Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2011

Rattachement Wallonie-France ? NON !

Rattachement de la Wallonie à la France ?... Non : Union du Nord-Pas de Calais et de la Wallonie pour former une nouvelle Belgique !

 

Le "Nord-Pas de Calais" n'est en fait "français" que malgré lui, car il a été rattaché par l'Hexagone au moyen de conquêtes militaires, et on n'a bien entendu jamais demandé leur avis aux populations de la région... L'éventuel rattachement de la Wallonie à la France m'apparait comme une mauvaise solution. Les Wallons et les gens du "Nord-Pas de Calais" ont infiniment plus d'affinités (culture, mentalité etc) entre eux qu'avec les populations du sud de l'Hexagone, par exemple, qui relèvent d'un substrat ethno-culturel très différent, beaucoup plus "latin". Et même, un "nordiste" de France est beaucoup plus proche d'un Wallon que d'un Parisien, un Orléanais, un Vendéen etc.

 

Dans le même temps, je comprends tout à fait ce que ressentent certains par rapport à la Flandre néerlandophone de la moitié nord du Royaume de Belgique. Je pense que, même si on peut le déplorer, il faut être réaliste, et prendre acte du fait qu'on ne pourra pas retenir indéfiniment les Flamands néerlandophones dans l'Union belge contre leur gré... S'ils tiennent tant à la séparation, eh bien soit, qu'ils obtiennent donc leur indépendance, ou qu'ils se joignent aux Hollandais si ça leur chante. Mais cela ne signifierait pas forcément la mort de la Belgique. Je m'explique.

 

 

Pour faire simple, voila la façon dont je vois les choses, dans l'idéal :

 

-Indépendance de la Flandre néerlandophone, ou rattachement aux Pays Bas, comme elle le souhaitera.

 

-Rattachement du Westhoek, petite partie de l'extrême nord de la Flandre "française" (Dunkerque, Hazebrouck...) à cette Flandre néerlandophone si sa population le souhaite. C'est le seul secteur où la langue flamande est encore assez présente dans le "Nord-Pas de Calais".

 

-Union de tout le reste du "Nord-Pas de Calais" à la Wallonie, pour former une nouvelle Belgique.

 

-La Picardie, quant à elle, est un peu un cas particulier, car elle est tombée dès le Haut Moyen Âge dans le giron français, et est même par excellence le berceau de la royauté franque... Aussi, la Picardie (Somme, Oise, Aisne) pourrait rester française, MAIS avec une autonomie substantielle, et avec des liens privilégiés avec l'actuel "Nord-Pas de Calais" et la Wallonie, notamment sur les plans culturel, économique, commercial etc.

 

Je pense sincèrement que cette solution, avec une nouvelle Belgique constituée de la Wallonie et du Nord-Pas de Calais, associée à une Picardie française mais autonome, serait parfaitement viable et tout à fait raisonnable. Elle est conforme aux réalités culturelles et historiques, et constitue en outre un bon compromis susceptible de satisfaire tout le monde, sans tomber dans l'extrême d'une annexion à la France, et tout en respectant le droit des Flamands néerlandophones de disposer d'eux-mêmes.

 

Voila donc mon humble avis sur cette brûlante question.

 

(En plus, selon un tel schéma, on peut même trouver un terrain d'entente avec les séparatistes flamands... ^^) 

 

Hans CANY

 

20:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fédéralisme, national-anarchisme, hans cany, identité & racines |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.