Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2011

"Révolutions" arabes et agression contre la Libye

 

géopolitique et politique internationale

La vague des "révolutions" arabes survenue comme par enchantement un peu partout au même moment ne relève pas du hasard : elle a été soigneusement orchestrée par la CIA, car les USA ont tout bonnement décidé de faire changer les régimes de divers pays arabes, afin qu'ils leur soient plus favorables.

Ca a commencé par la Tunisie puis par l'Egypte, avec succès. Oh, loin de moi l'idée de regretter Ben Ali et Moubarak, je n'avais aucune sympathie pour eux. Par contre, en Libye, c'est une toute autre paire de manches, et les choses ne se passent pas aussi facilement que prévu. La CIA a tenté d'instrumentaliser les excités islamistes pour déstabiliser et faire chuter Kadhafi, mais ça n'a pas marché. Pourquoi ? Parce que le système de la Jamahiriya et Mouammar Kadhafi bénéficient du soutien profond d'une très large partie de la population libyenne : ils sont des millions, et ne sont pas disposés à se laisser faire. Et comme les prétendus "rebelles" ont bien failli perdre la partie, les impérialistes occidentaux, d'abord sous couvert de l'ONU puis maintenant de l'OTAN, sont accourus à la rescousse, en prétextant de soi-disant bombardements de "civils désarmés" (sic)... C'est tout simplement cela, qui est en train de se passer. Kadhafi est la cible d'un complot, à la fois occidental et islamiste. Les premiers faisant la courte échelle aux seconds pour les besoins de la cause, comme cela s'est déjà produit ailleurs à diverses reprises...  Ne soyons pas dupes de la manoeuvre, qui s'inscrit directement dans les plans du N.O.M.

Les actuels "insurgés" libyens ? 1/4 d'islamistes purs et durs, 1/4 de nostalgiques de l'ancienne monarchie réactionnaire (eux-mêmes très proches de l'Islam radical), 1/4 de prétendus "démocrates" (entendons par-là pro-occidentaux et pro-US), et 1/4 d'ex-kadhafistes corrompus qui ont retourné leur veste sans scrupule, en espérant faire oublier les casseroles qu'ils traînent derrière eux... Cela fait donc 50% de fondamentalistes religieux, 25% de collabos pro-occidentaux, et 25% de méprisables traîtres. Du beau monde qui mérite d'être soutenu, assurément...


RESISTANCE ! 
SOLIDARITE INTERNATIONALE AVEC LE FRERE GUIDE MOUAMMAR KADHAFI, LE PEUPLE LIBYEN EN ARMES, ET LA GRANDE JAMAHIRIYA ARABE LIBYENNE POPULAIRE ET SOCIALISTE !

Hans CANY
 

Libye1.jpg


"Le peuple armé ne sera pas vaincu" الشعب المسلح غير قابل للهزمة

 

 

15:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : géopolitique et politique internationale, hans cany, libye |  Facebook | | |

Commentaires

Je suis également contre cette "intervention agressive" pour deux raisons. La première, c'est la sauvegarde du principe de non-ingérence. Nous n'avons pas à nous mêler des évènements internes d'un pays d'autant que la Libye est un pays particulièrement complexe et composé de différentes tribus dont Kadhafi était certainement le plus apte à les manier. Et puis, que dirions-nous si les avions de Kadhafi survolaient ainsi la France en bombardant les sites stratégiques et cela afin de soutenir les révolutionnaires de l’extrême-gauche et les groupuscules désireux de faire voler en éclat le régime actuel ?
Ensuite, il est fort à parier que l'issue de cette guerre ne sera rien d'autre qu'un véritable bourbier et que compte tenu du contexte économique actuel et de la crise internationale, c'est vraiment se foutre de la tête du peuple que d'envoyer des missiles et des avions et ainsi dépenser des millions pour faire dégager un prétendu "dictateur" qui est pourtant venu fouler le sol Parisien sur un beau tapis rouge déroulé pour l'occasion à l'Elysée, il n'y a pas si longtemps ...

Écrit par : Fire | 04/06/2011

Les trois pays les plus prompts à attaquer sont curieusement, les trois qui ces derniers temps "dialogués" avec Kaddafi. France, Italie, Grande-Bretagne. Les sous fifres otannesque des usa.
"Ils" veulent refaire les frontières du moyen orient à leur convenance. Yémen, Lybie... Vu le barouf médiatique concernant la Syrie, c'est pas fini.

Écrit par : Strounga | 14/06/2011

Les commentaires sont fermés.