Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2017

Mélenchon, complice du grand crime impérialiste de 2011

libye,géopolitique et politique internationale

 Aujourd'hui, les sectateurs de l'infâme Mélenchon préfèrent passer sous silence l'attitude peu glorieuse qui fut celle de leur idole durant l'année 2011.

 Lorsqu'ils ne nient pas effrontément la réalité des faits, profitant de l'ignorance et de la crédulité de leurs ouailles, ils jouent sur les mots et rivalisent de mauvaise foi pour tenter de faire croire que leur gourou avait à l'époque uniquement appuyé la résolution 1973 de l'ONU visant à imposer une prétendue "zone d'exclusion aérienne", dans le but ô combien louable d'aider la soi-disant "révolution libyenne", et qu'il condamnait l'implication de l'OTAN dans l'intervention.

 Et d'essayer de faire gober, au passage, qu'il n'aurait en fait jamais approuvé le bombardement massif de la Libye.  Raffinement d'hypocrisie, puisqu'il n'échappera à personne que l'application du dispositif prévu par la résolution onusienne, excluant le déploiement de troupes d'occupation étrangères au sol,  ne pouvait bien évidemment se faire qu'au moyen d'une campagne soutenue de "frappes aériennes", autrement dit de bombardements intensifs.

 En outre, la distinction opérée entre les agissements de l'ONU et ceux de l'OTAN apparait particulièrement fallacieuse, puisque l'agression impérialiste fut initiée comme chacun sait par le très atlantiste Sarkozy, et que dès le départ, ce sont en fait les forces de l'OTAN, France en tête, qui ont mené les opérations militaires.

 Aujourd'hui, Mélenchon préfèrerait faire oublier cet épisode embarrassant, où il s'était fait le chantre de l'interventionnisme "humanitaire", et l'allié objectif des BHL, Sarkozy, Juppé, Cameron, Obama et consorts. Il préfère mettre l'accent sur sa posture  anti-impérialiste concernant la tragédie syrienne, sur son soutien plus ou moins sincère à l'action de Poutine venu in extremis au secours de Bachar al-Assad.

 Il n'en fut pourtant pas toujours ainsi, loin s'en faut, car force est de constater que les Libyens, malheureusement pour eux, n'avaient pas bénéficié de sa part de la même bienveillance internationaliste que celle qu'il accorde à présent aux Syriens. Spectaculaire revirement, qui dissimule assez mal des velléités inavouées de se dédouaner, en tentant maladroitement d'effacer les stigmates d'un passé gênant...


 Petit rappel, donc, afin que la vérité ne soit pas occultée par ceux qui voudraient aujourd'hui se racheter une virginité à (trop) bon compte.

Hans CANY
Le 26 février 2017

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Billet d'humeur :
MELENCHON, COMPLICE DES ASSASSINS IMPERIALISTES


  Il est pour le moins symptomatique du degré d'aliénation qu'ont atteint une grande partie des électeurs et des électrices dits "de gauche", d'assister aujourd'hui à leur engouement irrationnel pour un personnage tel que Jean-Luc Mélenchon. Les prises de position plus qu'abjectes adoptées par cet individu tout au long de l'année 2011, notamment en matière de politique internationale, auraient pourtant dû en alarmer plus d'un.

  Mélenchon a non seulement été un fervent partisan, mais aussi un complice zélé de l'agression impérialiste contre la Libye, et c'est un anti-Kadhafi très virulent.  De surcroit, l'individu est notoirement Franc-Maçon, ce qui ne devrait guère susciter la confiance et l'enthousiasme des masses populaires...
Le politicard "de gauche" ou le syndicaliste qui, dans le secret des loges maçonniques, fraternise avec le patron, le banquier, le politicien véreux du camp "adverse", le magistrat et le flic, tout ça dans un but tout aussi obscur que douteux, voila ce qui devrait, pour le moins, éveiller la méfiance de toute personne un tant soit peu consciente... Ajoutons à cela que c'est un faux antimondialiste, puisqu'il est internationaliste à outrance. En vérité, Mélenchon est un imposteur doublé d'une charogne, et non des moindres. Ces nécessaires petits rappels ayant été faits, je me bornerai juste à revenir sur le premier point, qui ne passe vraiment pas, et qui à lui seul disqualifie sans appel ce sinistre clown.

   Mélenchon ne s'est pas contenté de ne pas dénoncer la mise à mort de la Jamahiriya libyenne, comme seraient tentés de le croire certains. Non. Si encore ce n'était "que" cela... Le souci, c'est qu'il ne s'est pas privé de surenchérir à ce sujet à chaque fois qu'il était invité sur les plateaux TV, tout au long de la crise libyenne. Il a été un partisan zélé de l'intervention de l'OTAN (sous couvert d'ONU), comme de la participation de la France à cette infamie, et c'est tout juste s'il n'a pas appelé au meurtre de Kadhafi... Ce politicard -comme tant d'autres me direz-vous- n'est qu'une ordure sans nom. Aucune excuse n'est recevable, concernant son attitude durant ces neuf funestes mois. AUCUNE ! Quand on voit que ce qu'il reste du PCF s'est rangé derrière un type aux positions aussi dégueulasses au sujet de la Libye, on ne peut s'empêcher de se dire que Georges Marchais doit se retourner dans sa tombe...  Voter aujourd'hui Mélenchon, voter "Front de Gauche", c'est donner un blanc-seing à une crapule qui n'a pas hésité à soutenir à fond les agissements du Nouvel Ordre Mondial, l'action des impérialistes et des néocolons occidentaux.

   Honte à toute la prétendue "gauche" occidentale -et française en particulier- qui, du Parti soi-disant "socialiste" aux groupusculets de l'extrême-gauche marxolâtre, en passant par les écolos-pastèques, le soi-disant "Front de Gauche" de Mélenchon, les simili-"libertaires" et autres excités "antifas", seront au mieux restés apathiques et silencieux face au scandale inouï qu'a constitué l'agression impérialiste contre la Libye, quand ils ne l'auront pas, au pire, tacitement ou très ouvertement approuvée ! Alors même que, de toute évidence, le caractère particulièrement odieux de cette intervention armée aurait dû pour le moins susciter dès le départ un tollé général, et une mobilisation sans précédent ! Les bonnes consciences politiquement correctes, les faux culs de la gôche caviar, comme les extrême-gauchards et autres manipulés de tous poils, à l'instar des dirigeants africains et arabes qui auront particulièrement brillé par leur inaction voire leur servilité tout au long de cette guerre d'agression abjecte entre toutes, ne m'inspireront à jamais que le plus insondable des mépris.

Je n'oublierai pas. Je ne pardonnerai pas.


Hans CANY
Le 19 janvier 2012

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et pour ceux qui douteraient encore de la véracité des accusations formulées plus haut, voici quelques extraits d'émissions télévisées de l'époque. Puissent ces quelques séquences filmées rafraîchir chez eux une mémoire manifestement défaillante...



 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

15:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : libye, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

Commentaires

https://www.youtube.com/watch?v=9JYNdaHBxiU

toute la séquence pas juste les 40 secondes pour manipuler

Écrit par : ne coupez pas juste les séquence qui vous intérésse | 16/04/2017

Les commentaires sont fermés.