Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2011

La p'tite dernière, on la prend jamais au sérieux...

(TEXTE A DIFFUSER LIBREMENT, PARTOUT ET SANS RETENUE !)

 

Quand les Noirs se sont révoltés contre le racisme, ils se sont heurtés à la plus totale incompréhension. Mais enfin, comment pouvait-on remettre en cause les prérogatives des Blancs ? Cela n'allait donc pas de soi ?...

 

Quelques années passèrent, et les femmes se rebellèrent. Et elles firent rire même des Noirs. "Mais enfin, ma chérie, la supériorité de l'homme, c'est un fait naturel !"

 

Quelques années passèrent, et les homosexuels décidèrent de ne plus servir de souffre-douleurs. Et même des femmes s'en tapèrent les cuisses. "On aura tout vu ! Ces tarlouzes feraient mieux de se faire soigner, parce que tout de même, c'est pas normal d'être comme ça !"

 

Quelques années passèrent, et voila qu'à présent l'antispécisme pointe son nez. Et même des homos en rigolent. "L'espèce humaine, voyons, elle a la culture, le langage et la Raison. C'est bien ça, non, la supériorité ? Ca donne bien tous les droits sur les autres espèces animales, non ?"

 

Sinon où allons-nous à ce train-là, hein ? Où allons-nous ?

Peut-être, tout simplement...au respect de l'autre et de soi-même.

 

Il n'y a pas de "grandes" et de "petites" luttes, toutes vont en fait vers un but commun : ne pas avoir de droits innés sur d'autres êtres vivants, sensibles et conscients. Toutes les luttes allant dans ce sens sont complémentaires.

 

 

libération animale,végétarisme

20:58 Publié dans Cause animale et végétarisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libération animale, végétarisme |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.