Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2011

Mascarade électorale : ABSTENTIONNISTES, INSCRIVEZ VOUS !

AUX ABSTENTIONNISTES CONSCIENTS QUI, COMME MOI,  PRATIQUENT L'ABSTENTION CONTESTATAIRE :

N'oubliez surtout pas de vous inscrire sur les listes électorales si vous voulez que votre abstention soit prise en compte. Si vous ne le faites pas, vous ne serez même pas comptabilisés comme abstentionnistes. Vous ne compterez pas du tout, tout simplement !... Une seule solution pour contribuer au score de l'abstention : avoir sa carte d'électeur.
FAITES PASSER LE MESSAGE, MERCI.

Ne votez pas "blanc", cela ne fait en rien progresser notre cause. Personnellement, je suis opposé au vote blanc. Car au-delà de son message protestataire, il revient quand même à cautionner la contrefaçon de démocratie qu'est la "démocratie" parlementaire indirecte, en y participant... C'est donc admettre leur jeu, et je m'y refuse absolument. Quand aux non-inscrits, comme je le sous-entends plus haut, leur démarche est tout simplement nulle et non avenue. Ce qu'ils font ne sert à rien, puisqu'ils ne sont pas comptabilisés comme abstentionnistes...

Et puis, voter pour qui ?... A l'exception de Marine Le Pen, tous  ceux qui se présentent à ces élections, de drauche comme de goite, ont approuvé et soutenu l'agression impérialiste contre la Libye. TOUS ! Alors, à moins de voter pour MLP -ce que tout le monde n'est pas prêt à faire-, autant s'abstenir plutôt que de donner sa voix à une de ces crevures. Faisons leur payer la note, le juste prix de leur infamie, en leur refusant notre soutien. De toute façon, élire un quelconque représentant qui sera détenteur de tous les pouvoirs une fois élu, c'est absolument contraire aux principes de la démocratie directe, du Livre vert, et donc du socialisme jamahiriyen. Désigner son maître, c'est un petit pas pour l'imbécile, mais un pas de géant pour l'imbécillité.

En tant que socialiste jamahiriyen et socialiste libertaire (proudhonien), je refuse tout net de prendre part au cirque électoral qui consiste à désigner des hiérarques plus ou moins autocrates. La pseudo-"démocratie" parlementaire indirecte n'est qu'une grotesque contrefaçon de la Démocratie véritable, laquelle ne peut être que directe et participative.

Hans CANY

 

elections.jpg



20:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hans cany, anarchisme |  Facebook | | |

Commentaires

Communiqué du Comité Anonyme pour l'Abstention Active.

Fini les bulletins de votes pour choisir nos corrompus.

Ils sont arrivés au point de non-retour de la corruption et de la bêtise.
Plus bête et plus fallacieux que jamais : Votez contre ! Voter Hollande contre Sarkosy, Sarkosy contre Lepen, Lepen contre la Phalange française néo-fasciste ! Jusqu'où voter contre ?

Des bulletins de votes pour choisir nos corrompus.
Préparer vous à prendre le chemin des urnes, choisir celui des candidats qui nous représentera le moins mal possible. Avec compétence, choisir la faction qui sera amenée à nous dicter ce qu'il convient de subir.

Ne pas voter n'est pas un désengagement, mais un refus des choix restreints qui nous sont offerts.
« lls ont voté et puis après ! », chantait Léo Ferré. Les élections passent et les problèmes restent.

Les élections ne servent que les intérêts du gouvernement. Le droit de vote permet de légitimer le gouvernement en limitant dans la réalité le choix et la volonté du peuple.
La sélection des candidats est facilement contrôlable par les diverses forces politiques en place.
Ce système perpétue la pauvreté, les inégalités, le racisme, le sexisme, la destruction de l'environnement et la guerre.
Il ne faut pas s'attendre à résoudre un de ces problèmes en changeant de corrompu tous les quatre ou cinq ans.

Ne pas voter favorise le Front national. Absurde rhétorique. Le Front national ne progresse pas avec l'abstention, mais lorsque la croyance dans les autres partis s'amenuise. La fumisterie des partis élus apparaît dans toute son évidence après les élections. L'électeur se tourne alors naturellement vers celui qui n'a pas encore fait la démonstration de son incompétence. Le FN en est l'exemple parfait. Petit à petit, après la démonstration de nullité de tous les autres partis, il fait inévitablement sa place. Il sera probablement un jour élu à la présidence. Faisons qu'il le sera par la plus réduite des minorités.
Voter massivement contre le FN serait prendre le risque s'il est élu, de lui procurer toute la légitimité dont il a besoin. Car l'électeur se doit de respecter impérativement la règle électorale et le choix du suffrage.

Le discours habituel servi à tout bout de champs est toujours le suivant « Qui c'est qui va raler quant ils seront élu !? » Nous abstentionnistes, serons légitimement les seuls à pouvoir râler, hurler et se révolter, car nous n'acceptons plus les chimères du jeu électoral. Un gouvernement élu par une minorité réduite du peuple ne peut pas être légitime. Voter contre le FN et élire à sa place un parti presque autant réactionnaire ou autrement corrompu, ne semble pas une option lucide et durable pour un avenir meilleur.

Ne pas voter ne suffit pas, il sera nécessaire de devenir la majorité grondante, être aux portes des palais lorsque les corromp-élus prendront les dernières mesures contre le peuple.

Agissons par nous-mêmes, organisons-nous librement avec d'autres, dans notre milieu de travail, dans notre communauté, partout dans le monde - comme des égaux.

Pour une société nouvelle, ou la liberté, l'égalité et la fraternité ne seront plus des mots vains.


Comité Anonyme pour l'Abstention Active

Écrit par : Campo Santo | 25/01/2012

L'abstentionnisme n'est peut être pas la meilleure des solutions. Pourquoi ne pas tenter de militer pour que le vote blanc devienne autre chose qu'un vote nul? Pourquoi, plutôt que de regarder de loin, ne pas changer les choses déjà existante?

Je vote blanc et j'en suis fier.

Gaz Doppler.

Écrit par : Gaz Dopller | 29/01/2012

Les commentaires sont fermés.