Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2012

SYRIE : Halte aux médiamensonges !

Tract distribué le samedi 16 juin 2012 place Saint-Michel, à Paris :



Bachar el-Assad ne tue pas son peuple !
Les violences sont le fait de terroristes !

 


Des enquêteurs crédibles et indépendants se sont rendus en Syrie et ont observé :

– Que Bachar el-Assad y est populaire,
– Que des combattants islamistes, lourdement armés, terrorisent la population,
– Que les chiffres sont manipulés et exagérés,
– Que certains faits sont falsifiés, sinon inventés…



Ils ont dit :


. « J’ai le sentiment que la grande majorité des Syriens soutient encore le président Bachar el-Assad » (Françoise Wallemacq, RTBF, de retour de Syrie)

Ces gangs tirent sur l’armée et les gens pour semer la terreur. On vit
l’enfer » (témoignage d’une syrienne rapporté par Karim Baïla, Les inRocks)

. « Un conflit plus médiatique que proprement militaire » (CIRET-AVT / Cf2R)

. « Les observateurs de la Mission ont noté que les groupes armés ont recours aux bombes thermiques et aux missiles anti-blindage. (…) La Mission a été témoin (…) d’actes de violence (…) contre les citoyens, entraînant de nombreux décès et blessures. » (Rapport de la Mission d’Observation de la Ligue Arabe)



Ils ont vérifié :


. En mars 2011, les médias occidentaux relatent une répression ‘sanglante’ à Deraa. Mais des enquêteurs du Quai d’Orsay, présents sur les lieux, ne voient que « quelques manifestations » après lesquelles « la tension [est] retombée ».

. En juillet 2011, les médias occidentaux annoncent 500 000 manifestants à Hama. Mais selon Pierre Piccinin, historien présent sur place, « ils n’étaient, en réalité, pas 10 000 ».

. En décembre 2011, les médias annoncent que le siège du parti Baas a été attaqué. Mais Pierre Piccinin, rendu sur place, voit un bâtiment « intact ».

. « À Homs, début décembre 2011, une manifestation a eu lieu pour réclamer le départ du gouverneur qui ne protège pas efficacement la population contre les insurgés. Elle a été présentée par les médias étrangers comme une manifestation contre le régime. »
(CIRET-AVT / Cf2R)

. Selon des témoins oculaires, « le massacre de Houla […] a été perpétré par les forces d’opposition en accord avec l’Armée syrienne libre » (Frankfurter Allgemeine Zeitung).



D’où vient l’information diffusée dans les grands médias ?
Essentiellement de l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), lequel est dirigé par un partisan de l’Islam politique et adversaire résolu de Bachar el-Assad : Oussama Ali Suleiman. Le reste de l’Observatoire a fait scission.



Pourquoi Assad refuse-t-il l’entrée aux journalistes ?
En Libye, des agents de l’OTAN sont entrés avec de fausses cartes de presse et ont guidé les bombardements. C’est pourquoi Assad se méfie et ne laisse entrer que des journalistes triés sur le volet.



Bachar el-Assad est-il populaire ?
Bachar el-Assad est médecin de profession et a fait ses études à Londres. Il a modernisé son pays et ouvert l’économie. Il reste certes de nombreux défis à relever (corruption, multipartisme, inégalités…), mais le succès du référendum (57% de participation, 90% de “oui”) indique sans équivoque qu’entre Bachar el-Assad et les terroristes islamistes, les Syriens ont choisi. L’instauration d’un pouvoir islamiste menacerait non seulement les femmes mais aussi les nombreuses minorités (chrétiennes, alaouites, etc.).



« Depuis des siècles, des dizaines de communautés vivent ici en toute harmonie. La Syrie, c’est un miracle. Pourquoi veut-on nous déstabiliser ? »

(propos d’une Syrienne)


Syria_bachar.jpg



NOTE : Je tiens à apporter une précision importante concernant le problème du multipartisme, ci-dessus évoqué. Il importe en effet de rappeler que, contrairement aux allégations et aux mensonges par "omission" régulièrement colportés par les medias occidentaux aux ordres, le Parti socialiste Baas n'est aucunement un "parti unique". Le Baas est certes hégémonique de facto, mais cela n'en fait pas pour autant le seul parti autorisé. Nuance, et elle est de taille... Le multipartisme est une réalité en Syrie, comme en témoigne l'existence de diverses formations politiques autres que le Baas, et parfaitement légales. En outre, il est nécessaire de rappeler aussi que Bachar el-Assad a précisément annoncé voici quelques mois une réforme visant à une participation accrue des autres partis au processus démocratique et à la gestion du pays. Annonce aussitôt dénigrée par le très arrogant ex-ministre des Affaires étrangères français, l'ineffable Alain Juppé...

H.C.



12:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

11/06/2012

LIBYE : Les milices d'Al Qaïda interdisent l'université aux filles !

Selon Green Libya, relayée par l'agence de presse Algeria ISP, les milices d'Al Qaïda viennent de distribuer des tracts dans les mosquées de Benghazi, interdisant purement et simplement l'accès des filles à l'université ! Le tout assorti d'une menace à l'encontre des familles, les avertissant du fait qu'elles prendront "leurs responsabilités" quant au sort de leurs filles, si d'aventure elles s'avisait de passer outre cette interdiction, en se rendant quand même à la fac ! Rien que ça ! L'obscurantisme et la terreur islamistes dans toute leur "splendeur"...
Bravo encore à l'OTAN. Un grand bravo aux criminels BHL, Sarkozy, Juppé, Cameron, Obama, Clinton et consorts. Comme on peut le constater, grâce à leur action, la condition féminine a considérablement progressé dans le pays, à l'instar d'ailleurs de la démocratie et des droits de l'homme. A plus d'un titre, les femmes et filles de Libye peuvent à présent leur dire merci...

Hans CANY

 

CNT.jpg



20:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

SYRIE : coup d'Etat et grosse intox signée OTAN en perspective ?...

Je reproduis ici cette mise en garde pour le moins alarmante, à toutes fins utiles...

Source de l'article : http://www.voltairenet.org/L-OTAN-prepare-une-vaste-opera...



URGENT

L’OTAN prépare une vaste opération d’intoxication


Des États membres de l’OTAN et du CCG préparent un coup d’État et un génocide sectaire en Syrie. Si vous voulez vous opposer à ces crimes, agissez dès maintenant : faites circuler cet article sur le Net et alertez vos élus.


Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 10 juin 2012
 

Dans quelques jours, peut-être dès vendredi 15 juin à midi, les Syriens qui voudront regarder les chaînes nationales verront celles-ci remplacées sur leurs écrans par des télévisions créées par la CIA. Des images réalisées en studio montreront des massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires, des ministres et des généraux donnant leur démission, le président el-Assad prenant la fuite, les rebelles se rassemblant au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement s’installant au palais présidentiel.

Cette opération, directement pilotée depuis Washington par Ben Rhodes, conseiller adjoint de sécurité nationale des États-Unis, vise à démoraliser les Syriens et à permettre un coup d’État. L’OTAN, qui se heurte au double veto de la Russie et de la Chine, parviendrait ainsi à conquérir la Syrie sans avoir à l’attaquer illégalement. Quel que soit le jugement que l’on porte sur les événements actuels en Syrie, un coup d’État mettrait fin à tout espoir de démocratisation.

Très officiellement, la Ligue arabe a demandé aux opérateurs satellitaires Arabsat et Nilesat de cesser la retransmission des médias syriens, publics et privés (Syria TV, Al-Ekbariya, Ad-Dounia, Cham TV etc.). Il existe un précédent, puisque la Ligue avait déjà œuvré à la censure de la télévision libyenne pour empêcher les dirigeants de la Jamahiriya de communiquer avec leur peuple. Il n’y a pas de réseau hertzien en Syrie où les télévisions sont exclusivement captées par satellite. Mais cette coupure ne laissera pas les écrans noirs.

En effet, cette décision publique n’est que la partie émergée de l’iceberg. Selon nos informations plusieurs réunions internationales ont été organisées cette semaine pour coordonner l’opération d’intoxication. Les deux premières, d’ordre technique, se sont tenues à Doha (Qatar), la troisième, politique, s’est tenue à Riyad (Arabie saoudite).

Une première réunion a rassemblé les officiers de guerre psychologique « embedded » dans quelques chaînes satellitaires, dont Al-Arabiya, Al-Jazeera, BBC, CNN, Fox, France 24, Future TV, MTV — On sait que depuis 1998 des officiers de l’United States Army’s Psychological Operations Unit (PSYOP) ont été incorporés dans la rédaction de CNN ; depuis, cette pratique a été étendue par l’OTAN à d’autres stations stratégiques—. Ils ont rédigé à l’avance de fausses informations, selon un « storytelling » élaboré par l’équipe de Ben Rhodes à la Maison-Blanche. Une procédure de validation réciproque a été mise au point, chaque média devant citer les mensonges des autres pour les rendre crédibles aux yeux des téléspectateurs. Les participants ont également décidé de ne pas uniquement réquisitionner les chaînes de la CIA pour la Syrie et le Liban (Barada, Future TV, MTV, Orient News, Syria Chaab, Syria Alghad), mais aussi une quarantaine de chaînes religieuses wahhabites qui appelleront au massacre confessionnel au cri de « Les chrétiens à Beyrouth, les alaouites au tombeau ! »

Le second meeting réunissait des ingénieurs et des réalisateurs pour planifier la fabrication d’images de fiction, mêlant une partie en studio à ciel ouvert et une partie d’images de synthèse. Des studios ont été aménagés durant les dernières semaines en Arabie saoudite pour reconstituer les deux palais présidentiels syriens et les principales places de Damas, Alep et Homs. Il existait déjà des studios de ce type à Doha, mais ils étaient insuffisants.

La troisième réunion regroupait le général James B. Smith, ambassadeur des États-Unis, un représentant du Royaume-Uni, et le prince Bandar Bin Sultan (que le président George Bush père désignait comme son fils adoptif, au point que la presse états-unienne l’a surnommé « Bandar Bush »). Il s’agissait de coordonner l’action des médias et celle de « l’Armée syrienne libre » dont les mercenaires du prince Bandar forment le gros des effectifs.

L’opération qui était en gestation depuis des mois a été précipitée par le Conseil de sécurité nationale des États-Unis après que le président Poutine ait notifié à la Maison-Blanche que la Russie s’opposerait par la force à toute intervention militaire illégale de l’OTAN en Syrie.

Cette opération comprend deux volets simultanés : d’une part déverser de fausses informations et d’autre part censurer toute possibilité d’y répondre.

Le fait d’interdire des TV satellitaires pour conduire une guerre n’est pas nouveau. Ainsi, sous la pression d’Israël, les États-Unis et l’Union européenne ont successivement interdit des chaînes libanaise, palestiniennes, irakiennes, libyennes, et iraniennes. Aucune censure n’a été effectuée envers des chaînes satellitaires provenant d’autres régions du monde.

La diffusion de fausses nouvelles, n’est pas non plus une première. Cependant, quatre pas significatifs ont été franchis dans l’art de la propagande au cours de la dernière décennie.
• En 1994, une station de musique pop, la Radio libre des Mille Collines (RTML) a donné le signal du génocide rwandais en appelant à « Tuer les cafards !  ».
• En 2001, l’OTAN a utilisé des médias pour imposer une interprétation des attentats du 11-Septembre et justifier les attaques de l’Afghanistan et de l’Irak. À l’époque déjà, c’est Ben Rhodes qui avait été chargé par l’administration Bush de rédiger le rapport de la Commission Kean/Hamilton sur les attentats.
• En 2002, la CIA a utilisé cinq chaînes, Televen, Globovision, Meridiano, ValeTV et CMT, pour faire accroire que des manifestations monstres avaient contraint le président élu du Venezuela, Hugo Chavez, à démissionner, alors qu’il venait d’être victime d’un coup d’État militaire.
• En 2011, France 24 faisait de facto office de ministère de l’Information du Conseil national libyen, avec qui il était lié par contrat. Lors de la bataille de Tripoli, l’OTAN a fait réaliser en studio et diffuser par Al-Jazeera et Al-Arabiya des images des rebelles libyens entrant sur la place centrale de la capitale, alors qu’ils étaient encore loin de la ville, de sorte que les habitants, persuadés que la guerre était perdue, cessèrent toute résistance.

Désormais, des médias ne se contentent plus de soutenir la guerre, ils la font.

Ce dispositif viole des principes de base du droit international, à commencer par l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme relatif au fait « de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». Surtout, il viole les résolutions de l’Assemblée générale des Nations-Unies, adoptées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour prévenir les guerres. Les résolutions 110, 381 et 819 interdisent « les obstacles au libre-échange des informations et des idées » (en l’occurrence la coupures des chaînes syriennes) et «  la propagande de nature à provoquer ou encourager toute menace à la paix, rupture de la paix, ou tout acte d’agression ». En droit, la propagande de guerre est un crime contre la paix, le plus grave des crimes, puisqu’il rend possible les crimes de guerre et les génocides.



Le point sur la situation en Syrie par Thierry Meyssan, le 7 juin 2012 :


Irib 2012.06.07 Th.Meyssan par Hieronymus20

Appel du 11 juin 2012 :




SYRIE.jpg


16:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

07/06/2012

7 juin : ANNIVERSAIRE DU FRERE GUIDE !

Kadhafi_birthday_2.jpg

 

En ce 7 juin,
célébrons comme il se doit l'anniversaire du Frère Guide,
héros de la Révolution verte libyenne et internationale !

A jamais vivant dans nos coeurs, il vivra toujours à travers nous !
NOUS SOMMES DES MILLIONS DE MOUAMMAR KADHAFI,
DANS LE MONDE ENTIER !


Où que tu sois actuellement, Frère Guide,
sache que nous t'aimons, et qu'il ne se passe pas un seul jour sans que nos pensées aillent vers toi.


H.C.

Kadhafi_birthday.jpg

 

muammar_gaddafi_heroSHIRT.jpg

11:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, socialisme vert |  Facebook | | |

04/06/2012

VOICI POURQUOI NOUS DEVONS BOYCOTTER LES ELECTIONS LEGISLATIVES

drapeau_vert.REVOLUTION.jpg

LES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES

 

Les assemblées parlementaires sont l'épine dorsale de la démocratie telle qu'elle existe actuellement.

 

L'assemblée parlementaire est une représentation trompeuse du peuple, et les régimes parlementaires constituent une solution tronquée au problème de la démocratie; l'assemblée parlementaire se présente fondamentalement comme représentante du peuple, mais ce fondement est, en soi, non démocratique, parce que la démocratie signifie le pouvoir du peuple et non le pouvoir d'un substitut... Le fait même de l'existence d'une assemblée parlementaire signifie l'absence du peuple. Or la démocratie véritable ne peut s'établir que par la participation du peuple lui-même et non au travers de l'activité de ses substituts. Les assemblées parlementaires, en excluant les masses de l'exercice du pouvoir et en usurpant la souveraineté populaire à leur profit, sont devenues un écran légal entre le peuple et le pouvoir. Il ne reste au peuple que cette apparence de démocratie qu'illustrent les longues files d'électeurs venant déposer dans l'urne, leur bulletin de vote.

 

Afin de mettre à nu la réalité de l'assemblée parlementaire, il nous faut rechercher d'où elle vient: elle est soit élue dans des circonscriptions électorales, soit constituée, dans un parti, une coalition de partis, par désignation. Mais aucun de ces moyens n'est démocratique, car la répartition des habitants en circonscriptions électorales signifie qu'un seul député représente, selon l'importance de la population, des milliers, des centaines de milliers, ou des millions de citoyens. Cela signifie aussi que le député n'est pas attaché par un lien organique populaire avec les électeurs, puisqu'il est considéré, selon la thèse de la démocratie classique, comme le représentant de tout le peuple au même titre que les autres députés. Dès lors, les masses se séparent définitivement du député, et le député se sépare définitivement des masses. Car dès qu'il est élu, il usurpe leur souveraineté et agit à leur place... La démocratie classique, actuellement dominante dans le monde, revêt les membres des assemblées parlementaires d'une respectabilité et d'une immunité qu'elle dénie au simple citoyen.

 

Cela signifie que les assemblées parlementaires sont devenues un moyen d'usurper et de monopoliser le pouvoir du peuple; c'est pourquoi il est aujourd'hui du droit des peuples de lutter à travers la révolution populaire, en vue d'éliminer ces instruments de la monopolisation de la démocratie et de la souveraineté, que sont les assemblées parlementaires, qui usurpent la volonté des masses. Il est du droit des peuples de proclamer un nouveau principe: « Pas de substitut au pouvoir du peuple ».

 

Lorsque l'assemblée parlementaire est formée à la suite du succès d'un parti aux élections, elle est l'assemblée du parti, et non l'assemblée du peuple, elle représente un parti et non le peuple; et le pouvoir exécutif détenu par l'assemblée parlementaire est le pouvoir du parti vainqueur, et non le pouvoir du peuple. Il en est de même de l'assemblée parlementaire au sein de laquelle chaque parti dispose d'un certain nombre de sièges ; les titulaires de ces sièges sont les représentants de leur parti et non ceux du peuple, et le pouvoir émanant d'une telle coalition est celui des partis coalisés et non le pouvoir du peuple. Dans de tels régimes le peuple est la proie pour laquelle on se bat. Il est alors abusé et exploité par ces appareils politiques qui se combattent pour parvenir au pouvoir, pour arracher des voix au peuple tandis que celui-ci s'aligne en files silencieuses, qui se déroulent comme un chapelet, afin de déposer des bulletins dans les urnes de même qu'il jetterait des papiers dans une poubelle... C'est cela la démocratie classique qui domine le monde entier, qu'il s'agisse de régimes à parti unique, de régimes bipartites ou multipartites, ou même sans parti; ainsi il apparaît clairement que « la représentation est une imposture ».

 

Quant aux assemblées qui se forment par la désignation ou la succession, elles n'ont aucun aspect démocratique.

 

Etant donné que le système des élections des assemblées parlementaires repose sur la propagande pour attirer les voix, c'est donc un système démagogique au vrai sens du mot. Il est possible d'acheter et de manipuler les voix alors que les plus pauvres ne peuvent être au cœur des luttes électorales : ce sont toujours et seulement les riches qui gagnent les élections !

 

Ce sont les philosophes, les penseurs et les écrivains qui se sont fait les avocats de la théorie de la représentation parlementaire, au temps où les peuples étaient ignorants et menés comme des troupeaux par les rois, les sultans et les conquérants... L'aspiration ultime des peuples était alors d'avoir un mandant pour les représenter auprès des gouvernants. Mais cette aspiration même était rejetée. C'est pour réaliser cette ambition que les peuples ont péniblement et longuement combattu. Il n'est donc pas raisonnable que maintenant, après la victoire de l'ère des républiques et le commencement de l'ère des masses, la démocratie soit seulement l'apanage d'un petit groupe de députés devant agir au nom des masses. C'est une théorie surannée et une méthode dépassée. Le pouvoir doit être entièrement celui du peuple.

 

Les plus tyranniques dictatures que le peuple ait connues se sont établies à l'ombre des assemblées parlementaires.

 

 

 

[EXTRAIT DU LIVRE VERT DE MOUAMMAR KADHAFI

LA DÉMOCRATIE, LE "POUVOIR DU PEUPLE"

LA BASE POLITIQUE DE LA TROISIÈME THÉORIE UNIVERSELLE]




 

12:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, democratie, socialisme vert |  Facebook | | |

24/05/2012

"Je suis quoi ? Qui suis-je ?"

Un fort sympathique petit quizz, que je vous recommande vivement ^^

H.C.

 

 

géopolitique et politique internationale

11:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

03/05/2012

METAL URBAIN : Gauche-droite, élections piège à cons !

 

Chaque candidat soutient mordicus que ne pas voter, s'abstenir, cela revient à voter pour son adversaire... Ce qui démontre bien que ce sophisme, c'est du pipeau, visant juste à effrayer les gogos, afin de les  convaincre de voter pour tel ou tel candidat, par simple rejet épidermique de son rival.

Hans CANY


 

 

50 / 50

Retourner ma veste
Et baisser mon froc
Mon bulletin dans l'urine
Ma voix au plus offrant
Ni à gauche ni à droite
Encore moins du milieu
Je ne suis pas électeur
Je ne jouerai jamais le jeu

Gauche-droite, gauche-droite
En avant les moutons
Gauche droite gauche droite
Elections, piège à cons !

Deuxième tour de passe passe
La mafia au pouvoir
Mais les cons obéissent
Ils aiment se faire avoir
Ni travail ni famille
Ni parti ni patrie
De partout de nulle part
Je n'ai pas de territoire

Gauche-droite, gauche-droite
En avant les moutons
Gauche droite gauche droite
Elections, piège à cons !



Abstention_2.jpg

11:34 Publié dans Musique, Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : hans cany, democratie |  Facebook | | |

25/04/2012

Nabot-Léon, empereur des mougeons

On l'appelle aujourd'hui le "président-candidat", ce qui n'est pas sans rappeler très fortement le "prince-président", Louis-Napoléon Bonaparte, à l'époque où il fut le premier président de la République française, et avant qu'il ne devienne empereur sous le nom de Napoléon III.
Mais la comparaison s'arrête là. Car Nabot-Léon le Petit n'arrive en fait pas à la cheville de Louis-Napoléon Bonaparte/Napoléon III. Il a le panache en moins, et une infinie médiocrité en plus. En vérité, Nabot-Léon n'est qu'un étron.

H.C.

Empire.jpg



18:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hans cany |  Facebook | | |

23/04/2012

Le 22 avril 2012, c'était la fête aux mougeons

Mougeon.jpg

 

"Si tu ne votes pas, ne te plains pas", nous disent parfois certains, convaincus de la vérité et de la logique imparable de leur bon mot. Nous serions pourtant tentés de leur répliquer, de façon tout aussi catégorique : "Si tu votes pour des escrocs, des imposteurs et des charlatans, alors ne viens pas te plaindre ensuite d'être entubé à qui mieux-mieux"...

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé de les avertir à notre humble niveau, mais malgré cela, pas moins de 80% des inscrits de sont déplacés aux urnes pour accomplir leur prétendu "devoir" civique, autrement dit pour participer à une énième mascarade électorale, véritable négation de la Démocratie digne de ce nom. Quatre-vingt pour cent ! C'est énorme. Mais le plus consternant dans cette affaire, c'est de constater qu'au final, et surtout en tenant compte de ce fort taux de participation, pas moins de 27% de mougeons -hybrides de moutons et de pigeons- ont trouvé le moyen de donner leur voix à Sarkozy !!!  Vingt-sept pourcents pour cette ordure sans nom, ce menteur professionnel, cet escroc, ce tyran, ce fossoyeur des acquis sociaux, ce criminel de guerre, cette charogne patentée !!!... On aurait pourtant raisonnablement pu espérer que la racaille élyséenne aurait été éliminée dès l'issue du premier tour, ce qui somme toute aurait été la moindre des choses, et aurait au moins permis de croire au relatif bon sens d'une large partie des ressortissants de l'Hexagonie. Mais en l'occurrence non, même pas. Et il y a véritablement là matière à s'interroger sur le QI véritable comme sur le niveau de conscience politique et sociale de ce navrant ramassis de masochistes et d'irresponsables.

L'autre prétendue surprise de ce srutin aura été le score effectué par Marine Le Pen, avec un peu plus de 17% au niveau national, score s'avèrant plus élevé que selon les sacro-saintes prévisions sondagières. Pourtant, toujours compte tenu du fort taux de participation, ce score n'est en fait qu'à peine honorable, voire décevant pour ceux qui attendaient davantage. Dix-sept pourcent seulement dans un tel contexte, cela ne laisse augurer rien de très réjouissant quant au degré de réveil socio-politique dans ce pays. Marine Le Pen aura néanmoins la satisfaction d'avoir largement devancé l'imposteur Mélenchon, qui avec ses 11% aura donc au final perdu son pari d'être positionné devant le FN.

A présent, pour le second tour de cette sinistre fumisterie, entre Sarkollande et Hollozy, le choix est fort, c'est du joli. Un grand merci à la masse des mougeons bien dociles, qui nous condamnent ainsi de facto à cinq années supplémentaires de diktat et de statu-quo systémique. Pepsi ou Coca ? Peste ou choléra ? Faites donc votre choix !

En ce qui me concerne, le choix est tout de suite fait : le Système n'aura certainement pas ma voix, ni sous l'une, ni sous l'autre de ses incarnations. Sarkozy, immonde raclure de bidet droitarde et libérale,  et criminel de guerre notoire, inutile de revenir sur son cas. Mais Hollande, non content d'être un faux "socialiste" et un vrai capitaliste libéral, est aussi un fervent partisan du N.O.M. Il a non seulement approuvé et soutenu l'agression impérialiste contre la Libye en 2011, mais il se dit aussi d'ores et déjà prêt à envoyer des soldats en Syrie ! Réfléchissez donc à deux fois, avant de donner aveuglément un blanc-seing à Flamby, et de lui permettre ainsi de poursuivre allègrement les mêmes ignominies internationales que son funeste prédécesseur...

De toute façon, je réalise d'autant plus à présent combien le chemin à parcourir sera long et fastidieux. Ce blog enregistre certes des dizaines de milliers de visites chaque année -des centaines chaque jour-, mais ce n'est en définitive qu'une goutte d'eau dans l'océan, au regard de la tâche à accomplir. Parfois, je l'avoue, je le confesse, le découragement voire le désespoir ne sont pas loin. Quand je vois, par exemple, que bon nombre de ceux et de celles qui se croient pourtant de notre côté continuent de perpétuer la fausse "démocratie" en s'empressant d'aller voter pour le "moins pire", je me dis qu'ils et elles n'ont toujours pas correctement assimilé certains principes fondamentaux, qui occupent pourtant une position centrale, essentielle, dans le corpus idéologique auquel nous nous référons. Si l'on ajoute à cela la grande masse de celles et de ceux qui ne font même pas l'effort de lire ce qu'on leur propose, et qui prétendent malgré tout en discuter (!), ainsi de celles et de ceux qui ne font que lire "en diagonale" (sic) et/ou qui s'avèrent au final totalement incapables de comprendre correctement le sens du peu qu'ils et elles auront daigné lire, je ne puis m'empêcher de me dire que la révolution des esprits à grande échelle n'est malheureusement pas pour demain...

Le gros souci, c'est que même parmi les gens qui dénoncent la pseudo "démocratie" parlementaire indirecte (dite représentative) comme la falsification qu'elle est, beaucoup continuent malgré tout de participer au cirque électoral, par réaction et/ou conditionnement. Ils choisissent par dépit de voter pour le "moins pire", pour le "moindre mal" faute de mieux. Or, c'est un non-sens total, puisque c'est précisément leurs votes qui perpétuent indéfiniment l'imposture...

Voter pour un quelconque "représentant" de quelque bord que ce soit, c'est abdiquer, renoncer à la souveraineté populaire en distribuant des chèques en blanc à des "élus" potentiels. Contrairement à ce que cherche à faire croire la propagande électorale, l'abstention sert à quelque chose : c'est le plus puissant moyen de contestation, et l'abstention est comptabilisée, contrairement aux votes blancs et nuls. Plus le pourcentage d'abstention est important, moins l'élection d'un quelconque parti ou quidam est légitime, c'est mathématique. Et moins il y a de participants qui cautionnent l'imposture, plus cette dernière est remise en question, et plus il y a moyen de faire entendre des propositions alternatives, pour une VRAIE démocratie, directe et participative.

Ce que le Système craint le plus, ce n'est pas le vote pour untel ou untel -même pour des "extrêmes" ou de pseudo "rebelles" institutionnalisés-, mais c'est bel et bien l'ABSTENTION... Car l'abstention consciente et "militante", le boycott total, signifie à terme la mort de ce système de dupes, et l'avènement potentiel d'autre chose. Tant qu'il restera assez de naïfs pour jouer le jeu, ne serait-ce que celui du "moindre mal", on ne sera pas près de voir avancer le schmilblick.
Ne vous laissez plus berner, refusez de vous faire confisquer votre souveraineté, refusez de plébisciter untel ou untel sous prétexte de "moindre mal", alors que le ou la candidat(e) en question n'incarne nullement vos aspirations profondes et réelles, et qu'une fois élu(e), vous ne pourrez plus exercer le moindre contrôle sur ses agissements ni sur ceux de ses acolytes. Ceux qui vous disent qu'en ne votant pas, vous laisseriez les autres choisir et décider à votre place vous mentent, ou au mieux se trompent. Ils ne font qu'entretenir l'illusion du libre choix et donc de la légitimité de ce système fallacieux. Ne les écoutez pas, cessez de vous faire avoir. Comme le dit fort judicieusement l'adage, si les élections pouvaient réellement changer les choses, elles seraient purement et simplement interdites, et ce depuis longtemps. Ne l'oubliez jamais. La seule solution qui soit réellement efficiente , c'est l'objection de conscience permanente et généralisée, et donc le boycott, l'abstention consciente et révolutionnaire. Au contraire, contestez. Refusez de jouer le jeu. Informez vous, instruisez vous, découvrez des alternatives radicales, et faites-les connaître autour de vous. Le vrai changement, ce ne sont pas eux, ni leurs soi-disants rivaux dans la course à la gamelle. Le vrai changement, c'est vous, c'est nous. Car nous sommes le Peuple.

Quoi qu'il en soit, concernant le 6 mai 2012 et la fausse alternance qu'il propose, je ne puis mieux faire que de vous recommander de garder à l'esprit cette brillante formule de Michel Audiard : Cocu pour cocu, je préfère ne pas être consentant. Alors, je ne vote pas.

Hans CANY

 




TOUTE "REPRESENTATION" POLITIQUE EST UNE IMPOSTURE !

PAS DE SUBSTITUT AU POUVOIR DU PEUPLE !

PAS DE DEMOCRATIE REELLE EN DEHORS DE LA DEMOCRATIE DIRECTE ET PARTICIPATIVE !

PAS DE DEMOCRATIE SANS CONGRES POPULAIRES ET COMITES POPULAIRES !

EXIGEONS DES CONGRES POPULAIRES PARTOUT !


LISEZ LE LIVRE VERT

Pour lire le Livre vert, en 3 parties :

. 1ère partie : LA DEMOCRATIE

. 2ème partie : LE SOCIALISME

. 3ème partie : LES FONDEMENTS SOCIAUX

VOTE_2.jpg

12:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hans cany, democratie |  Facebook | | |

22/04/2012

Pas une voix pour les criminels de guerre et leurs complices !

Kadhafi01.jpg

Tous les politicards suivants ont approuvé et soutenu l'agression impérialiste contre la Libye manigancée par Sarkozy, Juppé, BHL, Obama, Clinton, Cameron et tous leurs complices et sous-fiffres en 2011 :

. Jean-Luc MELENCHON (Front de Gauche)
. Eva JOLY (EELV)
. François HOLLANDE (PS)
. Olivier BESANCENNOT/Philippe POUTOU (NPA)
. François BAYROU (Modem)

...Et bien sûr Nicolas SARKOZY (UMP)

Pas une voix pour ces crapules !



NOUS N'OUBLIERONS PAS.
NOUS NE PARDONNERONS PAS.

H.C.


13:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : libye, democratie |  Facebook | | |

20/04/2012

Ce qu'est le SOCIALISME VERT

drapeau_vert.REVOLUTION.jpg

 

Le socialisme vert est l'expression militante et combattante d'un corpus idéologique révolutionnaire se démarquant à la fois du capitalisme et du marxisme, et constituant une troisième voie : la Troisième Théorie universelle, telle qu'exposée dans le Livre vert de Mouammar Kadhafi.

La Troisième Théorie Universelle, comme son nom l'indique, ne concerne pas que la Libye, ni même l'ensemble du continent africain uniquement : elle est universelle, et s'adresse donc de façon égale aux peuples du monde entier, de tous continents et de toutes cultures.

Les principes fondamentaux de la Troisième Théorie Universelle peuvent être résumés ainsi :

-La DEMOCRATIE DIRECTE, participative, seule forme de démocratie réelle et véritablement digne de ce nom, par opposition à la pseudo "démocratie" parlementaire indirecte et prétendument représentative qui est en vigueur dans la plupart des Etats du monde aujourd'hui encore. Cette démocratie directe se fonde sur les congrès populaires de base, permanents, ainsi que sur le Congrès général du peuple, qui se tient annuellement, permettant aux gens de se diriger eux-mêmes, et à tous et toutes de participer à la gestion des affaires publiques s'ils souhaitent y investir leurs efforts.

-Un SOCIALISME réel et d'essence autogestionnaire, visant à faire des travailleurs et des travailleuses non plus des salariés mais des associés, chaque échelon de la chaîne de production percevant une part égale, déterminée par ladite production. Le socialisme jamahiriyen, non-marxiste, est aussi d'essence redistributrice, et sa vocation est aussi d'assurer le droit au logement et à la propriété pour tous, l'abolition de l'exploitation de l'homme par l'homme et du profit locatif, la gratuité de divers besoins fondamentaux de la population (eau, électricité, médecine etc), la solidarité et les aides financières aux plus démunis etc.

-Un PROGRESSISME SOCIAL ET MORAL, qui repose sur l'égalité fondamentale des droits de la femme et de l'homme, sur le refus de tout racisme, le rejet du colonialisme, l'opposition radicale à tous les impérialismes et l'affirmation de la souveraineté des peuples et de leurs territoires, sur le respect et la prise en compte des minorités ethniques ou sociales etc.

 

Hans CANY

 


19:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, hans cany, democratie, socialisme vert |  Facebook | | |

Guerre en Libye : EVA JOLY montre son vrai visage...

 

LIBYA.jpg

15:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : libye, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

Les présidentielles : une élection à 4 tours !

presidentielles.jpg

VOTE.jpg

 

LISEZ LE LIVRE VERT

Pour lire le Livre vert, en 3 parties :

. 1ère partie : LA DEMOCRATIE

. 2ème partie : LE SOCIALISME

. 3ème partie : LES FONDEMENTS SOCIAUX



14:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, socialisme vert |  Facebook | | |

16/04/2012

A BAS LE TYRAN ! DEHORS, LE CRIMINEL DE GUERRE !

Sarkozy_sang.jpg

 

Sarkozy a du sang sur les mains. Notamment celui des Ivoiriens et des Libyens qu'il a délibérément fait massacrer en perpétrant les agressions impérialistes et néocoloniales que l'on sait. Cet agent zélé du Nouvel Ordre Mondial n'est rien de moins qu'un criminel de guerre, au même titre que ses acolytes et complices Juppé, BHL, Obama, Clinton, Cameron et consorts, et tous méritent impérieusement d'être jugés pour les indicibles crimes dont ils auront été les instigateurs.

Pour cette raison -et pour beaucoup d'autres raisons d'ordre social et de politique intérieure- , ce funeste tyran ne doit surtout pas être reconduit à la tête de l'Etat français, sous peine d'être condamnés à cinq années de diktat et de cauchemar supplémentaires.

Le b.a-ba du Livre vert et de la Troisième Théorie universelle, c'est de rejeter en bloc la pseudo-"démocratie" parlementaire indirecte, et donc de ne pas la plébisciter ni contribuer à la perpétuer en participant au processus électoral. Telle est, du moins, la position qu'il convient généralement d'adopter lorsqu'on s'en réclame, dans le contexte habituel de ce type de consultations.

Ceci dit, force est de reconnaître que le contexte est aujourd'hui très inhabituel, compte tenu notamment des évènements internationaux survenus depuis le début de l'année 2011, ainsi que du caractère éminemment néfaste des agissements de cet individu et de son association de malfaiteurs baptisée UMP sur le plan intérieur. A l'instar du Frère Guide, et à mon humble niveau, je suis personnellement adepte d'un certain pragmatisme, et je sais déroger exceptionnellement à certains dogmes idéologiques lorsque des circonstances particulières le nécessitent. Loin de moi l'idée de vous dicter ni même de vous suggérer ce qu'il convient de faire, car c'est à chacun, à chacune d'entre vous d'agir librement en votre âme et conscience. Je n'ai, dans ce registre, pas davantage de leçons à donner qu'à recevoir. Néanmoins, je l'avoue, je le confesse, je souhaite ardemment la défaite de la racaille élyséenne à l'issue de la mascarade électorale qui s'annonce. Tout sauf Sarkozy. Véritablement TOUT, sans la moindre exception.

Aussi, très exceptionnellement, je m'abstiendrai de jeter la pierre à quiconque choisira de contribuer à son éviction, ni même à quiconque appellera à voter contre lui pour le faire battre, s'il se trouvait présent au second tour. Puisse le 6 mai 2012, à défaut de nous apporter une démocratie véritable, nous soulager tout au moins du joug de ce tyran. Cinq ans de diktat droitard et libéral, cinq ans d'autocratie réactionnaire, cinq ans de soumission à l'axe américano-sioniste, cinq ans de terrorisme impérialiste et d'ingérences criminelles dans les affaires des peuples, ça suffit !

 

Hans CANY

racailleA4.jpg

 


13:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : hans cany, libye, socialisme vert |  Facebook | | |

06/04/2012

Mouammar KADHAFI : quelques citations

. "La lutte politique qui aboutit à la victoire d'un candidat, avec, par exemple 51% de l'ensemble des voix des électeurs, conduit à un système dictatorial, mais sous un déguisement démocratique. En effet, 49% des électeurs sont gouvernés par un système qu'ils n'ont pas choisi, et qui, au contraire, leur a été imposé. Et cela c'est la dictature. Cette lutte politique peut aussi aboutir à la victoire d'un appareil ne représentant que la minorité, notamment lorsque les voix des électeurs se répartissent sur un ensemble de candidats dont l'un obtient plus de voix que chacun des autres considéré à part. Mais si l'on additionnait les voix obtenues par les « battus », cela donnerait une large majorité. Malgré cela, c'est celui qui a le moins de voix qui est proclamé vainqueur, et son succès est considéré comme égal et démocratique ! Mais en réalité il s'instaure une dictature sous des apparences démocratiques. Voilà la vérité sur les régimes politiques qui dominent le monde actuel. Leur falsification de la vraie démocratie apparaît clairement: ce sont des régimes dictatoriaux." (Mouammar KADHAFI)



.
"La démocratie directe, quand elle est mise en pratique, est indiscutablement et incontestablement la méthode idéale de gouvernement. Comme une nation, quelle que soit sa population, ne peut être rassemblée pour discuter, étudier et décider de sa politique, les sociétés sont détournées de la démocratie directe, qui est demeurée une idée utopique éloignée de la réalité. Elle a été remplacée par de nombreuses théories de gouvernement, telles que les assemblées parlementaires, les coalitions de partis, les référendums. Toutes ont conduit à isoler le peuple de l'activité politique, à usurper sa souveraineté, et à confisquer son pouvoir au profit d' « appareils de gouvernement » successifs et en conflit, qu'ils soient individu, classe, secte, tribu, Parlement ou parti." (Mouammar KADHAFI)


.
"La propriété pourrait bien changer de mains, le résultat serait le même: le travailleur demeure un salarié tant qu'il n'a pas été rétabli dans son droit sur sa propre production, et que celle-ci continue à être détournée au profit de la "collectivité" ou de l'employeur.La solution finale à ce problème consiste à abolir le salariat, par la libération de l'homme de l'asservissement dans lequel celui-ci le maintient." (Mouammar KADHAFI)

. "Celui qui possède la maison que vous habitez, la voiture dans laquelle vous vous déplacez et qui assure votre salaire pour votre subsistance, s'approprie en fait votre liberté, ou du moins une partie de celle-ci. Or, la liberté est indivisible." (Mouammar KADHAFI)


.
"LE LOGEMENT est une nécessité pour l'homme et sa famille. Il ne doit appartenir à personne d'autre qu'à lui. Un homme n'est pas libre quand il habite une maison louée. En matière de logement, la politique suivie par les Etats a consisté à réglementer la location en bloquant ou en augmentant les loyers. La seule solution radicale et définitive est l'accession à la propriété. Dans la société socialiste, nul ne peut être maître des besoins de l'homme. Personne ne peut dans cette société, bâtir un logement autre que pour lui-même et ses héritiers. La maison de l'individu étant un de ses besoins fondamentaux, nul ne peut construire dans le but de louer." (Mouammar KADHAFI)

. "L'éducation obligatoire et standardisée constitue en fait une entreprise d'abrutissement des masses. Tous les Etats qui déterminent officiellement les matières et les connaissances à enseigner et qui organisent ainsi l'éducation, exercent une contrainte sur les citoyens. Toutes les méthodes d'éducation en
vigueur dans le monde devraient être abolies par une révolution culturelle mondiale visant à émanciper l'esprit humain de l'enseignement du fanatisme et de l'orientation autoritaire des goûts, du jugement et de l'intelligence de l'être humain. Cela ne veut pas dire qu'il faille fermer les écoles ou, comme pourrait le supposer un lecteur superficiel, tourner le dos à l'éducation. Cela veut dire, au contraire, que la société devrait fournir toutes sortes d'activités éducatrices, permettant aux jeunes de choisir spontanément et librement les matières qu'ils souhaitent étudier."  (Mouammar KADHAFI)
 

Pour lire le Livre vert, en 3 parties :

. 1ère partie : LA DEMOCRATIE

. 2ème partie : LE SOCIALISME

. 3ème partie : LES FONDEMENTS SOCIAUX

libye

 

 

13:40 Publié dans Lectures recommandées, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, socialisme vert |  Facebook | | |

01/04/2012

PROUDHON, théoricien majeur du socialisme réel

« Si, en 1840, j’ai débuté par l’anarchie, conclusion de ma critique de l’idée gouvernementale, c’est que je devais finir par la fédération, base nécessaire du droit des gens européen, et, plus tard, de l’organisation de tous les Etats »

PROUDHON, 1862

 

proudhon_enfant_terrible.gif

 

Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865)  se veut l'apôtre d'une troisième voie, celle du socialisme scientifique, qui va prendre la forme de l’« anarchie positive » ou du « fédéralisme autogestionnaire ».
Dans ses premiers travaux, Proudhon analyse la nature et les problèmes d'une économie capitaliste. Bien que profondément critique du capitalisme, il objecte aussi aux socialistes contemporains qui idolâtrent le collectivisme.

Pour Proudhon – à la suite de Locke – la seule source légitime de possession est le travail. Ce que chacun produit est sa possession et celle de nul autre. Il peut être considéré comme un socialiste libertaire puisqu'il plaida pour l’auto-gestion du travailleur et argua contre la propriété capitaliste des moyens de production. Cependant, il rejeta la propriété des produits du travail par la société. Proudhon exposait de nombreux arguments pour ne pas conférer des droits à la terre et au capital, arguments comprenant des raisons fondées sur la morale, l'économie, la politique et la liberté individuelle. Un de ses arguments était que de tels droits permettaient le profit, qui menait à son tour à l'instabilité sociale et à la guerre par la création de cycles d'endettement qui au final rendaient impossible le remboursement par le travail. Un autre argument était que cela produisait le « despotisme » et transformait les travailleurs en salariés sujets à l'autorité d'un chef.

Proudhon a une conception propre de l'exploitation : il y a exploitation en ce que le patron paie des forces de travail individuelles à ses ouvriers et recueille une force de travail collective supérieure. Ainsi, les 200 grenadiers qui ont érigé en un jour l'Obélisque sur la place de la Concorde ont accompli un travail que n'aurait pu accomplir un seul grenadier en 200 jours, mais son salaire aurait été la somme de ceux versés aux 200 grenadiers : le capitalisme ne paie pas la force immense qui résulte de l'union et de l'harmonie des travailleurs, de la convergence et de la simultanéité de leurs efforts.

En conséquence de son opposition au profit, au travail salarié, à l'exploitation des travailleurs, ainsi qu'à la propriété publique, Proudhon rejette à la fois capitalisme et communisme. Il préconise l'association et adopte le terme de mutualisme pour son genre d’anarchisme, qui implique le contrôle des moyens de production par les travailleurs. Dans sa vision, des artisans indépendants, des paysans, et des coopératives échangeraient leurs produits sur un marché. Pour Proudhon, les usines et autres larges lieux de travail seraient dirigés par des syndicats fonctionnant par démocratie directe. L'État serait aboli ; à la place la société devrait être organisée par une fédération de « communes libres ». Proudhon se fait théoricien du fédéralisme.

La théorie de Proudhon était révolutionnaire, mais sa révolution ne signifiait pas soulèvement violent ni guerre civile mais plutôt transformation de la société par l'avènement d'une classe moyenne.
Proudhon désapprouve l'action révolutionnaire. Fils d'artisans, il se méfie de la classe ouvrière dont il redoute la violence et dénonce les « charlataneries » d'organisation totale et globale de la société.
Il critiqua les socialistes autoritaires comme le socialiste étatiste Louis Blanc. Proudhon rejette vivement l'idée d'un État centralisateur défendue par le socialisme d'État.

Il flétrit de même le communisme: « le communisme est synonyme de nihilisme, d'indivision, d'immobilité, de nuit, de silence » (Système des contradictions économiques) ; le système phalanstérien « ne renferme que bêtise et ignorance ».

(Source : Wikipedia)



11:12 Publié dans Lectures recommandées, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : proudhon, anarchisme, fédéralisme |  Facebook | | |

30/03/2012

Contre la dictature des partis politiques

De temps à autres, certains, parmi nous, succombent aux sirènes de l'électoralisme en essayant de nous convaincre du bien fondé de voter pour tel parti ou tel candidat -généralement pour contrer tel autre-, voire même de l'opportunité pour notre mouvance de nous constituer en parti politique et de présenter notre candidature lors de consultations électorales.
Je ne saurais trop les renvoyer  à ce passage du Livre vert, entre autres :

"Le parti est la dictature contemporaine. Il est "l'appareil de gouvernement" de la dictature d'une fraction sur l'ensemble. Il est de nos jours le dernier en date des appareils dictatoriaux. Et comme le parti n'est pas un individu, il reflète une démocratie apparente en forgeant des assemblées ou des commissions, sans compter la propagande à laquelle se livrent ses membres. Le parti n'est nullement un appareil démocratique, parce qu'il se compose des gens qui ont les mêmes intérêts... ou les mêmes vues... ou la même culture... ou font partie d'une même région... ou ont la même idéologie... et qui se regroupent en un parti pour assurer leurs intérêts ou imposer leurs vues, ou étendre le pouvoir de leur doctrine à la société tout entière. L'objectif d'un parti est de parvenir au pouvoir au nom de l'exécution de son propre programme. Il n'est pas démocratiquement admissible qu'un parti gouverne le peuple tout entier car celui-ci est constitué d'intérêts, d'opinions, de tempéraments, d'idéologies ou d'origines différents."
(Mouammar KADHAFI)

 

Voila donc pourquoi il n'y a pas -et il ne doit pas y avoir- de "parti kadhafiste" se présentant à de quelconques élections. Ce que certain(e)s, malheureusement, ont encore du mal à comprendre... De telles élections s'inscrivent dans le cadre de la fausse "démocratie" indirecte et parlementaire, avec dictature d'une prétendue "majorité" à la clé. Or, le propos du Livre vert et du socialisme jamahiriyen, c'est précisément tout l'inverse : la vraie démocratie, c'est à dire DIRECTE et participative, sans prétendus "représentants", sans substituts au pouvoir du peuple, et donc sans partis. Car qui dit parti dit partie, et confiscation de la souveraineté populaire au profit exclusif d'une caste, quelle que soit cette dernière.
Un "parti kadhafiste" qui se présenterait à de quelconques élections, en Libye ou n'importe où ailleurs, ce serait une trahison, un reniement pur et simple des principes fondamentaux du Livre vert. Afin de vous rafraîchir la mémoire, ou bien pour votre édification, je vous invite donc à en relire (ou à en lire, si vous ne l'avez encore jamais fait) la première partie, qui traite expressément de ce sujet, en cliquant ici : La Démocratie.

Hans CANY 

Drapeau_vert.lutte.jpg 

12:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : hans cany, libye, socialisme vert |  Facebook | | |

Libye : carte de la situation sur le terrain au 28 mars 2012

Afin de vous donner une idée plus concrète et plus précise de la situation et  du rapport de force actuels sur le terrain.

Pour briser l'omerta des médias aux ordres, trois choses essentielles sont à retenir :

1/ Contrairement à ce qu'on essaie de vous faire croire, les forces impérialistes de l'OTAN n'ont pas du tout quitté le pays, et continuent d'y semer la mort, pour garder la mainmise sur tout le littoral libyen et sur ses grandes villes...

2/ Les rats pro-CNT ne contrôlent rien de façon stable. Des combats ont lieu en permanence un peu partout, tant entre factions "rebelles" rivales qu'entre ces dernières et la Résistance verte.

3/ Les forces de la Résistance verte contrôlent une large part du pays et diverses agglomérations, notamment dans toute la partie sud et ouest de la Libye.


H.C.

 

libye,géopolitique et politique internationale

 

Honneur à la Résistance verte, qui appelle à rester dignes, même en temps de guerre, et malgré les exactions commises par l'ennemi.

Message distribué aux combattants de la Résistance :

1. Ne violez pas les valeurs sacrées.
2. N'entrez pas dans les maisons des rats.
3. Le vol et le vandalisme des biens publics sont interdits.
4. Assurez la sécurité des citoyens, de nos mères, de nos soeurs, de nos enfants et des personnes âgées, même si elles étaient des rats. Respectez les valeurs morales islamiques bâties par la génération de Muammar.
5. Évitez les tueries inutiles. Nous avons besoin du moins de sang possible. Tenez compte du fait que la Libye a perdu tant de sang des coeurs de nos mères et soeurs, de nos enfants et des personnes âgées.

Bravo et merci pour ce magnifique message, qui force l'admiration et la considération.


11:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

28/03/2012

Libye : un complot prévu de (très) longue date...

 

 

Déjà prévu en 2001, soit 10 ans à l'avance.
Interpellant, non ?...
Mais il y a encore plus stupéfiant ci-dessous.
Faites bien attention aux dates indiquées dans la vidéo suivante, qui montre un extrait d'un film sorti en...1994 !


 

libye,géopolitique et politique internationale

11:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

26/03/2012

Libye : Peut-être un signe de vie récent du Frère Guide !...

Un enregistrement audio de 42 secondes, présenté comme récent voire très récent (?), vient de faire surface et alimente d'ores et déjà de vives polémiques. Ce court enregistrement était originellement destiné à être diffusé le 2 mars 2012, date anniversaire de la proclamation du pouvoir populaire, mais n'a malheureusement pas pu l'être en temps et en heure, en raison de conditions défavorables.
On peut y entendre une voix qui est sans nul doute celle de Mouammar Kadhafi, qui affirme qu'il est bien en vie,  qu'il poursuit la lutte, et qui, hilare, se moque de ceux qui prétendent l'avoir tué !
Il précise en outre que la résistance continue, qu'il continue de guider la révolution populaire, et incite le peuple libyen à garder espoir et à ne pas faiblir.

 

 

Ce document sonore est-il véritablement récent, ou tout au moins postérieur au 20 octobre 2011, date officielle de l'assassinat du Guide ? Rien n'est hélas certain, mais il y a néanmoins de sérieuses raisons de le supposer, compte tenu du fait qu'il semble inédit, jusqu'à preuve du contraire. L'avenir plus ou moins proche pourrait bien être porteur d'une révélation sensationnelle, une véritable "bombe" au retentissement mondial, si elle venait à se confirmer...

En attendant, un très récent communiqué de la Résistance verte libyenne (source : MATHABA.NET) invite lui aussi à un certain optimisme. Il proclame en substance que ladite Résistance verte est à présent très puissante, qu'elle est désormais présente dans toutes les régions de la Libye, mais qu'elle a reçu l'instruction de ne pas lancer d'actions de grande envergure pour le moment, ayant d'ailleurs pris la forme de cellules dormantes clandestines dans les zones occupées par l'Ennemi. A l'exception de diverses actions sporadiques, il ne faut donc guère s'attendre à de très grandes offensives dans l'immédiat. Le moment venu, lorsque surviendra l'heure zéro qui aura été fixée, les forces résistantes entreront simultanément en action dans tout le pays, tel un ouragan qui balaiera tout sur son passage.
La Résistance verte libyenne conclut son communiqué en enjoignant le peuple de ne pas perdre espoir, et en assurant que l'inéluctable revanche finale de la Jamahiriya est proche, même si elle ne se produit pas dans l'immédiat.

Frères et soeurs en notre chère cause verte, dans le monde entier, ne vous résignez pas. Gardez la foi contre vents et marées ! L'avenir finira forcément par sourire à celles et ceux qui restent indéfectiblement fidèles à leurs idéaux, , et qui sauront ne pas baisser les bras, sans jamais se décourager ni capituler face à l'adversité !
Persévérance ! Persévérance encore et toujours, portée par la flamme verte de l'espérance et de la volonté qui brûle dans nos coeurs et qui nous animera éternellement !

Hans CANY

 

InflammableGREEN_RESISTANCE.jpg



12:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

21/03/2012

MERCI !

Plus de 18 000 visites sur ce blog depuis le 15 novembre 2011, environ le triple depuis janvier 2011 ! Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui m'accordent ainsi leur attention, ainsi que pour les nombreux messages de soutien qui me sont adressés via ce blog. Il ne m'est hélas pas possible de répondre individuellement à tous, mais sachez que chacun de ces messages me va droit au coeur. Je lis attentivement tout ce que vous m'adressez, soyez-en certains. C'est très encourageant, et cela me prouve que je ne perds pas mon temps à hurler dans le désert.

Hans CANY


drapeau_vert_ETOILE.jpg




22:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hans cany |  Facebook | | |

Sarkozy, le tueur d'enfants dont on ne parle pas...

Pour rappel (et ça ne remonte qu'à quelques mois) :


Sarkozy, combien d’enfants as-tu tués cette nuit ? par NewWorldOpposition

 

La guerre en Libye, ce sont entre 50 000 et 100 000 morts (selon les estimations). Dont 20 000, au bas mot, sont directement imputables aux bombardements terroristes de l'OTAN... Obama et Clinton, comme leurs complices européens au premier rang desquels Sarkozy, Juppé et Cameron, devraient être jugés pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité par la  prétendue CPI, si toutefois celle-ci était une institution judiciaire digne de ce nom et impartiale...

H.C.

libye,géopolitique et politique internationale

20:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

18/03/2012

Rappel aux grands "démocrates"

Article19.jpg

"Ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions"
===> Pour sûr, beaucoup de flics de la pensée et de nouveaux inquisiteurs feraient mieux d'y songer...
CQFD.



19:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

12/03/2012

Financement de la campagne de Sarkozy en 2007 : et si on en reparlait ?...

Selon le site Rue 89, Mediapart vient de révéler le contenu d'une note de synthèse versée au dossier d'instruction de l'affaire Karachi, qui semble établir que la Jamahiriya libyenne, via Mouammar Kadhafi, a versé 50 millions d'euros pour financer la précédente campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Interpellé à ce sujet le lundi 12 mars sur TF1, Sarkozy a bien entendu démenti, ou plutôt il a esquivé à bon compte la question qui gêne...

Le Guide a évidemment fait une erreur fatale, en tentant d'amadouer les puissances occidentales, au premier rang desquelles la France. Mais reste que Saïf al-Islam et lui-même ont été les premiers à révéler le pot aux roses, au début de l'agression contre la Libye. Je pense que cette histoire de financement occulte est vraie. C'est un scandale inouï et une honte absolue pour l'ordure Sarkozy et son association de malfaiteurs (l'UMP). Leur traîtrise est absolument abjecte.
Pour de plus amples précisions, je vous invite à prendre connaissance de l'article de Rue 89 en cliquant sur le lien ci-dessous.

H.C.

 


Rue 89 : En 2007, Kadhafi aurait financé Sarkozy, qui dément

kadhafi-sarkozy-campagne.jpg



(AJOUT DU 21/03/2012)
:


Famille Kadhafi - des documents confirmant leurs... par warrant



21:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

Mouammar Kadhafi : ta rage n'est pas perdue !

Je ne supporte vraiment pas l'idée qu'il soit mort, à jamais disparu. Rien ne prouve le contraire, mais rien non plus ne prouve de manière décisive qu'il le soit vraiment... Cette incertitude est pour moi une torture permanente. Je me considère comme très proche de lui depuis maintenant un peu plus de 26 ans. J'ai toujours rêvé de le rencontrer, ne serait-ce que brièvement, ne serait-ce que pour échanger une poignée de mains et un regard. Je ne peux décidément pas me faire à l'idée qu'il soit vraiment mort, et je crois toujours que peut-être que... Mais s'ils l'ont vraiment tué. Si Obama, Sarkozy, Cameron et leurs sous-fiffres sont vraiment derrière cet assassinat... Ils n'imaginent même pas la portée et les conséquences réelles de leur geste. Même nous, 5 mois après, sommes encore abasourdis, dans l'incertitude. Mais au besoin, le retour de manivelle viendra. Et il sera violent... Je le garantis.

Qu'ils aient comploté pour renverser Ben Ali et Moubarak, c'était certes déjà très moyen, mais au fond personne ou presque ne les regrette vraiment. Mais ce que ces cons de Sarkozy, Obama et autres Cameron n'ont pas compris, c'est que Kadhafi n'a jamais rien eu à voir avec ça. En ce sens, Sarkozy, Obama, Cameron et consorts sont aussi ignorants et abrutis que les masses qu'ils manipulent...et qu'ils maintiennent délibérément dans l'ignorance, à grands coups de désinformation et de non-information.
Par-dessus tout, en tant que citoyen -bien malgré moi- de l'Etat-Nation hexagon, j'ai un ressentiment tout particulier à l'encontre de Sarkozy, de ses sous-fiffres et de tous ses complices directs comme indirects, ordures conscientes comme idiots utiles. Un ressentiment sans borne contre ce pays, ses classes dirigeantes, et la grande majorité de ses masses moutonnières.

Serait-ce donc mon frère caché, que l'on peut entendre dans la vidéo ci-dessous ???... Tout ce qu'il y dit, c'est moi tout craché ! Je n'en reviens pas.  A tel point que je dois dire qu'
il me coupe l'herbe sous les pieds : j'aurais très volontiers fait exactement le même genre de vidéo, ou tout au moins rédigé un article au propos analogue. Mais  comme ça, c'est donc d'ores et déjà chose faite. Excellent, et un très grand bravo à lui.

H.C.



Ils ont tué Kadhafi ! Bande d'enculés ! par Dukeupont



Autre réaction qui m'a particulièrement touché et que je me permets donc de reproduire, le joli poème suivant :


Kadhafi
Tant sans savoir t'ont appellé folie
Tu m'a tant appris
Mon guide, notre guide
Sans toi aujourd'hui ce monde est vide
Muammar
Tant ont essayé de salir ton histoire
Mais tu a donné l'espoir
Ô Kadhafi, tant ont dit que tu portais la mort
Mais toute ta vie, tu as rendu ton peuple plus fort
Ô mon père de coeur, aujourd'hui je pleure
Mais toi sans peur, tu a montré que seuls les corps meurent
Car les idées demeurent
J'ai tant pleuré, quand ils t'ont baffoué
Tant de larmes versées quand ton sang a coulé
Mon père de coeur, je t'ai aimé et jamais ne t'oublierai
Tu a mis sur nous un esprit nouveau
Où résonnent chacun de tes mots
Ta voix rassurante
Comme un hymne en moi chante
"De l'avant de l'avant, soyez forts"
Résistant résistant n'abandonnons pas nos rangs
Continuons d'écrire l'histoire non dans le sang
Mais avec sagesse comme tu nous l'as enseigné
Le guide que nous aimons tant
Et qui de son message a signé
L'avenir vers lequel notre bras se tend
Car ensemble
Nous sommes séisme
Déja la terre tremble
De côté notre pessimisme
Déja nos mains tremblent
  A nous l'optimisme
Sur notre chemin parcouru
N'oublions jamais ceux qui ne sont plus
Pour que leurs idées vécues
Et que ceux qui ont survécu
Soient les idées qui demain véhiculant le monde
Vers une vie plus féconde
Et qu'en mémoire de nos guides, de nos résistants
De toi mon très cher père de coeur
Nous ne laissions plus jamais le monde au mains des gens avides
Plus jamais tomber au sol des corps livides
Mais que nous redonnions espoir et amour
Sagesse et compassion, que ton histoire nous serve pour toujours
Je t'aime ô mon père de coeur ô Muammar kadhafi
Repose en paix, ici personne ne t'oublie

Minsha Mokeyok

 


 

libye, géopolitique et politique internationale



13:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : libye, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

10/03/2012

PETITION INTERNATIONALE : Exigeons que Sarkozy soit jugé pour crimes de guerre

A SIGNER ET A FAIRE SIGNER !
A DIFFUSER MASSIVEMENT !

Merci.

 

 

Il ne suffit pas que la racaille élyséenne dégage, lors de l'échéance du 6 mai 2012, il faut aussi qu'elle réponde de ses crimes commis en Libye toute l'année 2011, et aujourd'hui encore, plus ou moins officieusement.  On ne le dira jamais assez, cet individu n'est pas simplement une charogne sur le plan politique, doublée d'une ineffable ordure sur le plan social. Il est aussi  un CRIMINEL DE GUERRE à part entière, ce dont trop de citoyens hexagonaux n'ont toujours pas pleinement conscience, aveuglés et désinformés qu'ils sont par les omissions volontaires et les mensonges de la propagande médiatique.

C'est en vertu de cette considération d'une importance capitale qu'une inititiative est aujourd'hui lancée afin de déposer collectivement plainte auprès de la Cour Pénale Internationale (CPI), et de demander à cette dernière qu'une procédure judiciaire soit engagée contre Nicolas Sarkozy.
Bien entendu, la CPI étant ce qu'elle est, à savoir une émanation onusienne et donc une machine de guerre au service du NOM et des puissances impérialistes, autrement dit tout sauf une institution judiciaire digne de ce nom et objective, il serait pour le moins illusoire d'en attendre monts et merveilles...  Le geste est donc avant tout symbolique.  Il n'en reste pas moins que si la pétition rencontre un franc succès et si ses signataires sont suffisamment nombreux, la CPI ne pourra pas se permettre de l'ignorer totalement, et sera alors obligée de tenir compte de l'initiative. Ce qui pourra peut-être même déboucher sur des conséquences inattendues, qui sait ?...
Nous comptons donc sur votre participation et votre coopération. Signez cet appel, faites-le signer, diffusez-le, faites-le tourner, parlez-en autour de vous, partagez le présent article sur les réseaux sociaux...  Votre participation est importante, chaque signature, chaque partage comptera !

Au nom du peuple libyen massacré et martyrisé, au nom de la Jamahiriya et du Frère Guide, soyez remerciés du fond du coeur pour votre acte solidaire. Tous ensemble, de tous pays, de toutes origines et de tous continents, exigeons que justice soit rendue ! La fin de règne annoncée de Sarkozy, qui a du sang sur les mains, ne doit pas être pour lui le point de départ d'une retraite paisible sur fond d'amnésie des masses !

Hans CANY




La pétition (attention, un lien de confirmation vous sera envoyé par e-mail afin de valider votre signature) :

PETITION/PLAINTE CONTRE NICOLAS SARKOZY DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE (CPI)


 

Texte de la pétition :

Pour:Assemblée de la République; CPI;

Plainte contre M. Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale (CPI)

L’assassinat du chef de l’Etat libyen grâce à l’intervention de l’armée française est une honte pour la France.
Les bombardements sur les populations civiles en Libye comme l’intervention scandaleuse des troupes françaises en Côte d’Ivoire à l’instigation de Nicolas SARKOZY marquent - plus qu’une rupture diplomatique - la participation à une véritable entreprise criminelle d’Etat.
Les crimes commis à l’encontre de civils comme l’assassinat d’un chef d‘Etat appellent la mise en cause pénale des responsables politiques français.
Les Clubs « Penser la France » ont décidé de réunir un collectif d’avocats français et étrangers en vue d’étudier un dépôt de plainte contre M. Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale.
Accessoirement, les Clubs « Penser la France » vont saisir l’ensemble des parlementaires français d’une demande d’ouverture d’une procédure devant la Haute Cour conformément aux articles 67 et 68 du titre IX de la Constitution de la Vème République.
Nous demandons à pouvoir déposer plainte contre M. Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale (CPI)



LIBYE_AGRESSION.2.jpg




18:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

07/03/2012

Le choix du "moindre mal", consternant symptôme de la servitude volontaire


Le bétail électoral des "bons citoyens" et du populo-girouette pousse les hauts cris face aux diverses exactions du gouvernement sortant, et, disons-le d'emblée, il a parfaitement raison de le faire. Serait-ce donc là le signe d'une certaine prise de conscience du caractère fondamentalement abject et criminel du Système établi, quels que soient les hiérarques placés à sa tête ?... Que nenni ! L'esprit primaire de l'électeur moyen ne remet nullement en question la bêtise crasse dont il a su faire preuve pour la énième fois en se déplaçant aux urnes, lors des précédentes escroqueries électorales. Et tout ceci se reproduira. Encore une fois, l'électeur -animal grégaire et conformiste s'il en est- saisira la prochaine occasion de se choisir de nouveaux maîtres, feignant de croire dur comme fer à l'avènement d'une "autre politique", tout comme le religieux s'en remet à la venue d' un "messie" providentiel ou à l'intervention divine... La RELIGION des urnes bat son plein, et de tous bords, les représentants de ce culte infâme peuvent se frotter les mains. A coup sûr, si la "droite" sortait victorieuse de l'échéance annoncée, nous serions témoins, dans un avenir plus ou moins proche, d'un certain "réveil" des "mouvements sociaux", voire peut-être même d'un énième et naïf "mouvement étudiant". Le tout serait bien entendu orchestré par des forces "de gauche" (sic) et d'extrême-gauche qui n'auraient comme véritables objectifs que leurs propres intérêts de contrôle et de pouvoir, en profitant de l'affligeante crédulité des masses. Et l'ensemble de cette grotesque mascarade s'éteindra bien entendu comme feu de paille dès le prochain changement hiérarchique, sans jamais s'attaquer aux fondements du Système... Quelle sinistre farce ! Grâce à la bétise, au conformisme, et au réformisme corporatiste de cet amas de larves égoïstes, les exploiteurs et les tyrans de toutes tendances peuvent dormir tranquilles, forts de l'image "respectable" de "démocrates" élus au suffrage universel qui leur a été ainsi offerte sur un plateau !...

Ceci dit, on sent poindre un vent de contestation. Enfin !
Elles sont de plus en plus nombreuses -et c'est tant mieux-, les voix qui s'élèvent ça et là contre le système établi et contre les élections sur lesquelles il prétend s'appuyer. Mais le gros souci, c'est que même parmi les gens qui dénoncent la pseudo "démocratie" parlementaire indirecte (dite représentative) comme la falsification qu'elle est, beaucoup continuent malgré tout de participer au cirque électoral, par réaction et/ou conditionnement. Ils choisissent par dépit de voter pour le "moins pire", pour le "moindre mal" faute de mieux. Or, c'est un non-sens total, puisque c'est précisément leurs votes qui perpétuent indéfiniment l'imposture...
Voter pour un quelconque "représentant" de quelque bord que ce soit, c'est abdiquer, renoncer à la souveraineté populaire en distribuant des chèques en blanc à des "élus" potentiels. Contrairement à ce que cherche à faire croire la propagande électorale, l'abstention sert à quelque chose : c'est le plus puissant moyen de contestation, et l'abstention est comptabilisée, contrairement aux votes blancs et nuls. Plus le pourcentage d'abstention est important, moins l'élection d'un quelconque parti ou quidam est légitime, c'est mathématique. Et moins il y a de participants qui cautionnent l'imposture, plus cette dernière est remise en question, et plus il y a moyen de faire entendre des propositions alternatives, pour une VRAIE démocratie, directe et participative. Ce que le Système craint le plus, ce n'est pas le vote pour untel ou untel -même pour des "extrêmes" ou de pseudo "rebelles" institutionnalisés-, mais c'est bel et bien l'ABSTENTION... Car l'abstention consciente et "militante", le boycott total, signifie à terme la mort de ce système de dupes, et l'avènement potentiel d'autre chose. Tant qu'il restera assez de naïfs pour jouer le jeu, ne serait-ce que celui du "moindre mal", on ne sera pas près de voir avancer le schmilblick...


Leur prétendue "alternance" n'est qu'un leurre, et le plus pernicieux des pièges. Elle donne l'illusion du contrôle populaire et du libre choix, alors que dans les faits il n'en est rien. Les fondements du Système resteront inchangés, quels que soient les imposteurs de drauche ou de goite qui seront "élus". Au nom d'une dictature de la majorité des voix exprimées sur la minorité, qui plus est. Toutes relatives que puissent être la différence entre les deux, ou même la participation au processus électoral. Réveillez-vous. Vous croyez naïvement vivre en "démocratie", alors qu'il ne s'agit au mieux que de démocrature, la plus subtile des dictatures qui se dissimule derrière un faux nez "démocratique" !


Ne vous laissez plus berner, refusez de vous faire confisquer votre souveraineté, refusez de plébisciter untel ou untel sous prétexte de "moindre mal", alors que le ou la candidat(e) en question n'incarne nullement vos aspirations profondes et réelles, et qu'une fois élu(e), vous ne pourrez plus exercer le moindre contrôle sur ses agissements ni sur ceux de ses acolytes. Ceux qui vous disent qu'en ne votant pas, vous laisseriez les autres choisir et décider à votre place vous mentent, ou au mieux se trompent. Ils ne font qu'entretenir l'illusion du libre choix et donc de la légitimité de ce système fallacieux. Ne les écoutez pas, cessez de vous faire avoir. Comme le dit fort judicieusement l'adage, si les élections pouvaient réellement changer les choses, elles seraient purement et simplement interdites, et ce depuis longtemps. Ne l'oubliez jamais. La seule solution qui soit réellement efficiente , c'est l'objection de conscience permanente et généralisée, et donc le boycott, l'abstention consciente et révolutionnaire. Au contraire, contestez. Refusez de jouer le jeu. Informez vous, instruisez vous, découvrez des alternatives radicales, et faites-les connaître autour de vous. Le vrai changement, ce ne sont pas eux, ni leurs soi-disants rivaux dans la course à la gamelle. Le vrai changement, c'est vous, c'est nous. Car nous sommes le Peuple.



. TOUTE "REPRESENTATION" POLITIQUE EST UNE IMPOSTURE !

. PAS DE SUBSTITUT AU POUVOIR DU PEUPLE !

. PAS DE DEMOCRATIE REELLE EN DEHORS DE LA DEMOCRATIE DIRECTE ET PARTICIPATIVE !



. PAS DE DEMOCRATIE SANS CONGRES POPULAIRES ET COMITES POPULAIRES !



EXIGEONS DES CONGRES POPULAIRES PARTOUT !




Hans CANY


Elections_cheques.gif



. "La lutte politique qui aboutit à la victoire d'un candidat, avec, par exemple 51% de l'ensemble des voix des électeurs, conduit à un système dictatorial, mais sous un déguisement démocratique. En effet, 49% des électeurs sont gouvernés par un système qu'ils n'ont pas choisi, et qui, au contraire, leur a été imposé. Et cela c'est la dictature. Cette lutte politique peut aussi aboutir à la victoire d'un appareil ne représentant que la minorité, notamment lorsque les voix des électeurs se répartissent sur un ensemble de candidats dont l'un obtient plus de voix que chacun des autres considéré à part. Mais si l'on additionnait les voix obtenues par les « battus », cela donnerait une large majorité. Malgré cela, c'est celui qui a le moins de voix qui est proclamé vainqueur, et son succès est considéré comme égal et démocratique ! Mais en réalité il s'instaure une dictature sous des apparences démocratiques. Voilà la vérité sur les régimes politiques qui dominent le monde actuel. Leur falsification de la vraie démocratie apparaît clairement: ce sont des régimes dictatoriaux." (Mouammar KADHAFI)



.
"La démocratie directe, quand elle est mise en pratique, est indiscutablement et incontestablement la méthode idéale de gouvernement. Comme une nation, quelle que soit sa population, ne peut être rassemblée pour discuter, étudier et décider de sa politique, les sociétés sont détournées de la démocratie directe, qui est demeurée une idée utopique éloignée de la réalité. Elle a été remplacée par de nombreuses théories de gouvernement, telles que les assemblées parlementaires, les coalitions de partis, les référendums. Toutes ont conduit à isoler le peuple de l'activité politique, à usurper sa souveraineté, et à confisquer son pouvoir au profit d' « appareils de gouvernement » successifs et en conflit, qu'ils soient individu, classe, secte, tribu, Parlement ou parti." (Mouammar KADHAFI)


LISEZ LE LIVRE VERT

Pour lire le Livre vert, en 3 parties :

. 1ère partie : LA DEMOCRATIE

. 2ème partie : LE SOCIALISME

. 3ème partie : LES FONDEMENTS SOCIAUX
 
 

 

16:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hans cany, socialisme vert |  Facebook | | |

23/02/2012

NE VOUS LAISSEZ PLUS ENFUMER !


sarkosegout6.jpg

Quel que soit le choix, cela nuit gravement à la santé...
Une seule solution : arrêter de fumer !!!




. TOUTE "REPRESENTATION" POLITIQUE EST UNE IMPOSTURE !

. PAS DE SUBSTITUT AU POUVOIR DU PEUPLE !

. PAS DE DEMOCRATIE EN DEHORS DE LA DEMOCRATIE DIRECTE !

. EXIGEONS DES CONGRES POPULAIRES PARTOUT !

http://www.greencharter.com/

REPRESENTATION_IMPOSTURE.jpg



LISEZ LE LIVRE VERT



Pour lire le Livre vert, en 3 parties :

. 1ère partie : LA DEMOCRATIE

. 2ème partie : LE SOCIALISME

. 3ème partie : LES FONDEMENTS SOCIAUX





19:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : socialisme vert |  Facebook | | |

16/02/2012

L'abolition des frontières : une idée irresponsable

"Les différences nationales sont des facteurs de première importance pour les réalisations à venir de l'humanité, pour ceux qui savent distinguer de l'abominable violence étatique le fait vigoureux, beau, et pacifique de la Nation."

 Gustav LANDAUER (1870-1919)

 

"L'Etat n'est pas la patrie. C'est l'abstraction, la fiction métaphysique, mystique, politique, juridique de la patrie. Les masses populaires de tous les pays aiment profondément leur patrie; mais c'est un amour réel, naturel. Pas une idée : un fait... Et c'est pour cela que je me sens franchement et toujours le patriote de toutes les patries opprimées."

 Mikhaïl BAKOUNINE ("Circulaire à mes amis d'Italie", 1871)


"Si, en 1840, j’ai débuté par l’anarchie, conclusion de ma critique de l’idée gouvernementale, c’est que je devais finir par la fédération, base nécessaire du droit des gens européen, et, plus tard, de l’organisation de tous les Etats."

Pierre-Joseph PROUDHON
, 1862



"La force motrice de l'histoire humaine est le facteur social, c'est-à-dire le facteur national. Le lien social qui assure la cohésion de chaque groupe humain, de la famille à la tribu et à la nation, est le fondement même de la dynamique de l'Histoire."

Mouammar KADHAFI (in le Livre vert, 3ème partie)



"Nous croyons que tous les peuples, toutes les nations et les cultures, tous les groupes ethniques ont le droit absolu de se préserver tels qu'ils sont et de s'auto-déterminer. Non seulement le Nouvel Ordre Mondial (NOM) projette de détruire toutes les indépendances nationales et populaires, mais le Capital lui-même s'emploie sans interruption à éroder l'identité et la diversité des cultures, des nations et des peuples, afin d'imposer une monoculture globale basée sur le négoce. Il faut lutter de toutes nos forces contre cette homogénéisation de l'humanité."

Raven's Banner Collective

 

 

hans cany,anarchisme,géopolitique et politique internationale,national-anarchisme,fédéralisme,bakounine

 

La question des frontières entre différents territoires donne aujourd'hui lieu à des débats passionnés. Bien évidemment, les frontières politiques des actuels Etats-Nations, ne tenant aucun compte des réalités historiques, linguistiques, culturelles, et régionales sont non seulement arbitraires mais complètement aberrantes. Mais allez simplement demander aux Amérindiens, aux Palestiniens, ou aux Aborigènes d'Australie ce qu'ils pensent de l'absence totale de frontières reconnues, à la lumière de leurs tragiques expériences !...

 Qu'est-ce donc qu'une frontière, au juste ? Une frontière, c'est ce qui définit la territorialité, le droit pour un groupe d'individus d'être souverain chez lui, au même titre qu'un individu a droit à la souveraineté et à l'intimité dans son propre domicile. Un individu insécurisé, non souverain chez lui, ne serait assurément pas libre. Il en va bien évidemment de même pour un groupe d'individus, sur le territoire qui constitue son cadre de vie, et sur lequel il a élu domicile.

 Une frontière, c'est tout simplement ce qu'implique le droit à l'autodétermination, à l'autonomie et à l'indépendance pour tous les peuples et collectivités humaines. Sans territoires définis, sans délimitations précises, les notions d'autodétermination et de souveraineté/indépendance ne signifient plus rien...

 Une frontière, c'est ce qui marque la délimitation entre deux nations distinctes, c'est-à-dire entre deux groupes humains ayant chacun une identité culturelle qui lui est propre.

Par "nation", il faut entendre entité CULTURELLE, et non entité politique. La nation ne doit surtout pas être confondue avec l'Etat-Nation, qui pour sa part relève d'une essence politique, administrative, autoritaire, et donc liberticide. L'ennemi, c'est l'Etat, et son avatar abstrait l'Etat-Nation. Mais pas le sentiment national réel, concret, qui en soi ne constitue aucunement un facteur aliénant et liberticide imposé par une quelconque autorité étatique. Le fait national est tout simplement un fait naturel, reposant sur la transmission héréditaire, d'individus à individus, de liens socio-culturels, et sur l'adhésion volontaire de chacun(e).

 Certaines personnes pensent apparemment que la suppression des frontières constituerait la panacée contre la xénophobie et le racisme, et qu'elle constituerait un remède à toutes les vieilles injustices, en ouvrant les portes des pays industrialisés et traditionnellement impérialistes à l'immigration en masse des populations pauvres. Outre son caractère dangereusement irresponsable, cette idée de libre circulation totale et sans entrave, si généreuse qu'elle puisse sembler de prime abord, ne tient aucun compte d'un fait pourtant évident : les problèmes sociaux, économiques, politiques, culturels et religieux des pays du Tiers-Monde ne seront nullement résolus par une fuite en masse de leurs ressortissants vers les pays "riches", bien au contraire, même !...

 Pour les pays d'accueil, l'impact sur l'Ecologie comme sur l'environnement social d'un flux migratoire aussi colossal serait catastrophique. Et nul n'est besoin de mentionner le cataclysme économique et le déséquilibre ethno-démographique qu'il engendrerait. Néanmoins, quelles que soient les politiques d'immigration à venir, l'Occident devra tôt ou tard faire face aux conséquences de son exploitation permanente des nations d'Afrique, d'Asie, et d'Amérique latine. La véritable solution aux conditions misérables que subissent les peuples de ces trois continents réside, comme pour tous les autres peuples, dans une véritable révolution sociale émancipatrice, dans leur affranchissement des carcans obscurantistes et théocratiques, dans la préservation et la mise en valeur de leurs particularismes ethno-culturels les plus enrichissants.

 La suppression des frontières est un thème très répandu à l'heure actuelle dans la propagande des mouvements "radicaux", que ceux-ci soient de sensibilité libertaire ou d'extrême-gauche. Pourtant, ce concept, outre sa dimension hautement utopique, implique de possibles développements racistes, impérialistes, et écologiquement dévastateurs qui ne sont que fort rarement analysés.

 Les libéraux, désireux d'asseoir leur domination politico-économique sur le monde entier par la mondialisation du capitalisme, ne tendent-ils pas, eux aussi, à nier les frontières et à encourager l'uniformisation ?... Aller en ce sens, c'est objectivement faire leur jeu.

 Des frontières se sont créées puis sont tombées dans le passé, d'autres tomberont ou se créeront dans le futur, et les composantes ethniques de diverses régions du globe continueront à subir des changements plus ou moins accentués : tels sont les impératifs de l'Histoire. L'internationalisme anti-étatique est bien entendu partagé par tous les libertaires, pour qui la notion de solidarité internationale n'est pas un vain mot.

 Les problèmes qu'implique le maintien des frontières actuelles sont hélas particulièrement criants pour des peuples sans souveraineté reconnue comme les Basques, les Bretons, les Flamands, les Corses, les Kurdes, ou encore beaucoup de peuples africains, américains et asiatiques dont les terres ont été spoliées, escamotées par des lignes tracées sur une carte. Les gouvernements et les Etats ne doivent pas s'interposer sur le chemin de l'auto-détermination des peuples et des individus. Et il ne doit pas y avoir de frontières limitant la solidarité, l'entraide, et la coopération volontaire. Ainsi donc, le combat internationaliste doit être compris et appliqué dans le sens le plus équitable : pas de frontières limitant la SOLIDARITE, et pas de frontières imposées contre leur gré à des groupes humains sans souveraineté. En revanche, pourquoi nier le droit des peuples et des groupes humains à l'autodétermination et à la souveraineté territoriale ? Le choix individuel des "apatrides" volontaires est certes respectable. Mais il cesse de l'être à partir du moment où ils/elles entendent l'imposer de façon universelle, en refusant aux autres le droit de se constituer en entités collectives souveraines.

 Par le refus de toute logique génocidaire ou assimilationniste , il convient de lutter pour le pluralisme, car la diversité ethnique, culturelle, et linguistique est le fondement même de la richesse de l'humanité. Par la solidarité de tous les peuples en lutte contre l'impérialisme de par le monde, il convient donc d'opter pour un internationalisme véritable qui, au lieu de nier et de rejeter les différences, au lieu de détruire les souverainetés et les autonomies, les reconnaît et les défend.

 L'internationalisme consiste à mon sens en la solidarité internationale de tous les peuples opprimés et des exploités en lutte contre leurs oppresseurs et leurs exploiteurs, et non en une sorte de mondialisme massifiant, uniformisant et négateur de toutes les frontières.

 Il ne s'agit pas ici de plaider en faveur des rivalités et de la division du genre humain, mais bien au contraire pour L'UNITE DANS LA DIVERSITE, sur des bases fédéralistes. Car l'autodétermination, l'autonomie, l'indépendance et la souveraineté sont tout simplement des questions de LIBERTE. Liberté de choix, liberté d'association.

 

Hans CANY

 

 


14/02/2012

Prétendu "cadavre" de Mouammar Kadhafi : la preuve du fake ?...


Attention, voici un document vidéo troublant, et peut-être bien d'une importance capitale :
il met en évidence les bords d'un masque appliqué sur le prétendu cadavre de Mouammar Kadhafi !!!...





[IMPORTANT : regardez attentivement TOUTE la vidéo, avec ses plans très rapprochés, pour vous en faire une vraie opinion]



Si l'on prend bien la peine de regarder les agrandissements présentés dans ce film, on constate que ce qui, vu "de loin", pourrait n'être qu'un détail insignifiant, ne l'est en fait pas du tout. Ce qui est ici mis en évidence ne correspond en rien au tracé ni à l'aspect d'une quelconque cicatrice ou d'un simple pli de la peau. Il semble bien que nous soyons ici en présence d'un raccord imparfait, qui trahit la présence d'un élément postiche, probablement un masque.

Comme beaucoup d'entre vous le savent d'ores et déjà (voir à ce sujet mes articles des 25 et 30 octobre 2011, notamment), j'ai toujours fortement douté de l'authenticité de ce fameux cadavre. Il ne ressemble pas réellement à Mouammar Kadhafi, et il ne s'agit donc certainement pas de lui.


Ce document est TRES important. C'est sans doute là une preuve incontestable, au moins de la fausseté de ce soi-disant cadavre du Guide libyen...


Hans CANY





Pour rappel, (re)lire mes articles à ce sujet :


. LA MORT DE KADHAFI : UNE INTOX SANS PRECEDENT ? (25/10/2011)

. MORT PRESUMEE DE KADHAFI : LES DOUTES PERSISTENT (30/10/2011)

. La mort de Kadhafi et ses zones d'ombre : mise au point (01/12/2011)





libye,hans cany,géopolitique et politique internationale



libye,hans cany,géopolitique et politique internationale
Autre photo présentée comme étant le cadavre du Guide libyen : trouvez-vous vraiment que cela ressemble à Mouammar Kadhafi ?...



18:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |