Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2012

LIBYE : la Résistance verte ne baisse pas les armes !

Le meilleur démenti aux allégations de ceux qui doutent, voire qui nient carrément l'existence et la persistance de la Résistance verte à l'heure actuelle en Libye, ce sont encore des images telles que celles de la vidéo ci-dessous. Celle-ci, filmée le 24 avril 2012, nous montre un grand convoi  des combattants de la Résistance verte, constitué de centaines de pick ups armés :

 

Par ailleurs, signalons que selon Green Libya, relayée par Algeria ISP, en date du 25 juin 2012, deux évènements dignes d'attention se sont produits dans le pays. En premier lieu, Tripoli a été secouée par deux explosions très puissantes, comparables à celles qui avaient lieu en 2011 pendant les bombardements de l'OTAN. En second lieu, et surtout, le bataillon Rijale Darf Hali de la Résistance verte a effectué une opération spectaculaire en tendant une embuscade à un convoi des milices du CNT, qui évacuaient la ville de Kofra. Une grande partie de ce convoi a été liquidée, et les survivants ont pris la fuite en s'éparpillant dans le désert.

Ce type d'opérations démontre sans appel qu'en cette fin du mois de juin 2012, la Résistance verte ne baisse absolument pas les armes, et que le coeur vert de la Libye bat toujours, en dépit du régime de terreur que s'efforcent tant bien que mal d'imposer les hordes de rats islamistes arrivées dans les fourgons de l'OTAN. Quant à la clique des renégats du prétendu CNT, ceux-ci ne détiennent le pouvoir que sur le papier. Dans la réalité des faits, ils ne contrôlent aucunement la situation. Ils ne contrôlent pas l'ensemble du pays, tant s'en faut, car concrètement, le CNT est dépassé. A vrai dire, il ne contrôle rien, ou si peu. Sur le terrain, d'innombrales milices de rats, rivales les unes des autres, imposent leur loi de la jungle à la population, lorsqu'elles ne se battent pas entre elles. Face à elles, les glorieux moudjahidines de la Résistance persistent et signent, et s'efforcent de rétablir la légitimité jamahiriyenne petit à petit. Ainsi que l'avait dit le Frère Guide dès février 2011, le pays sera progressivement assaini. Maison par maison. Rue par rue. Village par village. Ville par ville. Quartier par quartier.  Région par région. N'abandonnons pas l'espoir. Combattants verts, ne baissez pas la garde, ne vous résignez jamais. Dans le monde entier, des millions de personnes vous soutiennent et ont foi en vous. Vous n'êtes pas seuls, et votre combat est aussi le nôtre. Tôt ou tard, quel que soit le temps nécessaire, l'heure de la revanche, du renouveau et du triomphe finira par sonner !

Hans CANY

 

InflammableGREEN_RESISTANCE.jpg

Libya.free-green-libya-500x407.jpg

18:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

11/06/2012

LIBYE : Les milices d'Al Qaïda interdisent l'université aux filles !

Selon Green Libya, relayée par l'agence de presse Algeria ISP, les milices d'Al Qaïda viennent de distribuer des tracts dans les mosquées de Benghazi, interdisant purement et simplement l'accès des filles à l'université ! Le tout assorti d'une menace à l'encontre des familles, les avertissant du fait qu'elles prendront "leurs responsabilités" quant au sort de leurs filles, si d'aventure elles s'avisait de passer outre cette interdiction, en se rendant quand même à la fac ! Rien que ça ! L'obscurantisme et la terreur islamistes dans toute leur "splendeur"...
Bravo encore à l'OTAN. Un grand bravo aux criminels BHL, Sarkozy, Juppé, Cameron, Obama, Clinton et consorts. Comme on peut le constater, grâce à leur action, la condition féminine a considérablement progressé dans le pays, à l'instar d'ailleurs de la démocratie et des droits de l'homme. A plus d'un titre, les femmes et filles de Libye peuvent à présent leur dire merci...

Hans CANY

 

CNT.jpg



20:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

03/05/2012

METAL URBAIN : Gauche-droite, élections piège à cons !

 

Chaque candidat soutient mordicus que ne pas voter, s'abstenir, cela revient à voter pour son adversaire... Ce qui démontre bien que ce sophisme, c'est du pipeau, visant juste à effrayer les gogos, afin de les  convaincre de voter pour tel ou tel candidat, par simple rejet épidermique de son rival.

Hans CANY


 

 

50 / 50

Retourner ma veste
Et baisser mon froc
Mon bulletin dans l'urine
Ma voix au plus offrant
Ni à gauche ni à droite
Encore moins du milieu
Je ne suis pas électeur
Je ne jouerai jamais le jeu

Gauche-droite, gauche-droite
En avant les moutons
Gauche droite gauche droite
Elections, piège à cons !

Deuxième tour de passe passe
La mafia au pouvoir
Mais les cons obéissent
Ils aiment se faire avoir
Ni travail ni famille
Ni parti ni patrie
De partout de nulle part
Je n'ai pas de territoire

Gauche-droite, gauche-droite
En avant les moutons
Gauche droite gauche droite
Elections, piège à cons !



Abstention_2.jpg

11:34 Publié dans Musique, Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : hans cany, democratie |  Facebook | | |

25/04/2012

Nabot-Léon, empereur des mougeons

On l'appelle aujourd'hui le "président-candidat", ce qui n'est pas sans rappeler très fortement le "prince-président", Louis-Napoléon Bonaparte, à l'époque où il fut le premier président de la République française, et avant qu'il ne devienne empereur sous le nom de Napoléon III.
Mais la comparaison s'arrête là. Car Nabot-Léon le Petit n'arrive en fait pas à la cheville de Louis-Napoléon Bonaparte/Napoléon III. Il a le panache en moins, et une infinie médiocrité en plus. En vérité, Nabot-Léon n'est qu'un étron.

H.C.

Empire.jpg



18:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hans cany |  Facebook | | |

23/04/2012

Le 22 avril 2012, c'était la fête aux mougeons

Mougeon.jpg

 

"Si tu ne votes pas, ne te plains pas", nous disent parfois certains, convaincus de la vérité et de la logique imparable de leur bon mot. Nous serions pourtant tentés de leur répliquer, de façon tout aussi catégorique : "Si tu votes pour des escrocs, des imposteurs et des charlatans, alors ne viens pas te plaindre ensuite d'être entubé à qui mieux-mieux"...

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé de les avertir à notre humble niveau, mais malgré cela, pas moins de 80% des inscrits de sont déplacés aux urnes pour accomplir leur prétendu "devoir" civique, autrement dit pour participer à une énième mascarade électorale, véritable négation de la Démocratie digne de ce nom. Quatre-vingt pour cent ! C'est énorme. Mais le plus consternant dans cette affaire, c'est de constater qu'au final, et surtout en tenant compte de ce fort taux de participation, pas moins de 27% de mougeons -hybrides de moutons et de pigeons- ont trouvé le moyen de donner leur voix à Sarkozy !!!  Vingt-sept pourcents pour cette ordure sans nom, ce menteur professionnel, cet escroc, ce tyran, ce fossoyeur des acquis sociaux, ce criminel de guerre, cette charogne patentée !!!... On aurait pourtant raisonnablement pu espérer que la racaille élyséenne aurait été éliminée dès l'issue du premier tour, ce qui somme toute aurait été la moindre des choses, et aurait au moins permis de croire au relatif bon sens d'une large partie des ressortissants de l'Hexagonie. Mais en l'occurrence non, même pas. Et il y a véritablement là matière à s'interroger sur le QI véritable comme sur le niveau de conscience politique et sociale de ce navrant ramassis de masochistes et d'irresponsables.

L'autre prétendue surprise de ce srutin aura été le score effectué par Marine Le Pen, avec un peu plus de 17% au niveau national, score s'avèrant plus élevé que selon les sacro-saintes prévisions sondagières. Pourtant, toujours compte tenu du fort taux de participation, ce score n'est en fait qu'à peine honorable, voire décevant pour ceux qui attendaient davantage. Dix-sept pourcent seulement dans un tel contexte, cela ne laisse augurer rien de très réjouissant quant au degré de réveil socio-politique dans ce pays. Marine Le Pen aura néanmoins la satisfaction d'avoir largement devancé l'imposteur Mélenchon, qui avec ses 11% aura donc au final perdu son pari d'être positionné devant le FN.

A présent, pour le second tour de cette sinistre fumisterie, entre Sarkollande et Hollozy, le choix est fort, c'est du joli. Un grand merci à la masse des mougeons bien dociles, qui nous condamnent ainsi de facto à cinq années supplémentaires de diktat et de statu-quo systémique. Pepsi ou Coca ? Peste ou choléra ? Faites donc votre choix !

En ce qui me concerne, le choix est tout de suite fait : le Système n'aura certainement pas ma voix, ni sous l'une, ni sous l'autre de ses incarnations. Sarkozy, immonde raclure de bidet droitarde et libérale,  et criminel de guerre notoire, inutile de revenir sur son cas. Mais Hollande, non content d'être un faux "socialiste" et un vrai capitaliste libéral, est aussi un fervent partisan du N.O.M. Il a non seulement approuvé et soutenu l'agression impérialiste contre la Libye en 2011, mais il se dit aussi d'ores et déjà prêt à envoyer des soldats en Syrie ! Réfléchissez donc à deux fois, avant de donner aveuglément un blanc-seing à Flamby, et de lui permettre ainsi de poursuivre allègrement les mêmes ignominies internationales que son funeste prédécesseur...

De toute façon, je réalise d'autant plus à présent combien le chemin à parcourir sera long et fastidieux. Ce blog enregistre certes des dizaines de milliers de visites chaque année -des centaines chaque jour-, mais ce n'est en définitive qu'une goutte d'eau dans l'océan, au regard de la tâche à accomplir. Parfois, je l'avoue, je le confesse, le découragement voire le désespoir ne sont pas loin. Quand je vois, par exemple, que bon nombre de ceux et de celles qui se croient pourtant de notre côté continuent de perpétuer la fausse "démocratie" en s'empressant d'aller voter pour le "moins pire", je me dis qu'ils et elles n'ont toujours pas correctement assimilé certains principes fondamentaux, qui occupent pourtant une position centrale, essentielle, dans le corpus idéologique auquel nous nous référons. Si l'on ajoute à cela la grande masse de celles et de ceux qui ne font même pas l'effort de lire ce qu'on leur propose, et qui prétendent malgré tout en discuter (!), ainsi de celles et de ceux qui ne font que lire "en diagonale" (sic) et/ou qui s'avèrent au final totalement incapables de comprendre correctement le sens du peu qu'ils et elles auront daigné lire, je ne puis m'empêcher de me dire que la révolution des esprits à grande échelle n'est malheureusement pas pour demain...

Le gros souci, c'est que même parmi les gens qui dénoncent la pseudo "démocratie" parlementaire indirecte (dite représentative) comme la falsification qu'elle est, beaucoup continuent malgré tout de participer au cirque électoral, par réaction et/ou conditionnement. Ils choisissent par dépit de voter pour le "moins pire", pour le "moindre mal" faute de mieux. Or, c'est un non-sens total, puisque c'est précisément leurs votes qui perpétuent indéfiniment l'imposture...

Voter pour un quelconque "représentant" de quelque bord que ce soit, c'est abdiquer, renoncer à la souveraineté populaire en distribuant des chèques en blanc à des "élus" potentiels. Contrairement à ce que cherche à faire croire la propagande électorale, l'abstention sert à quelque chose : c'est le plus puissant moyen de contestation, et l'abstention est comptabilisée, contrairement aux votes blancs et nuls. Plus le pourcentage d'abstention est important, moins l'élection d'un quelconque parti ou quidam est légitime, c'est mathématique. Et moins il y a de participants qui cautionnent l'imposture, plus cette dernière est remise en question, et plus il y a moyen de faire entendre des propositions alternatives, pour une VRAIE démocratie, directe et participative.

Ce que le Système craint le plus, ce n'est pas le vote pour untel ou untel -même pour des "extrêmes" ou de pseudo "rebelles" institutionnalisés-, mais c'est bel et bien l'ABSTENTION... Car l'abstention consciente et "militante", le boycott total, signifie à terme la mort de ce système de dupes, et l'avènement potentiel d'autre chose. Tant qu'il restera assez de naïfs pour jouer le jeu, ne serait-ce que celui du "moindre mal", on ne sera pas près de voir avancer le schmilblick.
Ne vous laissez plus berner, refusez de vous faire confisquer votre souveraineté, refusez de plébisciter untel ou untel sous prétexte de "moindre mal", alors que le ou la candidat(e) en question n'incarne nullement vos aspirations profondes et réelles, et qu'une fois élu(e), vous ne pourrez plus exercer le moindre contrôle sur ses agissements ni sur ceux de ses acolytes. Ceux qui vous disent qu'en ne votant pas, vous laisseriez les autres choisir et décider à votre place vous mentent, ou au mieux se trompent. Ils ne font qu'entretenir l'illusion du libre choix et donc de la légitimité de ce système fallacieux. Ne les écoutez pas, cessez de vous faire avoir. Comme le dit fort judicieusement l'adage, si les élections pouvaient réellement changer les choses, elles seraient purement et simplement interdites, et ce depuis longtemps. Ne l'oubliez jamais. La seule solution qui soit réellement efficiente , c'est l'objection de conscience permanente et généralisée, et donc le boycott, l'abstention consciente et révolutionnaire. Au contraire, contestez. Refusez de jouer le jeu. Informez vous, instruisez vous, découvrez des alternatives radicales, et faites-les connaître autour de vous. Le vrai changement, ce ne sont pas eux, ni leurs soi-disants rivaux dans la course à la gamelle. Le vrai changement, c'est vous, c'est nous. Car nous sommes le Peuple.

Quoi qu'il en soit, concernant le 6 mai 2012 et la fausse alternance qu'il propose, je ne puis mieux faire que de vous recommander de garder à l'esprit cette brillante formule de Michel Audiard : Cocu pour cocu, je préfère ne pas être consentant. Alors, je ne vote pas.

Hans CANY

 




TOUTE "REPRESENTATION" POLITIQUE EST UNE IMPOSTURE !

PAS DE SUBSTITUT AU POUVOIR DU PEUPLE !

PAS DE DEMOCRATIE REELLE EN DEHORS DE LA DEMOCRATIE DIRECTE ET PARTICIPATIVE !

PAS DE DEMOCRATIE SANS CONGRES POPULAIRES ET COMITES POPULAIRES !

EXIGEONS DES CONGRES POPULAIRES PARTOUT !


LISEZ LE LIVRE VERT

Pour lire le Livre vert, en 3 parties :

. 1ère partie : LA DEMOCRATIE

. 2ème partie : LE SOCIALISME

. 3ème partie : LES FONDEMENTS SOCIAUX

VOTE_2.jpg

12:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hans cany, democratie |  Facebook | | |

20/04/2012

Ce qu'est le SOCIALISME VERT

drapeau_vert.REVOLUTION.jpg

 

Le socialisme vert est l'expression militante et combattante d'un corpus idéologique révolutionnaire se démarquant à la fois du capitalisme et du marxisme, et constituant une troisième voie : la Troisième Théorie universelle, telle qu'exposée dans le Livre vert de Mouammar Kadhafi.

La Troisième Théorie Universelle, comme son nom l'indique, ne concerne pas que la Libye, ni même l'ensemble du continent africain uniquement : elle est universelle, et s'adresse donc de façon égale aux peuples du monde entier, de tous continents et de toutes cultures.

Les principes fondamentaux de la Troisième Théorie Universelle peuvent être résumés ainsi :

-La DEMOCRATIE DIRECTE, participative, seule forme de démocratie réelle et véritablement digne de ce nom, par opposition à la pseudo "démocratie" parlementaire indirecte et prétendument représentative qui est en vigueur dans la plupart des Etats du monde aujourd'hui encore. Cette démocratie directe se fonde sur les congrès populaires de base, permanents, ainsi que sur le Congrès général du peuple, qui se tient annuellement, permettant aux gens de se diriger eux-mêmes, et à tous et toutes de participer à la gestion des affaires publiques s'ils souhaitent y investir leurs efforts.

-Un SOCIALISME réel et d'essence autogestionnaire, visant à faire des travailleurs et des travailleuses non plus des salariés mais des associés, chaque échelon de la chaîne de production percevant une part égale, déterminée par ladite production. Le socialisme jamahiriyen, non-marxiste, est aussi d'essence redistributrice, et sa vocation est aussi d'assurer le droit au logement et à la propriété pour tous, l'abolition de l'exploitation de l'homme par l'homme et du profit locatif, la gratuité de divers besoins fondamentaux de la population (eau, électricité, médecine etc), la solidarité et les aides financières aux plus démunis etc.

-Un PROGRESSISME SOCIAL ET MORAL, qui repose sur l'égalité fondamentale des droits de la femme et de l'homme, sur le refus de tout racisme, le rejet du colonialisme, l'opposition radicale à tous les impérialismes et l'affirmation de la souveraineté des peuples et de leurs territoires, sur le respect et la prise en compte des minorités ethniques ou sociales etc.

 

Hans CANY

 


19:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, hans cany, democratie, socialisme vert |  Facebook | | |

16/04/2012

A BAS LE TYRAN ! DEHORS, LE CRIMINEL DE GUERRE !

Sarkozy_sang.jpg

 

Sarkozy a du sang sur les mains. Notamment celui des Ivoiriens et des Libyens qu'il a délibérément fait massacrer en perpétrant les agressions impérialistes et néocoloniales que l'on sait. Cet agent zélé du Nouvel Ordre Mondial n'est rien de moins qu'un criminel de guerre, au même titre que ses acolytes et complices Juppé, BHL, Obama, Clinton, Cameron et consorts, et tous méritent impérieusement d'être jugés pour les indicibles crimes dont ils auront été les instigateurs.

Pour cette raison -et pour beaucoup d'autres raisons d'ordre social et de politique intérieure- , ce funeste tyran ne doit surtout pas être reconduit à la tête de l'Etat français, sous peine d'être condamnés à cinq années de diktat et de cauchemar supplémentaires.

Le b.a-ba du Livre vert et de la Troisième Théorie universelle, c'est de rejeter en bloc la pseudo-"démocratie" parlementaire indirecte, et donc de ne pas la plébisciter ni contribuer à la perpétuer en participant au processus électoral. Telle est, du moins, la position qu'il convient généralement d'adopter lorsqu'on s'en réclame, dans le contexte habituel de ce type de consultations.

Ceci dit, force est de reconnaître que le contexte est aujourd'hui très inhabituel, compte tenu notamment des évènements internationaux survenus depuis le début de l'année 2011, ainsi que du caractère éminemment néfaste des agissements de cet individu et de son association de malfaiteurs baptisée UMP sur le plan intérieur. A l'instar du Frère Guide, et à mon humble niveau, je suis personnellement adepte d'un certain pragmatisme, et je sais déroger exceptionnellement à certains dogmes idéologiques lorsque des circonstances particulières le nécessitent. Loin de moi l'idée de vous dicter ni même de vous suggérer ce qu'il convient de faire, car c'est à chacun, à chacune d'entre vous d'agir librement en votre âme et conscience. Je n'ai, dans ce registre, pas davantage de leçons à donner qu'à recevoir. Néanmoins, je l'avoue, je le confesse, je souhaite ardemment la défaite de la racaille élyséenne à l'issue de la mascarade électorale qui s'annonce. Tout sauf Sarkozy. Véritablement TOUT, sans la moindre exception.

Aussi, très exceptionnellement, je m'abstiendrai de jeter la pierre à quiconque choisira de contribuer à son éviction, ni même à quiconque appellera à voter contre lui pour le faire battre, s'il se trouvait présent au second tour. Puisse le 6 mai 2012, à défaut de nous apporter une démocratie véritable, nous soulager tout au moins du joug de ce tyran. Cinq ans de diktat droitard et libéral, cinq ans d'autocratie réactionnaire, cinq ans de soumission à l'axe américano-sioniste, cinq ans de terrorisme impérialiste et d'ingérences criminelles dans les affaires des peuples, ça suffit !

 

Hans CANY

racailleA4.jpg

 


13:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : hans cany, libye, socialisme vert |  Facebook | | |

30/03/2012

Contre la dictature des partis politiques

De temps à autres, certains, parmi nous, succombent aux sirènes de l'électoralisme en essayant de nous convaincre du bien fondé de voter pour tel parti ou tel candidat -généralement pour contrer tel autre-, voire même de l'opportunité pour notre mouvance de nous constituer en parti politique et de présenter notre candidature lors de consultations électorales.
Je ne saurais trop les renvoyer  à ce passage du Livre vert, entre autres :

"Le parti est la dictature contemporaine. Il est "l'appareil de gouvernement" de la dictature d'une fraction sur l'ensemble. Il est de nos jours le dernier en date des appareils dictatoriaux. Et comme le parti n'est pas un individu, il reflète une démocratie apparente en forgeant des assemblées ou des commissions, sans compter la propagande à laquelle se livrent ses membres. Le parti n'est nullement un appareil démocratique, parce qu'il se compose des gens qui ont les mêmes intérêts... ou les mêmes vues... ou la même culture... ou font partie d'une même région... ou ont la même idéologie... et qui se regroupent en un parti pour assurer leurs intérêts ou imposer leurs vues, ou étendre le pouvoir de leur doctrine à la société tout entière. L'objectif d'un parti est de parvenir au pouvoir au nom de l'exécution de son propre programme. Il n'est pas démocratiquement admissible qu'un parti gouverne le peuple tout entier car celui-ci est constitué d'intérêts, d'opinions, de tempéraments, d'idéologies ou d'origines différents."
(Mouammar KADHAFI)

 

Voila donc pourquoi il n'y a pas -et il ne doit pas y avoir- de "parti kadhafiste" se présentant à de quelconques élections. Ce que certain(e)s, malheureusement, ont encore du mal à comprendre... De telles élections s'inscrivent dans le cadre de la fausse "démocratie" indirecte et parlementaire, avec dictature d'une prétendue "majorité" à la clé. Or, le propos du Livre vert et du socialisme jamahiriyen, c'est précisément tout l'inverse : la vraie démocratie, c'est à dire DIRECTE et participative, sans prétendus "représentants", sans substituts au pouvoir du peuple, et donc sans partis. Car qui dit parti dit partie, et confiscation de la souveraineté populaire au profit exclusif d'une caste, quelle que soit cette dernière.
Un "parti kadhafiste" qui se présenterait à de quelconques élections, en Libye ou n'importe où ailleurs, ce serait une trahison, un reniement pur et simple des principes fondamentaux du Livre vert. Afin de vous rafraîchir la mémoire, ou bien pour votre édification, je vous invite donc à en relire (ou à en lire, si vous ne l'avez encore jamais fait) la première partie, qui traite expressément de ce sujet, en cliquant ici : La Démocratie.

Hans CANY 

Drapeau_vert.lutte.jpg 

12:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : hans cany, libye, socialisme vert |  Facebook | | |

26/03/2012

Libye : Peut-être un signe de vie récent du Frère Guide !...

Un enregistrement audio de 42 secondes, présenté comme récent voire très récent (?), vient de faire surface et alimente d'ores et déjà de vives polémiques. Ce court enregistrement était originellement destiné à être diffusé le 2 mars 2012, date anniversaire de la proclamation du pouvoir populaire, mais n'a malheureusement pas pu l'être en temps et en heure, en raison de conditions défavorables.
On peut y entendre une voix qui est sans nul doute celle de Mouammar Kadhafi, qui affirme qu'il est bien en vie,  qu'il poursuit la lutte, et qui, hilare, se moque de ceux qui prétendent l'avoir tué !
Il précise en outre que la résistance continue, qu'il continue de guider la révolution populaire, et incite le peuple libyen à garder espoir et à ne pas faiblir.

 

 

Ce document sonore est-il véritablement récent, ou tout au moins postérieur au 20 octobre 2011, date officielle de l'assassinat du Guide ? Rien n'est hélas certain, mais il y a néanmoins de sérieuses raisons de le supposer, compte tenu du fait qu'il semble inédit, jusqu'à preuve du contraire. L'avenir plus ou moins proche pourrait bien être porteur d'une révélation sensationnelle, une véritable "bombe" au retentissement mondial, si elle venait à se confirmer...

En attendant, un très récent communiqué de la Résistance verte libyenne (source : MATHABA.NET) invite lui aussi à un certain optimisme. Il proclame en substance que ladite Résistance verte est à présent très puissante, qu'elle est désormais présente dans toutes les régions de la Libye, mais qu'elle a reçu l'instruction de ne pas lancer d'actions de grande envergure pour le moment, ayant d'ailleurs pris la forme de cellules dormantes clandestines dans les zones occupées par l'Ennemi. A l'exception de diverses actions sporadiques, il ne faut donc guère s'attendre à de très grandes offensives dans l'immédiat. Le moment venu, lorsque surviendra l'heure zéro qui aura été fixée, les forces résistantes entreront simultanément en action dans tout le pays, tel un ouragan qui balaiera tout sur son passage.
La Résistance verte libyenne conclut son communiqué en enjoignant le peuple de ne pas perdre espoir, et en assurant que l'inéluctable revanche finale de la Jamahiriya est proche, même si elle ne se produit pas dans l'immédiat.

Frères et soeurs en notre chère cause verte, dans le monde entier, ne vous résignez pas. Gardez la foi contre vents et marées ! L'avenir finira forcément par sourire à celles et ceux qui restent indéfectiblement fidèles à leurs idéaux, , et qui sauront ne pas baisser les bras, sans jamais se décourager ni capituler face à l'adversité !
Persévérance ! Persévérance encore et toujours, portée par la flamme verte de l'espérance et de la volonté qui brûle dans nos coeurs et qui nous animera éternellement !

Hans CANY

 

InflammableGREEN_RESISTANCE.jpg



12:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

21/03/2012

MERCI !

Plus de 18 000 visites sur ce blog depuis le 15 novembre 2011, environ le triple depuis janvier 2011 ! Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui m'accordent ainsi leur attention, ainsi que pour les nombreux messages de soutien qui me sont adressés via ce blog. Il ne m'est hélas pas possible de répondre individuellement à tous, mais sachez que chacun de ces messages me va droit au coeur. Je lis attentivement tout ce que vous m'adressez, soyez-en certains. C'est très encourageant, et cela me prouve que je ne perds pas mon temps à hurler dans le désert.

Hans CANY


drapeau_vert_ETOILE.jpg




22:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hans cany |  Facebook | | |

10/03/2012

PETITION INTERNATIONALE : Exigeons que Sarkozy soit jugé pour crimes de guerre

A SIGNER ET A FAIRE SIGNER !
A DIFFUSER MASSIVEMENT !

Merci.

 

 

Il ne suffit pas que la racaille élyséenne dégage, lors de l'échéance du 6 mai 2012, il faut aussi qu'elle réponde de ses crimes commis en Libye toute l'année 2011, et aujourd'hui encore, plus ou moins officieusement.  On ne le dira jamais assez, cet individu n'est pas simplement une charogne sur le plan politique, doublée d'une ineffable ordure sur le plan social. Il est aussi  un CRIMINEL DE GUERRE à part entière, ce dont trop de citoyens hexagonaux n'ont toujours pas pleinement conscience, aveuglés et désinformés qu'ils sont par les omissions volontaires et les mensonges de la propagande médiatique.

C'est en vertu de cette considération d'une importance capitale qu'une inititiative est aujourd'hui lancée afin de déposer collectivement plainte auprès de la Cour Pénale Internationale (CPI), et de demander à cette dernière qu'une procédure judiciaire soit engagée contre Nicolas Sarkozy.
Bien entendu, la CPI étant ce qu'elle est, à savoir une émanation onusienne et donc une machine de guerre au service du NOM et des puissances impérialistes, autrement dit tout sauf une institution judiciaire digne de ce nom et objective, il serait pour le moins illusoire d'en attendre monts et merveilles...  Le geste est donc avant tout symbolique.  Il n'en reste pas moins que si la pétition rencontre un franc succès et si ses signataires sont suffisamment nombreux, la CPI ne pourra pas se permettre de l'ignorer totalement, et sera alors obligée de tenir compte de l'initiative. Ce qui pourra peut-être même déboucher sur des conséquences inattendues, qui sait ?...
Nous comptons donc sur votre participation et votre coopération. Signez cet appel, faites-le signer, diffusez-le, faites-le tourner, parlez-en autour de vous, partagez le présent article sur les réseaux sociaux...  Votre participation est importante, chaque signature, chaque partage comptera !

Au nom du peuple libyen massacré et martyrisé, au nom de la Jamahiriya et du Frère Guide, soyez remerciés du fond du coeur pour votre acte solidaire. Tous ensemble, de tous pays, de toutes origines et de tous continents, exigeons que justice soit rendue ! La fin de règne annoncée de Sarkozy, qui a du sang sur les mains, ne doit pas être pour lui le point de départ d'une retraite paisible sur fond d'amnésie des masses !

Hans CANY




La pétition (attention, un lien de confirmation vous sera envoyé par e-mail afin de valider votre signature) :

PETITION/PLAINTE CONTRE NICOLAS SARKOZY DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE (CPI)


 

Texte de la pétition :

Pour:Assemblée de la République; CPI;

Plainte contre M. Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale (CPI)

L’assassinat du chef de l’Etat libyen grâce à l’intervention de l’armée française est une honte pour la France.
Les bombardements sur les populations civiles en Libye comme l’intervention scandaleuse des troupes françaises en Côte d’Ivoire à l’instigation de Nicolas SARKOZY marquent - plus qu’une rupture diplomatique - la participation à une véritable entreprise criminelle d’Etat.
Les crimes commis à l’encontre de civils comme l’assassinat d’un chef d‘Etat appellent la mise en cause pénale des responsables politiques français.
Les Clubs « Penser la France » ont décidé de réunir un collectif d’avocats français et étrangers en vue d’étudier un dépôt de plainte contre M. Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale.
Accessoirement, les Clubs « Penser la France » vont saisir l’ensemble des parlementaires français d’une demande d’ouverture d’une procédure devant la Haute Cour conformément aux articles 67 et 68 du titre IX de la Constitution de la Vème République.
Nous demandons à pouvoir déposer plainte contre M. Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale (CPI)



LIBYE_AGRESSION.2.jpg




18:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

07/03/2012

Le choix du "moindre mal", consternant symptôme de la servitude volontaire


Le bétail électoral des "bons citoyens" et du populo-girouette pousse les hauts cris face aux diverses exactions du gouvernement sortant, et, disons-le d'emblée, il a parfaitement raison de le faire. Serait-ce donc là le signe d'une certaine prise de conscience du caractère fondamentalement abject et criminel du Système établi, quels que soient les hiérarques placés à sa tête ?... Que nenni ! L'esprit primaire de l'électeur moyen ne remet nullement en question la bêtise crasse dont il a su faire preuve pour la énième fois en se déplaçant aux urnes, lors des précédentes escroqueries électorales. Et tout ceci se reproduira. Encore une fois, l'électeur -animal grégaire et conformiste s'il en est- saisira la prochaine occasion de se choisir de nouveaux maîtres, feignant de croire dur comme fer à l'avènement d'une "autre politique", tout comme le religieux s'en remet à la venue d' un "messie" providentiel ou à l'intervention divine... La RELIGION des urnes bat son plein, et de tous bords, les représentants de ce culte infâme peuvent se frotter les mains. A coup sûr, si la "droite" sortait victorieuse de l'échéance annoncée, nous serions témoins, dans un avenir plus ou moins proche, d'un certain "réveil" des "mouvements sociaux", voire peut-être même d'un énième et naïf "mouvement étudiant". Le tout serait bien entendu orchestré par des forces "de gauche" (sic) et d'extrême-gauche qui n'auraient comme véritables objectifs que leurs propres intérêts de contrôle et de pouvoir, en profitant de l'affligeante crédulité des masses. Et l'ensemble de cette grotesque mascarade s'éteindra bien entendu comme feu de paille dès le prochain changement hiérarchique, sans jamais s'attaquer aux fondements du Système... Quelle sinistre farce ! Grâce à la bétise, au conformisme, et au réformisme corporatiste de cet amas de larves égoïstes, les exploiteurs et les tyrans de toutes tendances peuvent dormir tranquilles, forts de l'image "respectable" de "démocrates" élus au suffrage universel qui leur a été ainsi offerte sur un plateau !...

Ceci dit, on sent poindre un vent de contestation. Enfin !
Elles sont de plus en plus nombreuses -et c'est tant mieux-, les voix qui s'élèvent ça et là contre le système établi et contre les élections sur lesquelles il prétend s'appuyer. Mais le gros souci, c'est que même parmi les gens qui dénoncent la pseudo "démocratie" parlementaire indirecte (dite représentative) comme la falsification qu'elle est, beaucoup continuent malgré tout de participer au cirque électoral, par réaction et/ou conditionnement. Ils choisissent par dépit de voter pour le "moins pire", pour le "moindre mal" faute de mieux. Or, c'est un non-sens total, puisque c'est précisément leurs votes qui perpétuent indéfiniment l'imposture...
Voter pour un quelconque "représentant" de quelque bord que ce soit, c'est abdiquer, renoncer à la souveraineté populaire en distribuant des chèques en blanc à des "élus" potentiels. Contrairement à ce que cherche à faire croire la propagande électorale, l'abstention sert à quelque chose : c'est le plus puissant moyen de contestation, et l'abstention est comptabilisée, contrairement aux votes blancs et nuls. Plus le pourcentage d'abstention est important, moins l'élection d'un quelconque parti ou quidam est légitime, c'est mathématique. Et moins il y a de participants qui cautionnent l'imposture, plus cette dernière est remise en question, et plus il y a moyen de faire entendre des propositions alternatives, pour une VRAIE démocratie, directe et participative. Ce que le Système craint le plus, ce n'est pas le vote pour untel ou untel -même pour des "extrêmes" ou de pseudo "rebelles" institutionnalisés-, mais c'est bel et bien l'ABSTENTION... Car l'abstention consciente et "militante", le boycott total, signifie à terme la mort de ce système de dupes, et l'avènement potentiel d'autre chose. Tant qu'il restera assez de naïfs pour jouer le jeu, ne serait-ce que celui du "moindre mal", on ne sera pas près de voir avancer le schmilblick...


Leur prétendue "alternance" n'est qu'un leurre, et le plus pernicieux des pièges. Elle donne l'illusion du contrôle populaire et du libre choix, alors que dans les faits il n'en est rien. Les fondements du Système resteront inchangés, quels que soient les imposteurs de drauche ou de goite qui seront "élus". Au nom d'une dictature de la majorité des voix exprimées sur la minorité, qui plus est. Toutes relatives que puissent être la différence entre les deux, ou même la participation au processus électoral. Réveillez-vous. Vous croyez naïvement vivre en "démocratie", alors qu'il ne s'agit au mieux que de démocrature, la plus subtile des dictatures qui se dissimule derrière un faux nez "démocratique" !


Ne vous laissez plus berner, refusez de vous faire confisquer votre souveraineté, refusez de plébisciter untel ou untel sous prétexte de "moindre mal", alors que le ou la candidat(e) en question n'incarne nullement vos aspirations profondes et réelles, et qu'une fois élu(e), vous ne pourrez plus exercer le moindre contrôle sur ses agissements ni sur ceux de ses acolytes. Ceux qui vous disent qu'en ne votant pas, vous laisseriez les autres choisir et décider à votre place vous mentent, ou au mieux se trompent. Ils ne font qu'entretenir l'illusion du libre choix et donc de la légitimité de ce système fallacieux. Ne les écoutez pas, cessez de vous faire avoir. Comme le dit fort judicieusement l'adage, si les élections pouvaient réellement changer les choses, elles seraient purement et simplement interdites, et ce depuis longtemps. Ne l'oubliez jamais. La seule solution qui soit réellement efficiente , c'est l'objection de conscience permanente et généralisée, et donc le boycott, l'abstention consciente et révolutionnaire. Au contraire, contestez. Refusez de jouer le jeu. Informez vous, instruisez vous, découvrez des alternatives radicales, et faites-les connaître autour de vous. Le vrai changement, ce ne sont pas eux, ni leurs soi-disants rivaux dans la course à la gamelle. Le vrai changement, c'est vous, c'est nous. Car nous sommes le Peuple.



. TOUTE "REPRESENTATION" POLITIQUE EST UNE IMPOSTURE !

. PAS DE SUBSTITUT AU POUVOIR DU PEUPLE !

. PAS DE DEMOCRATIE REELLE EN DEHORS DE LA DEMOCRATIE DIRECTE ET PARTICIPATIVE !



. PAS DE DEMOCRATIE SANS CONGRES POPULAIRES ET COMITES POPULAIRES !



EXIGEONS DES CONGRES POPULAIRES PARTOUT !




Hans CANY


Elections_cheques.gif



. "La lutte politique qui aboutit à la victoire d'un candidat, avec, par exemple 51% de l'ensemble des voix des électeurs, conduit à un système dictatorial, mais sous un déguisement démocratique. En effet, 49% des électeurs sont gouvernés par un système qu'ils n'ont pas choisi, et qui, au contraire, leur a été imposé. Et cela c'est la dictature. Cette lutte politique peut aussi aboutir à la victoire d'un appareil ne représentant que la minorité, notamment lorsque les voix des électeurs se répartissent sur un ensemble de candidats dont l'un obtient plus de voix que chacun des autres considéré à part. Mais si l'on additionnait les voix obtenues par les « battus », cela donnerait une large majorité. Malgré cela, c'est celui qui a le moins de voix qui est proclamé vainqueur, et son succès est considéré comme égal et démocratique ! Mais en réalité il s'instaure une dictature sous des apparences démocratiques. Voilà la vérité sur les régimes politiques qui dominent le monde actuel. Leur falsification de la vraie démocratie apparaît clairement: ce sont des régimes dictatoriaux." (Mouammar KADHAFI)



.
"La démocratie directe, quand elle est mise en pratique, est indiscutablement et incontestablement la méthode idéale de gouvernement. Comme une nation, quelle que soit sa population, ne peut être rassemblée pour discuter, étudier et décider de sa politique, les sociétés sont détournées de la démocratie directe, qui est demeurée une idée utopique éloignée de la réalité. Elle a été remplacée par de nombreuses théories de gouvernement, telles que les assemblées parlementaires, les coalitions de partis, les référendums. Toutes ont conduit à isoler le peuple de l'activité politique, à usurper sa souveraineté, et à confisquer son pouvoir au profit d' « appareils de gouvernement » successifs et en conflit, qu'ils soient individu, classe, secte, tribu, Parlement ou parti." (Mouammar KADHAFI)


LISEZ LE LIVRE VERT

Pour lire le Livre vert, en 3 parties :

. 1ère partie : LA DEMOCRATIE

. 2ème partie : LE SOCIALISME

. 3ème partie : LES FONDEMENTS SOCIAUX
 
 

 

16:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hans cany, socialisme vert |  Facebook | | |

16/02/2012

L'abolition des frontières : une idée irresponsable

"Les différences nationales sont des facteurs de première importance pour les réalisations à venir de l'humanité, pour ceux qui savent distinguer de l'abominable violence étatique le fait vigoureux, beau, et pacifique de la Nation."

 Gustav LANDAUER (1870-1919)

 

"L'Etat n'est pas la patrie. C'est l'abstraction, la fiction métaphysique, mystique, politique, juridique de la patrie. Les masses populaires de tous les pays aiment profondément leur patrie; mais c'est un amour réel, naturel. Pas une idée : un fait... Et c'est pour cela que je me sens franchement et toujours le patriote de toutes les patries opprimées."

 Mikhaïl BAKOUNINE ("Circulaire à mes amis d'Italie", 1871)


"Si, en 1840, j’ai débuté par l’anarchie, conclusion de ma critique de l’idée gouvernementale, c’est que je devais finir par la fédération, base nécessaire du droit des gens européen, et, plus tard, de l’organisation de tous les Etats."

Pierre-Joseph PROUDHON
, 1862



"La force motrice de l'histoire humaine est le facteur social, c'est-à-dire le facteur national. Le lien social qui assure la cohésion de chaque groupe humain, de la famille à la tribu et à la nation, est le fondement même de la dynamique de l'Histoire."

Mouammar KADHAFI (in le Livre vert, 3ème partie)



"Nous croyons que tous les peuples, toutes les nations et les cultures, tous les groupes ethniques ont le droit absolu de se préserver tels qu'ils sont et de s'auto-déterminer. Non seulement le Nouvel Ordre Mondial (NOM) projette de détruire toutes les indépendances nationales et populaires, mais le Capital lui-même s'emploie sans interruption à éroder l'identité et la diversité des cultures, des nations et des peuples, afin d'imposer une monoculture globale basée sur le négoce. Il faut lutter de toutes nos forces contre cette homogénéisation de l'humanité."

Raven's Banner Collective

 

 

hans cany,anarchisme,géopolitique et politique internationale,national-anarchisme,fédéralisme,bakounine

 

La question des frontières entre différents territoires donne aujourd'hui lieu à des débats passionnés. Bien évidemment, les frontières politiques des actuels Etats-Nations, ne tenant aucun compte des réalités historiques, linguistiques, culturelles, et régionales sont non seulement arbitraires mais complètement aberrantes. Mais allez simplement demander aux Amérindiens, aux Palestiniens, ou aux Aborigènes d'Australie ce qu'ils pensent de l'absence totale de frontières reconnues, à la lumière de leurs tragiques expériences !...

 Qu'est-ce donc qu'une frontière, au juste ? Une frontière, c'est ce qui définit la territorialité, le droit pour un groupe d'individus d'être souverain chez lui, au même titre qu'un individu a droit à la souveraineté et à l'intimité dans son propre domicile. Un individu insécurisé, non souverain chez lui, ne serait assurément pas libre. Il en va bien évidemment de même pour un groupe d'individus, sur le territoire qui constitue son cadre de vie, et sur lequel il a élu domicile.

 Une frontière, c'est tout simplement ce qu'implique le droit à l'autodétermination, à l'autonomie et à l'indépendance pour tous les peuples et collectivités humaines. Sans territoires définis, sans délimitations précises, les notions d'autodétermination et de souveraineté/indépendance ne signifient plus rien...

 Une frontière, c'est ce qui marque la délimitation entre deux nations distinctes, c'est-à-dire entre deux groupes humains ayant chacun une identité culturelle qui lui est propre.

Par "nation", il faut entendre entité CULTURELLE, et non entité politique. La nation ne doit surtout pas être confondue avec l'Etat-Nation, qui pour sa part relève d'une essence politique, administrative, autoritaire, et donc liberticide. L'ennemi, c'est l'Etat, et son avatar abstrait l'Etat-Nation. Mais pas le sentiment national réel, concret, qui en soi ne constitue aucunement un facteur aliénant et liberticide imposé par une quelconque autorité étatique. Le fait national est tout simplement un fait naturel, reposant sur la transmission héréditaire, d'individus à individus, de liens socio-culturels, et sur l'adhésion volontaire de chacun(e).

 Certaines personnes pensent apparemment que la suppression des frontières constituerait la panacée contre la xénophobie et le racisme, et qu'elle constituerait un remède à toutes les vieilles injustices, en ouvrant les portes des pays industrialisés et traditionnellement impérialistes à l'immigration en masse des populations pauvres. Outre son caractère dangereusement irresponsable, cette idée de libre circulation totale et sans entrave, si généreuse qu'elle puisse sembler de prime abord, ne tient aucun compte d'un fait pourtant évident : les problèmes sociaux, économiques, politiques, culturels et religieux des pays du Tiers-Monde ne seront nullement résolus par une fuite en masse de leurs ressortissants vers les pays "riches", bien au contraire, même !...

 Pour les pays d'accueil, l'impact sur l'Ecologie comme sur l'environnement social d'un flux migratoire aussi colossal serait catastrophique. Et nul n'est besoin de mentionner le cataclysme économique et le déséquilibre ethno-démographique qu'il engendrerait. Néanmoins, quelles que soient les politiques d'immigration à venir, l'Occident devra tôt ou tard faire face aux conséquences de son exploitation permanente des nations d'Afrique, d'Asie, et d'Amérique latine. La véritable solution aux conditions misérables que subissent les peuples de ces trois continents réside, comme pour tous les autres peuples, dans une véritable révolution sociale émancipatrice, dans leur affranchissement des carcans obscurantistes et théocratiques, dans la préservation et la mise en valeur de leurs particularismes ethno-culturels les plus enrichissants.

 La suppression des frontières est un thème très répandu à l'heure actuelle dans la propagande des mouvements "radicaux", que ceux-ci soient de sensibilité libertaire ou d'extrême-gauche. Pourtant, ce concept, outre sa dimension hautement utopique, implique de possibles développements racistes, impérialistes, et écologiquement dévastateurs qui ne sont que fort rarement analysés.

 Les libéraux, désireux d'asseoir leur domination politico-économique sur le monde entier par la mondialisation du capitalisme, ne tendent-ils pas, eux aussi, à nier les frontières et à encourager l'uniformisation ?... Aller en ce sens, c'est objectivement faire leur jeu.

 Des frontières se sont créées puis sont tombées dans le passé, d'autres tomberont ou se créeront dans le futur, et les composantes ethniques de diverses régions du globe continueront à subir des changements plus ou moins accentués : tels sont les impératifs de l'Histoire. L'internationalisme anti-étatique est bien entendu partagé par tous les libertaires, pour qui la notion de solidarité internationale n'est pas un vain mot.

 Les problèmes qu'implique le maintien des frontières actuelles sont hélas particulièrement criants pour des peuples sans souveraineté reconnue comme les Basques, les Bretons, les Flamands, les Corses, les Kurdes, ou encore beaucoup de peuples africains, américains et asiatiques dont les terres ont été spoliées, escamotées par des lignes tracées sur une carte. Les gouvernements et les Etats ne doivent pas s'interposer sur le chemin de l'auto-détermination des peuples et des individus. Et il ne doit pas y avoir de frontières limitant la solidarité, l'entraide, et la coopération volontaire. Ainsi donc, le combat internationaliste doit être compris et appliqué dans le sens le plus équitable : pas de frontières limitant la SOLIDARITE, et pas de frontières imposées contre leur gré à des groupes humains sans souveraineté. En revanche, pourquoi nier le droit des peuples et des groupes humains à l'autodétermination et à la souveraineté territoriale ? Le choix individuel des "apatrides" volontaires est certes respectable. Mais il cesse de l'être à partir du moment où ils/elles entendent l'imposer de façon universelle, en refusant aux autres le droit de se constituer en entités collectives souveraines.

 Par le refus de toute logique génocidaire ou assimilationniste , il convient de lutter pour le pluralisme, car la diversité ethnique, culturelle, et linguistique est le fondement même de la richesse de l'humanité. Par la solidarité de tous les peuples en lutte contre l'impérialisme de par le monde, il convient donc d'opter pour un internationalisme véritable qui, au lieu de nier et de rejeter les différences, au lieu de détruire les souverainetés et les autonomies, les reconnaît et les défend.

 L'internationalisme consiste à mon sens en la solidarité internationale de tous les peuples opprimés et des exploités en lutte contre leurs oppresseurs et leurs exploiteurs, et non en une sorte de mondialisme massifiant, uniformisant et négateur de toutes les frontières.

 Il ne s'agit pas ici de plaider en faveur des rivalités et de la division du genre humain, mais bien au contraire pour L'UNITE DANS LA DIVERSITE, sur des bases fédéralistes. Car l'autodétermination, l'autonomie, l'indépendance et la souveraineté sont tout simplement des questions de LIBERTE. Liberté de choix, liberté d'association.

 

Hans CANY

 

 


14/02/2012

Prétendu "cadavre" de Mouammar Kadhafi : la preuve du fake ?...


Attention, voici un document vidéo troublant, et peut-être bien d'une importance capitale :
il met en évidence les bords d'un masque appliqué sur le prétendu cadavre de Mouammar Kadhafi !!!...





[IMPORTANT : regardez attentivement TOUTE la vidéo, avec ses plans très rapprochés, pour vous en faire une vraie opinion]



Si l'on prend bien la peine de regarder les agrandissements présentés dans ce film, on constate que ce qui, vu "de loin", pourrait n'être qu'un détail insignifiant, ne l'est en fait pas du tout. Ce qui est ici mis en évidence ne correspond en rien au tracé ni à l'aspect d'une quelconque cicatrice ou d'un simple pli de la peau. Il semble bien que nous soyons ici en présence d'un raccord imparfait, qui trahit la présence d'un élément postiche, probablement un masque.

Comme beaucoup d'entre vous le savent d'ores et déjà (voir à ce sujet mes articles des 25 et 30 octobre 2011, notamment), j'ai toujours fortement douté de l'authenticité de ce fameux cadavre. Il ne ressemble pas réellement à Mouammar Kadhafi, et il ne s'agit donc certainement pas de lui.


Ce document est TRES important. C'est sans doute là une preuve incontestable, au moins de la fausseté de ce soi-disant cadavre du Guide libyen...


Hans CANY





Pour rappel, (re)lire mes articles à ce sujet :


. LA MORT DE KADHAFI : UNE INTOX SANS PRECEDENT ? (25/10/2011)

. MORT PRESUMEE DE KADHAFI : LES DOUTES PERSISTENT (30/10/2011)

. La mort de Kadhafi et ses zones d'ombre : mise au point (01/12/2011)





libye,hans cany,géopolitique et politique internationale



libye,hans cany,géopolitique et politique internationale
Autre photo présentée comme étant le cadavre du Guide libyen : trouvez-vous vraiment que cela ressemble à Mouammar Kadhafi ?...



18:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

09/02/2012

ILS NE ME FONT PAS PEUR

De temps à autres, ignares manipulés, pantins fanatisés et imbéciles patentés, constatant que ni les tentatives d'intimidation, ni les menaces, ni les agressions de diverses natures n'ont de prise sur moi -bien au contraire même-, se répandent en calomnies et en diffamation à mon sujet. Ils espérent par là-même que l'ostracisme, la diabolisation, la marginalisation et donc l'isolement qui en découle finiront par avoir raison de ma motivation, et me feront à la longue baisser les bras. C'est là fort mal me connaître.

D'Enver Hoxha et de ma lointaine période pro-albanaise, s'il y a un principe que je retiens et que je ne renie pas, c'est bien qu'il ne faut compter que sur ses propres forces. Et tendre vers l'autarcie autant que possible. C'est la clé de la liberté, de la souveraineté, de l'autonomie et de l'indépendance. Le concept du bastion inexpugnable est applicable à tous niveaux, de l'individu à la collectivité militante ou nationale.

Vous ne m'intimiderez pas, vous ne me ferez jamais taire.
Je n'écris pas pour vous faire plaisir, mais pour vous faire réfléchir. Si tant est que vous soyez capables de me lire, de comprendre correctement le sens de mes écrits, et, surtout, que vous vous en donniez la peine...

J'ai beaucoup d'ennemis, me direz-vous ? Certes, oui.
Et après ? Grand bien leur fasse : beaucoup d'ennemis, beaucoup d'honneur.

H.C.

 

lutte_par_la_plume.jpg



14:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hans cany, anarchisme, national-anarchisme |  Facebook | | |

01/02/2012

Propos du paria

J'inaugure ici une nouvelle catégorie de publications, les "Propos du paria", dont la périodicité sera irrégulière et aléatoire : je n'en publierai, de temps à autres, que lorsque ça me chantera.
Ces "Propos du paria" consistent en de brefs commentaires et réflexions se rapportant à l'actualité ou à des faits de société en général, voire à des thèmes intemporels, sans qu'ils donnent lieu à un développement sous forme d'articles entiers.  Aussi, ces commentaires et réflexions vous seront livrés en vrac, passant du coq à l'âne, bruts et sans fioritures. A chaud et dans le feu de l'action, pourrait-on dire...



_______________________________________________




. Face aux dérives voire au déviationnisme des uns, et aux tentatives de récupération des autres, il m'apparait nécessaire aujourd'hui d'être particulièrement vigilants, pour que les principes fondamentaux du Livre vert et de la Troisième Théorie universelle ne soient ni dévoyés, ni déformés, ni bradés à vil prix sous des prétextes divers. Pour ce faire, j'entends lancer un nouveau concept, la Garde Verte. Celle-ci sera informelle, mais son rôle s'apparentera à celui des indispensables Comités révolutionnaires dans la Jamahiriya. J'y reviendrai prochainement, dans un article qui présentera la chose de façon détaillée, et qui expliquera en quoi consiste le fait d'être un garde vert ou une garde verte.



. Au Sénégal, cette ordure de Wade avait honteusement lâché et trahi Kadhafi. A présent, c'est le retour de manivelle pour lui, et le peuple sénégalais exige qu'il dégage ! Ce dont je me réjouis !! DEHORS WADE, ESPECE DE VIEUX FUMIER !!!


. La guerre en Libye, ce sont entre 50 000 et 100 000 morts (selon les estimations). Dont 20 000, au bas mot, sont directement imputables aux bombardements terroristes de l'OTAN... Obama et Clinton, comme leurs complices européens, devraient être jugés pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité par le prétendu TPI, si toutefois celui-ci était une institution judiciaire digne de ce nom et impartiale.



. Obama est un CRIMINEL DE GUERRE. Ce type a du sang sur les mains, au même titre que ses complices Sarkozy et autres Cameron (sans même parler de leurs sous-fifres respectifs comme Hillary Clinton, Juppé etc). Tous ces individus sont des criminels en puissance, et rien de moins. Déjà pour la Libye (un scandale sans précédent), mais aussi sans doute prochainement pour la Syrie et l'Iran. Leur plan est en cours d'application, et chaque jour est pire que le précédent : on se rapproche de l'échéance...



. Les médiamensonges et la propagande médiatique au sujet de la Syrie ne connaissent décidément aucune limite, ni aucune retenue. Pas plus tard qu'hier, j'ai pu constater que des présentateurs d'émissions grand public sur l'actualité n'hésitaient pas, désormais, à parler du "terroriste Bachar el-Assad", du "dictateur/tyran Assad", ni à affirmer, sans sourciller, que "la torture systématique des enfants" (par le régime) était devenue monnaie courante en Syrie !  Histoire de mieux faire pleurnicher dans les chaumières... Et de renchérir en précisant bien que la méchante Marine Le Pen qualifiait, elle, les évènements syriens de dérisoires...   Comme ça, on fait d'une pierre deux coups : l'art et la manière de diaboliser à la fois Bachar el-Assad et Marine Le Pen. Plus c'est gros et plus ça passe, comme on dit...



. Les USA acheminent en catimini un très vieux porte-avions nucléaire, l'USS Enterprise, vers l'Iran. Une quasi-épave en fin de carrière, qu'il est prévu de démanteler en 2013. De là à penser qu'un coup fumeux se prépare, une opération sous faux drapeau consistant à saborder ce navire pour en accuser l'Iran, et ainsi avancer un bon prétexte pour attaquer ce pays, il n'y a qu'un pas que l'on n'oserait bien sûr pas franchir...




.  Depuis 2009, les bienheureux "bénéficiaires" (sic) de minimas sociaux de type RSA ne sont plus exonérés d'un impôt aussi infâme et exorbitant pour les petits revenus que la Taxe dite "d'habitation", qui frappe tout autant les miséreux que les foyers aisés. Cet impôt archaïque, digne de l'impôt sur les "portes et fenêtres" de l'Ancien Régime, consiste tout bonnement à faire banquer le simple droit de vivre...sous un toit ! Ignoble. C'est vraiment du racket étatique.Même si le butin est censé revenir aux municipalités. Lesquelles nous rançonnent déjà bien avec leur répugnant stationnement payant et autres rackets légaux du même tonneau.



.  A la mairie, en allant faire renouveler ma putain de carte d'identité voici deux ans, je suis tombé sur une employée de mairie très con, une vieille grognasse aimable comme une porte de prison. Au moment de prendre mes empreintes digitales, j'ai eu un bref moment d'hésitation, et elle m'a dit "faites ça avec l'index, le doigt le plus long". Je lui ai alors répondu "non, le plus long c'est celui-ci, le majeur", en lui faisant un gros doigt...  C'était juste un geste spontané, irréfléchi sur le coup. Mais je ne le regrette pas.



.  Les végétariens radicaux et les vegans contestent le caractère soi-disant "carnivore" de l'Homme. Au pire, c'est un "omnivore" de fait, mais certainement pas un carnivore. Un "omnivore" physiologiquement conçu pour être plus végétarien qu'autre chose, et qui -surtout- a le choix d'être vg ou "omni"... Ce qui fait toute la différence, d'une part avec les vrais carnivores (qui eux n'ont pas le choix), et d'autre part avec les animaux omnivores, qui eux ne disposent pas de libre-arbitre, et ne s'embarrassent guère de considérations morales puisque leur psychisme ne le leur permet pas. Mon positionnement, comme celui de la grande majorité de ceux qui sont vg pour les animaux, n'a strictement rien à voir avec un quelconque "respect de la vie" en soi, mais prend en considération la vie sensible (et consciente aussi, accessoirement, puisque tous les êtres sensibles ont au minimum une conscience perceptive). Jusqu'à preuve du contraire, les végétaux ne disposent en effet d'aucun système nerveux, ni d'aucun organe assimilable au cerveau des animaux. Je suis quelque peu surpris qu'on puisse encore se poser la question...


EDIT DU 8 FEVRIER 2012 :

. Si Serge Letchimy doit présenter des excuses à quelqu'un, ça ne peut être qu'aux néonazis. Moi, si j'étais nazi, je serais outré d'avoir été comparé à un personnage aussi vil et aussi méprisable que Guéant.





H.C.

 

lutte_par_la_plume.jpg



 

14:30 Publié dans Propos du paria | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hans cany |  Facebook | | |

24/01/2012

Libye : la Résistance verte marque des points !

Ca bouge en Libye, en ce moment même, malgré l'omerta des médias mainstream et les mensonges du CNT. Le drapeau vert flotte de nouveau sur Bani Walid, et des soulèvements éclatent dans de nombreuses villes, y compris Tripoli !
Le Conseil National des Traîtres (le prétendu CNT) est évidemment fort embarrassé par la situation actuelle, qui lui est de plus en plus défavorable. Il est vrai que deux jours à peine après que son siège de Benghazi ait été mis à sac par des manifestants, que son numéro deux, pratiquement lynché par des étudiants dans la même ville, ait été contraint de démissionner, et tandis qu'une série d'autres démissions de responsables et d'ambassadeurs divers est toujours en cours, ce nouveau sursaut de la Résistance verte n'arrange guère ses affaires... Du coup, il opte pour la méthode Coué, et tente à présent de nier les plus criantes évidences, en affirmant que les troubles de Bani Walid -qui ont tout de même fait cinq morts le 23 janvier- n'impliqueraient pas les pro-Kadhafi, mais seraient juste dûs à...des différends au sein de la population locale ! A en croire cette clique de menteurs professionnels, ces évènements ne relèveraient donc en fait que de simples querelles de voisinage ?!?  Ben voyons. En attendant, nonobstant cette risible manifestation de mauvaise foi, les faits sont là, et bien là : la Résistance verte vient d'entrer dans une phase offensive qu'il est impossible d'ignorer. Nous verrons bien ce que l'avenir nous réserve. Quoi qu'il en soit, les évènements actuels sont plutôt encourageants. La flamme verte de l'espoir ne mourra pas !

Hans CANY




Flamme_verte.jpg




20:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hans cany, libye, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

19/01/2012

Mélenchon, complice des assassins impérialistes

  Il est pour le moins symptomatique du degré d'aliénation qu'ont atteint une grande partie des électeurs et des électrices dits "de gauche", d'assister aujourd'hui à leur engouement irrationnel pour un personnage tel que Jean-Luc Mélenchon. Les prises de position plus qu'abjectes adoptées par cet individu tout au long de l'année 2011, notamment en matière de politique internationale, auraient pourtant dû en alarmer plus d'un, et plus d'une...

  Mélenchon a non seulement été un fervent partisan, mais aussi un complice zélé de l'agression impérialiste contre la Libye, et c'est un anti-Kadhafi très virulent.  De surcroit, l'individu est notoirement Franc-Maçon, ce qui ne devrait guère susciter la confiance et l'enthousiasme des masses populaires...
Le politicard "de gauche" ou le syndicaliste qui, dans le secret des loges maçonniques, fraternise avec le patron, le banquier, le politicien véreux du camp "adverse", le magistrat et le flic, tout ça dans un but tout aussi obscur que douteux, voila ce qui devrait, pour le moins, éveiller la méfiance de toute personne un tant soit peu consciente... Ajoutons à cela que c'est un faux antimondialiste, puisqu'il est internationaliste à outrance. En vérité, Mélenchon est un imposteur doublé d'une charogne, et non des moindres. Ces nécessaires petits rappels ayant été faits, je me bornerai juste à revenir sur le premier point, qui ne passe vraiment pas, et qui à lui seul disqualifie sans appel ce sinistre clown.

   Mélenchon ne s'est pas contenté de ne pas dénoncer la mise à mort de la Jamahiriya libyenne, comme seraient tentés de le croire certains. Non. Si encore ce n'était "que" cela... Le souci, c'est qu'il ne s'est pas privé de surenchérir à ce sujet à chaque fois qu'il était invité sur les plateaux TV, tout au long de la crise libyenne. Il a été un partisan zélé de l'intervention de l'OTAN, comme de la participation de la France à cette infamie, et c'est tout juste s'il n'a pas appelé au meurtre de Kadhafi... Ce politicard -comme tant d'autres me direz-vous- n'est qu'une ordure sans nom. Aucune excuse n'est recevable, concernant son attitude durant ces neuf funestes mois. AUCUNE ! Quand on voit que ce qu'il reste du PCF s'est rangé derrière un type aux positions aussi dégueulasses au sujet de la Libye, on ne peut s'empêcher de se dire que Georges Marchais doit se retourner dans sa tombe...  Voter aujourd'hui Mélenchon, voter "Front de Gauche", c'est donner un blanc-seing à une crapule qui n'a pas hésité à soutenir à fond les agissements du Nouvel Ordre Mondial, l'action des impérialistes et des néocolons occidentaux.

   Honte à toute la prétendue "gauche" occidentale -et française en particulier- qui, du Parti soi-disant "socialiste" aux groupusculets de l'extrême-gauche marxolâtre, en passant par les écolos-pastèques, le soi-disant "Front de Gauche" de Mélenchon, les simili-"libertaires" et autres excités "antifas", seront au mieux restés apathiques et silencieux face au scandale inouï qu'a constitué l'agression impérialiste contre la Libye, quand ils ne l'auront pas, au pire, tacitement ou très ouvertement approuvée ! Alors même que, de toute évidence, le caractère particulièrement abject de cette guerre aurait dû pour le moins susciter dès le départ un tollé général, et une mobilisation sans précédent ! Les bonnes consciences très politiquement correctes, les faux culs de la gôche caviar, comme les extrême-gauchards et autres manipulés de tous poils, à l'instar des dirigeants africains et arabes qui auront particulièrement brillé par leur inaction voire leur servilité tout au long de cette guerre d'agression abjecte entre toutes, ne m'inspireront à jamais que le plus insondable des mépris.

Je n'oublierai pas. Je ne pardonnerai pas.


Hans CANY

 



hans cany,géopolitique et politique internationale,libyeMelenchon.jpg

16:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : hans cany, géopolitique et politique internationale, libye |  Facebook | | |

18/01/2012

LE MYTHE DE L'HEXAGONE

Peu importe que l'on juge favorablement ou défavorablement les engagements et les prises de positions de cette figure historique du mouvement breton que fut Olier Mordrel; figure historique tout aussi controversée que "maudite" et "sulfureuse", dès lors qu'elle est vue à travers le prisme du politiquement correct et du parti pris  idéologique. Là ne se situe pas la question.

"LE MYTHE DE l'HEXAGONE", paru en 1981 chez l'éditeur Jean Picollec, constitue un ouvrage de référence fondamental, au propos d'une valeur intemporelle, et que je ne saurais trop vous conseiller de lire, de relire, de faire lire, de découvrir ou de redécouvrir. Comme son titre l'indique, Mordrel y démonte point par point, sous la forme d'un magistral rappel historique concernant chacune de ses régions,  le mythe du prétendu "Hexagone", ce mythe tenace sur lequel prétendent s'appuyer les diverses chapelles du nationalisme français, et auquel s'accrochent plus largement tous les adeptes de la croyance jacobine en une prétendue nation "une-et-indivisible".

Ainsi que le rappelle l'auteur avec brio, celle-ci ne constitue en aucune manière une nation digne de ce nom, puisqu'elle est en réalité composé d'au moins vingt nations très différentes -qualifiées de façon dévalorisante de "régions"-, annexées sous la contrainte au prix d'une acculturation intensive et d'une confiscation de leurs prérogatives légitimes, sur fond de centralisme administratif aux relents impérialistes, voire colonialistes. Du reste, ces annexions ne remontent bien souvent pas à la nuit des temps, contrairement à une croyance trop largement répandue. Ce n'est en effet qu'en 1532 qu'un traité d'union a été conclu entre la France et la Bretagne, cette dernière étant restée autonome jusqu'en 1789, date de la suppression de son autonomie et de son annexion pure et simple. Ce n'est qu'avec le traité des Pyrénées, en 1659, que le "Nord-Pas de Calais" fut en grande partie annexé par la France, la conquête militaire ayant été parachevée vingt ans plus tard, en 1679. Ce n'est que depuis 1769 que la Corse a été annexée par la France. Quant au Comté de Nice et à la Savoie, ils n'ont pour leur part été annexés qu'en...1860 ! Etc etc. Les exemples sont légion, et en réalité, peu nombreuses sont les régions qui sont "françaises" de très longue date. Ce constat vient nous rappeler l'importance capitale de la seule alternative permettant de respecter réellement l'autonomie, l'identité et la diversité des peuples et des nations réels : celle d'un fédéralisme intégral, interne comme externe, non seulement à l'échelle des actuels Etats-Nations, mais aussi, beaucoup plus largement, à l'échelle continentale tout entière.

"LE MYTHE DE L'HEXAGONE" d'Olier Mordrel est malheureusement épuisé depuis longtemps, et n'a hélas  encore fait l'objet d'aucune réédition à ce jour. Chose infiniment déplorable, eu égard à la grande qualité de l'ouvrage, ainsi qu'à la portée du message qu'il délivre. Espérons vivement qu'un éditeur prendra prochainement l'excellente initiative de remédier à ce très regrettable état de fait. En attendant, vous pourrez toujours, moyennant quelques efforts de recherche et un peu de chance, faire l'acquisition de l'objet à prix variables chez les bouquinistes, via Internet ou ailleurs.

Pour conclure cette rapide présentation, rien de mieux que de reproduire ici cette fort pertinente citation de Pierre-Joseph PROUDHON, qui conserve aujourd'hui toute sa valeur : « La nation française actuelle se compose d’au moins vingt nations distinctes, et dont le caractère observé dans le peuple et chez les paysans est encore fortement tranché… Le Français est un être de convention, il n’existe pas… Une nation si grande ne tient qu’à l’aide de la force. L’armée permanente sert surtout à cela. Ôtez cet appui à l’administration et à la police centrales, la France tombe dans le fédéralisme. Les attractions locales l’emportent » .

Hans CANY

 

MYTHE_HEXAGONE.jpg



Quatrième de couverture
:


Tout au cours de l'Histoire, il apparait toujours deux Frances, face à face, qui se haïssent au point souvent de s'entretuer. Rien de tel dans les autres pays européens : ils ont tous connu des conflits internes, mais pas ce perpétuel antagonisme.
Le spectacle de la France, par ailleurs, proclame la même absence d'unité, qu'il s'agisse des appartenances historiques de la moitié de ses provinces, des orientations géographiques de ses diverses parties, des cultures populaires qu'on y rencontre, des types humains...
Par contre, le système et les institutions politiques que Paris a imposés aux peuples que réunit l'Hexagone depuis les débuts de la monarchie, loin d'exprimer sa diversité fondamentale, sont les plus unifiés du monde et, même quand il est question de décentralisation, l'Etat fait un tabou de son "une-et-indivisibilité" !
C'est cette conclusion choquante dont Olier Mordrel -l'homme qui a derrière lui soixante ans de lutte pour les libertés bretonnes- découvre les origines et les causes. En arrachant à l'ombre et au silence les réalités vivantes que comprime l'Hexagone, en faisant justice des légendes apologétiques qui prétendent justifier le tabou, il jette sur la France une lumière qui en découvre la vraie nature, et autorise l'espoir d'une renaissance que paralysent aujourd'hui les idées stéréotypées et sclérosées.
Il faut reléguer aux archives le mythe de l'Hexagone et rendre la parole à la diversité, synonyme de vie et de liberté.
Ce livre traite du problème et de l'histoire de toutes les contrées de l'Hexagone : de la Flandre à la Guyenne, de la Corse à la Normandie, de la Franche-Comté au Pays Basque, de la Bourgogne au Languedoc, de l'Alsace à la Bretagne, de la Savoie au Pays Toulousain.





14/01/2012

La France perd son "triple A" ? EXCELLENT ! FORMIDABLE !!!

C'est tout de même même fou, cette hystérie collective autour de la perte, par l'Hexagonie, de son sacro-saint "triple A"...
A les entendre, on croirait que le ciel nous tombe sur la tête. Moi, cela aurait plutôt tendance à me mettre de bonne humeur, tout au contraire.

Tout tourne autour de la même logique, leur vieux système tout entier se fonde sur une logique binaire, laquelle ne connait que deux "valeurs" : les prix de revient, et les bénéfices.
Les esprits sont vraiment gangrénés par l'idéologie du "Marché" et par la mentalité capitaliste, totalement assujettie à l'économique, aux dépens de l'humain, du social, du politique. Il est grand temps de faire table rase de cette aliénation de masse, aux relents de décomposition avancée.


Aux chiottes l'esprit de lucre et de "productivité"/"compétitivité".

A bas la dictature de l'économie.
A mort la tyrannie du "Marché".

Hans CANY

 

codebarres.jpg




 

 

11:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : hans cany |  Facebook | | |

12/01/2012

Libye : Seïf al-Islam 1er ministre ?... Ne parlez pas de malheur !

Des rumeurs insistantes font actuellement polémique, selon lesquelles les prétendues "autorités" de la soi-disant "nouvelle Libye" rechercheraient un compromis, et négocieraient secrètement en vue de nommer Premier ministre...Seïf al-Islam Kadhafi !!!
A l'heure où j'écris ces lignes, il est encore impossible de déterminer si ces rumeurs sont fondées ou non. Mais si cela se confirme, ça ne me dit rien qui vaille. Et c'est le moins que je puisse dire… A mon sens, l'acceptation par Seïf d'une telle nommination constituerait un acte de trahison sans précédent. Je ne suis pas du tout de ceux qui placent leurs espoirs de ce côté-là. Très loin s’en faut. D’ailleurs au final, pour ces derniers, la déception risque d’être rude…
Même si je respecte leur point de vue, à titre personnel, je ne partage pas du tout l’enthousiasme de certain(e)s ami(e)s pour les possibles initiatives de Seïf. Ce dernier me semble un peu trop enclin aux compromis, voire aux reniements sous couvert de réformes etc… Je place davantage d’espoirs en Aïcha Kadhafi, et dans l’aile la plus radicale de la Résistance verte. De toute façon, le principe même d’élections à l’occidentale avec partis etc, même si la participation de “kadhafistes” y était admise -ce qui n’est de toute façon pas le cas-, est déjà en totale contradiction avec les principes fondamentaux exposés dans le Livre vert. De surcroit, cette mascarade électorale ne peut mener à rien d’intéressant, il ne faut surtout pas se leurrer. En ce qui me concerne, ce sera toujours vert vif ou rien du tout.
Non seulement une part très importante du peuple libyen reste depuis toujours acquise à la cause verte, mais de plus, même une proportion croissante de ceux qui se disaient hostiles au Guide commence déjà à regretter amèrement ce dernier, en réalisant à présent ce qu'elle a perdu. Eh non, la vie quotidienne n'est plus du tout la même à présent. Encore eut-il fallu y songer avant...

D'aucuns avancent qu'il serait de toute façon indispensable à présent de faire des compromis, de jeter les bases d'une formule consensuelle, susceptible de gagner l'adhésion de toutes les tribus du pays, et commencent à évoquer l'idée d'une "Jamahiriya réformée"... Est-il nécessaire de préciser que je m'inscris en faux contre une telle analyse et de telles conclusions ?
Ce n’est pas aux verts de faire des concessions et réformes pour faire consensus, c’est aux tribus de se rallier aux verts. Moi, c’est ainsi que je vois les choses. Et j’irai même plus loin : pour moi, “réformateurs” = liquidateurs. Je crois bien qu’hélas, comme chez les communistes après la disparition de Staline (et bien au-dela), on risque d’assister à un schisme entre les verts purs et durs, “à l’ancienne”, et ceux qui sont plutôt favorables à une politique de compromis et de réformes. C’est triste à dire, mais cela me semble difficilement évitable. On peut voir venir de loin la scission. Je vous laisse le soin de deviner dans lequel de ces deux “camps” je me situe d’ores et déjà…

Prudence, méfiance et vigilance quant à l’évolution des évènements, donc…
Et en attendant, soutien total aux actions combattantes de la guérilla verte !

Hans CANY

kadhafi_Miss Me Yet Gaddafi.jpg



12:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : libye, géopolitique et politique internationale, hans cany |  Facebook | | |

01/01/2012

Que la nouvelle année soit VERTE !

Que l'année 2012 soit celle de la revanche et du triomphe total de la Résistance verte en Libye, et qu'elle soit aussi celle du développement d'un mouvement révolutionnaire international sous le signe du drapeau vert ! Le drapeau vert ne doit plus n'être arboré que comme un signe de solidarité avec la Jamahiriya libyenne. Il est bien davantage qu'un étendard national. Il est l'emblème d'une nouvelle génération révolutionnaire dans le monde entier, celle qui se reconnait dans les principes fondamentaux qu'expose le Livre vert. Celle qui ne fait pas que s'indigner, mais qui se réfère clairement aux valeurs de la Troisième Théorie universelle, et qui sait clairement dans quelle direction elle souhaite s'orienter ! Que le drapeau vert fleurisse dans les manifestations et les mouvements populaires d'Afrique, d'Europe, des deux Amériques, d'Asie, d'Océanie... PARTOUT !

Hans CANY

Etoile_verte.IGR.jpg


30/12/2011

Mes voeux pour le "nouvel an" ? Qu'ils CREVENT !

A l'heure où, en vertu d'une tradition tout aussi inepte que désuette, il est de bon ton de se répandre en "voeux" quasi-obligatoires à l'occasion d'une nouvelle année du calendrier grégorien, que l'on ne compte surtout pas sur moi pour me conformer à cette coutume hypocrite. Surtout compte tenu du contexte actuel, l'annus horribilis qui vient de s'écouler ne laissant rien augurer de réjouissant au cours des mois à venir, tant s'en faut...
Et puis, au nom de quoi devrais-je me forcer à faire des risettes à d'illustres inconnus qui n'ont rien de plus à faire de mes "voeux" que je ne me soucie des leurs ? Au nom de quoi devrais-je être contraint de souhaiter une "bonne année" et une "bonne santé" à des individus qui m'indiffèrent totalement tant ils vivent dans un univers diamétralement opposé au mien, voire à des ennemis objectifs, dont l'existence même et les fonctions sociales contribuent grandement à faire de ma propre vie un enfer ?!?...

Bonne année et bonne santé à toi, le "travailleur social" zélé qui me fliques et me harcèles sans relâche, en me forçant à faire des boulots de merde dont personne ne veut, sur fond de chantage pécuniaire aux nouvelles aumones pompeusement nommées  "prestations sociales" ? Tout ceci dans le seul but de remplir tes quotats et de contribuer à faire baisser artificiellement les statistiques du chômage, pour le plus grand profit du gouvernement en place  ?...

Bonne année et bonne santé à toi l'employeur, qui sans honte rémunère mes heures d'un travail ingrat au salaire minimum légal, ce qui signifie que si tu avais la possibilité de me payer encore moins, tu le ferais sans hésitation aucune ? Toi qui, par-dessus le marché, exiges toujours plus de labeur pour ce même salaire de misère, et qui me demanderas des comptes en cas de retard ou d'absence ?...

Bonne année et bonne santé à toi, le propriétaire ou l'agence immobilière qui le représente, qui profites sans aucun scrupule de la spéculation et des prix couramment pratiqués ? Qui n'hésiteras pas un seul instant à me faire jeter à la rue si je ne parviens plus à régler un loyer toujours plus exorbitant et sans commune mesure avec le logis que j'occupe ? Qui tires profit de mon besoin élémentaire d'habiter  sous un toit, et qui trouves normal que pour ce faire je doive m'acquitter d'une rançon mensuelle, véritable chantage au droit de survivre à peu près décemment ?...

Bonne année et bonne santé à toi le banquier, l'usurier, qui spécules et t'engraisses avec mon fric, qui n'accordes des  prêts qu'à des conditions rédhibitoires et à des taux entubatoires prohibitifs ? Qui de surcroit  m'accables d'agios et de prétendus "frais de dossier" au moindre petit découvert sur mon compte ?...

Bonne année et bonne santé à toi l'assureur, le voleur professionnel qui me rackettes sans vergogne, en profitant de l'obligation légale de souscrire à ton ineffable arnaque ? Qui tires  prétexte de tout et de n'importe quoi pour me saigner toujours un peu plus, et qui, le jour où j'aurai besoin de tes bons offices, t'appuieras sur d'obscures clauses de ton contrat fallacieux, et feras preuve de la plus criante mauvaise foi pour ne débourser que le strict minimum, voire pour ne rien cracher du tout ?...

Bonne année et bonne santé à toi, le garde-chiourme assermenté du Système, flic, juge ou militaire, payé-armé pour me réprimer, m'enchrister voire me tuer à la moindre manifestation d'insoumission ou de révolte jugée trop "vive" et "dangereuse" par  tes maîtres du haut de la pyramide ? Qui seras toujours le collabo zélé de tous les régimes, de tous les pouvoirs dont tu n'es que le bras armé, l'instrument de répression, sans te poser davantage de questions ?...

Bonne année et bonne santé à toi, mon cher voisin, mon cher collègue, consternant archétype du beauf ultraconformiste moyen, inculte, lobotomisé, grégaire, brique interchangeable dans le mur, sans vraie conscience sociale ni politique, toujours cocu mais content ? Qui lors de la prochaine mascarade électorale t'empresseras  d'aller nommer tes maîtres, ces crevures politicardes dont tu gobes tous les boniments, ces raclures qui maintiennent le Système en place et me rendent la vie impossible, sans avenir, sans espoir ?...


Ah, bonne année et bonne santé ?  Tu en veux donc absolument des voeux, toi qui me lis, pour cette  foutue "nouvelle année" ?   Ah ah !! Fort bien. Des voeux, je vais donc de ce pas en formuler.

En veux-tu, en voila :




. Que crèvent les hiérarques, les gens de pouvoir et leurs partis de tous bords, de drauche comme de goite, ainsi que les pitoyables mougeons -hybrides de moutons et de pigeons- qui les élisent !



. Que crèvent tous les excréments humains, politicards, pseudo-philosophes, simili-journalistes  ou autres prétendus notables qui ordonnent, couvrent ou approuvent, ouvertement ou de facto, les plus abjects crimes et agressions impérialistes commis par l'Etat français !



. Que crèvent les charognes d'officiers militaires qui exécutent ces crimes, et que crèvent les trouffions abrutis qui leur obéissent aveuglément, sortes de brutes épaisses, de robots sans aucune conscience, sensibilité, réflexion ni conviction propre !



. Que crèvent les cafards de tous poils qui en toutes circonstances  ne sont motivés que par l'appat du gain, par le profit qu'ils pourraient potentiellement réaliser en entubant leurs prochains de telle ou telle façon, les arrivistes qui sous couvert d' "ambition" tueraient père et mère et seront toujours prêts aux pires bassesses, au pires infamies !
Que crèvent  tous ceux qui n'ont pour points de repère dans la vie que les prix de revient et les bénéfices !



. Que crèvent le système capitaliste, tous ses maudits banksters, la Bourse et ses "traders", les actionnaires, les spéculateurs, l'esprit marchand, le monde bourgeois, la propriété usurière, les créanciers, la loi du fric, la dictature de l'économie et le libéralisme !



. Que crève l'Etat et son cortège d'interdictions et d'obligations, ses taxes et impôts directs comme indirects, son racket omniprésent et permanent des citoyens-"contribuables" !



. Que crève l'Etat-Nation jacobin, cette monstruosité centraliste qui depuis plusieurs siècles nie l'identité des nations réelles, nie le droit élémentaire des peuples à l'autodétermination et à la libre association !



. Que crèvent les tortionnaires et les massacreurs d'animaux de tous poils, comme tous ceux qui tirent profit de cette torture et de cette tuerie industrialisées ! Que crèvent aussi les lobbies qui manipulent le troupeau des cons-ommateurs à grand coups de propagande mensongère, à seule fin de perpétuer cet épouvantable business de la mort !



. Que crèvent les pollueurs industriels en tous genres, comme toutes les entreprises et institutions qui assassinent la Terre-Mère, manipulent le climat, et nous utilisent comme cobayes d'expériences tout aussi inavouables que criminelles !



. Que crèvent les laudateurs du politiquement correct, de la pensée unique, et du mondialisme, que crèvent les sycophantes, les flics de la pensée de tous poils, les censeurs, les chantres de lois liberticides, et que crèvent aussi les apôtres de l'idéologie du travail salarié, comme les falsificateurs de la véritable idée de démocratie !



. Que crève leur prétendu "Nouvel Ordre Mondial", que crève l'impérialisme, que crèvent toutes les instances occultes qui le sous-tendent, et que crèvent tous les dirigeants qui sont les instruments conscients et consentants de ce projet totalitaire !





En une phrase, mon voeu le plus cher et le plus profond sera celui-ci : puisse cette nouvelle année voir enfin s'effondrer et crever ce monde pourri, LEUR vieux monde. Une bonne révolution globale vaudra infiniment plus que des milliards de quelconques résolutions...


Hans CANY

 

 

resolutions.jpg



22:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hans cany |  Facebook | | |

27/12/2011

Mascarade électorale : ABSTENTIONNISTES, INSCRIVEZ VOUS !

AUX ABSTENTIONNISTES CONSCIENTS QUI, COMME MOI,  PRATIQUENT L'ABSTENTION CONTESTATAIRE :

N'oubliez surtout pas de vous inscrire sur les listes électorales si vous voulez que votre abstention soit prise en compte. Si vous ne le faites pas, vous ne serez même pas comptabilisés comme abstentionnistes. Vous ne compterez pas du tout, tout simplement !... Une seule solution pour contribuer au score de l'abstention : avoir sa carte d'électeur.
FAITES PASSER LE MESSAGE, MERCI.

Ne votez pas "blanc", cela ne fait en rien progresser notre cause. Personnellement, je suis opposé au vote blanc. Car au-delà de son message protestataire, il revient quand même à cautionner la contrefaçon de démocratie qu'est la "démocratie" parlementaire indirecte, en y participant... C'est donc admettre leur jeu, et je m'y refuse absolument. Quand aux non-inscrits, comme je le sous-entends plus haut, leur démarche est tout simplement nulle et non avenue. Ce qu'ils font ne sert à rien, puisqu'ils ne sont pas comptabilisés comme abstentionnistes...

Et puis, voter pour qui ?... A l'exception de Marine Le Pen, tous  ceux qui se présentent à ces élections, de drauche comme de goite, ont approuvé et soutenu l'agression impérialiste contre la Libye. TOUS ! Alors, à moins de voter pour MLP -ce que tout le monde n'est pas prêt à faire-, autant s'abstenir plutôt que de donner sa voix à une de ces crevures. Faisons leur payer la note, le juste prix de leur infamie, en leur refusant notre soutien. De toute façon, élire un quelconque représentant qui sera détenteur de tous les pouvoirs une fois élu, c'est absolument contraire aux principes de la démocratie directe, du Livre vert, et donc du socialisme jamahiriyen. Désigner son maître, c'est un petit pas pour l'imbécile, mais un pas de géant pour l'imbécillité.

En tant que socialiste jamahiriyen et socialiste libertaire (proudhonien), je refuse tout net de prendre part au cirque électoral qui consiste à désigner des hiérarques plus ou moins autocrates. La pseudo-"démocratie" parlementaire indirecte n'est qu'une grotesque contrefaçon de la Démocratie véritable, laquelle ne peut être que directe et participative.

Hans CANY

 

elections.jpg



20:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hans cany, anarchisme |  Facebook | | |

18/12/2011

Nouvelle photo de "Kadhafi vivant" ! Info ou intox ?...

Kadhafi_vivant.18-12-2011.jpg


Aujourd'hui 18 décembre 2011, un nouveau document -une véritable bombe s'il s'avère authentique-, est en train de créer le "buzz" : une photo, circulant parmi les Libyens via les téléphones portables et les réseaux sociaux, censée représenter Mouammar Kadhafi bel et bien vivant, affublé d'une imposante barbe, semblable à celle qu'arborait Saddam Hussein au moment de sa capture !...
Il convient pour le moment de rester très circonspects par rapport à cette nouvelle photo, qui pourrait fort bien n'être un énième "fake". Après tout, Photoshop fait des miracles, de nos jours...
Néanmoins, il ne faut pas pour autant exclure a priori la possibilité qu'elle soit authentique. Auquel cas, ce que j'espère et ce que je subodore depuis le début, à savoir qu'il se peut que le Guide redonne signe de vie fin 2011 ou début 2012, pourrait finalement se réaliser...
Je ne m'avancerai donc pour le moment ni dans un sens ni dans l'autre, préférant pour l'instant porter à votre connaissance ce troublant document, et en vous laissant libres de l'interpréter comme bon vous semblera. Info ou intox ? Nul ne peut se permettre de répondre à cette question de façon catégorique, dans l'état actuel des choses. Affaire à suivre, donc...

Hans CANY



EDIT : Il s'agirait en fait d'un montage réalisé à partir de la photo de Saddam visible ici : https://phares.ac-rennes.fr/classespresse_2004/print.php?...



EDIT du 27/12/2011 : Encore une autre photo qui circule, elle aussi très suspecte et donc sujette à caution :

libye,hans cany,géopolitique et politique internationale


14:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

15/12/2011

"Vous regretterez lorsqu'il sera trop tard"...

KadhafiSHIRT.jpgC'était plus que prévisible. A l'heure où certains mougeons (hybrides de moutons et de pigeons), en Occident, commencent enfin à réaliser qu'au sujet de la Libye, on les a une énième fois pris pour ce qu'ils sont objectivement -c'est-à-dire de gros cons qui gobent sans broncher tous les médiamensonges et les plus grossiers bobards de la propagande de guerre-,de plus en plus de prétendus "rebelles" libyens qui avaient rejoint les rats pro-CNT commencent déjà eux aussi à déchanter, voire à...regretter Kadhafi ! En ce sens, les confessions désabusées d'un repenti, rapportées dans un article lu aujourd'hui même (http://allainjules.com/2011/12/15/libye-confession-dun-de...), sont particulièrement symptomatiques. S'adressant par téléphone, depuis l'Algérie où il s'est réfugié, à un journaliste de MSNBC, cet ex-membre du CNT n'y est pas allé par quatre chemins :
«Pourquoi ai-je été si stupide ?», se reproche-t-il en regrettant sa participation au pseudo-soulèvement contre la Jamahiriya.“Nous avons été aveuglés par une machine de propagande bien organisée, aveuglés par notre avidité et l’envie des voisins qui avaient un peu plus que nous, aveuglés par la conviction que la démocratie signifiait la liberté et la justice encore plus que ce que nous avions déjà. Nous avons été tellement endoctrinés par la propagande occidentale, tant et si bien qu'on a eu tendance à croire que le modèle européen était quelque chose de spécial, quelque chose de privilégié, quelque chose que nous voulions être. Comme si l’importation de l’échec du modèle économique et politique qui s’effondrait en Europe avait pu nous apporter la liberté et la prospérité. Ce fut plutôt de l’auto-destruction stupide “.
Ce déçu d'une pseudo-"révolution" téléguidée de l'extérieur et montée de toutes pièces est à présent horrifié d'en constater les résultats concrets : un pays morcelé, livré à la violence et au chaos le plus total, en proie aux exactions diverses, aux tortures, aux exécutions sommaires, aux pillages, aux affrontements meurtriers entre factions rivales. Les bandes de jeunes armés font la loi et sèment la terreur un peu partout. Une inflation galopante, et donc un coût de la vie qui s'envole de façon complètement délirante. Tout qui devient payant, et au prix fort. Mais en même temps, les fonctionnaires ne sont plus rémunérés pour cause de caisses publiques vides... Les massacres racistes de Noirs. La proclamation de la Charia, avec interdiction du divorce, autorisation de la polygamie, et décapitation des femmes refusant de se soumettre au dictat islamiste. L'absence de médicaments et de matériel médical dans les hopitaux, devenus de sinistres mouroirs. Les premières naissances d'enfants monstrueusement déformés, sous l'effet de l'uranium appauvri dû aux bombardements massifs de l'OTAN... "Il n'y avait pas tout ça sous Kadhafi" est-il forcé d'admettre, en guise de conclusion. Eh bien oui. Mais il est maintenant un peu tard pour s'en rendre compte, hélas... Même si, comme le prétend l'adage, il n'est jamais vraiment trop tard pour bien faire.
C'est toujours mieux que rien, dirons nous.
Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir été prévenu. Moi-même, à l'instar de centaines voire de milliers d'autres esprits éveillés de par le monde, et dès les prémices de l'épouvantable tragédie libyenne, je n'ai eu de cesse, des mois durant, de mettre en garde quiconque voulait bien m'écouter et me lire contre les inévitables conséquences d'une telle aventure. Et personne ne peut s'abriter derrière la fausse excuse de ne pas avoir entendu cette salutaire mise en garde, puisqu'elle aura été lancée à tous, de première main et dès la première heure. Dans son fameux discours télévisé du 22 février 2011, retransmis dans le monde entier, le Frère Guide Mouammar Kadhafi avait solennellement averti les prétendus insurgés, en leur adressant ces paroles sans détour : "Vous regretterez lorsqu'il sera trop tard". Vous auriez mieux fait de l'écouter. Car à présent il est trop tard. Il ne vous reste donc plus qu'à regretter d'avoir étés si sourds, si aveugles, si conditionnés. Et surtout si cons. Tout court.

Hans CANY






01/12/2011

La mort de Kadhafi et ses zones d'ombre : ma nécessaire mise au point

foto-comparaciones.jpg


Certains ayant, involontairement ou pas, mal interprété le sens de ma démarche au sujet de la mort présumée de Kadhafi, il m'apparait nécessaire de porter à la connaissance de tous la petite mise au point suivante.

Le fait que le corps montré au public ne soit pas celui de Mouammar Kadhafi -ce que je présume et que je cherche à démontrer depuis le début- ne voudra pas forcément dire, hélas, qu'il est vivant... Il peut très bien être mort d'une autre façon, tandis qu'on nous aura présenté toute cette macabre mise en scène. Je reste prudent, et je n'affirme pas qu'il est en vie. Je ne peux prétendre avoir davantage de certitudes que quiconque en la matière, dans un sens comme dans l'autre. Seulement, si le corps n'est pas le sien, et si les (très nombreux) doutes se confirment, il y a des raisons d'espérer qu'il ne soit pas mort. Nous verrons bien.

Ceci dit, plus le temps passe, plus je dois admettre qu'il est de moins en moins probable qu'il refasse surface.... Même si cette éventualité n'est pas à exclure totalement. Peut-être dans 2, 3 ou 6 mois, qui sait ? En vérité, je tends de plus en plus à penser que la mise en scène officielle de sa mort, et surtout le corps qu'on nous a présenté comme étant le sien, relèvent de l'intox... mais qu'il est peut-être vraiment mort, dans des circonstances qui font que le vrai corps a soit disparu, soit est devenu méconnaissable, donc non présentable et non exploitable en termes de propagande médiatique...


Il faut donc bien comprendre que mon "révisionnisme" au sujet de la mort du Guide n'a pas pour objet de soutenir absolument qu'il est en vie. Bien sûr, c'est ce que je souhaiterais, je ne le cache pas. Mais ma démarche consiste simplement à pointer les incohérences de la thèse officielle, et repose surtout sur le postulat que le corps présenté au public et aux médias n'était en tout cas pas le sien. Bref, pour résumer : je ne nie pas forcément qu'il soit décédé, mais je conteste la version officielle, ainsi que la validité de certaines "preuves" visuelles. Du moins, j'en doute. Car il y a plus d'une bonne raison d'en douter.



Hans CANY



Pour rappel, (re)lire mes articles à ce sujet :


. LA MORT DE KADHAFI : UNE INTOX SANS PRECEDENT ? (25/10/2011)

. MORT PRESUMEE DE KADHAFI : LES DOUTES PERSISTENT (30/10/2011)



13:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

30/11/2011

Aïcha Kadhafi appelle à la résistance et au renversement du CNT

Aicha_kadhafi.jpg


Mardi 29 novembre 2011, pour marquer le 40ème jour de deuil suivant la mort de son frère Mouatassim, ainsi que la mort présumée de son père, la chaîne de télévision syrienne Al-Raï a diffusé une nouvelle déclaration d'Aïcha Kadhafi, dans laquelle elle exhorte le peuple libyen à poursuivre la résistance et à renverser le prétendu CNT, qui n'est parvenu au pouvoir, selon ses propres termes, qu'appuyé par les avions de l'OTAN.

Alors qu'on aurait pu s'attendre à une confirmation sans ambiguité du décès de Mouammar Kadhafi, laquelle aurait coupé court définitivement aux conjectures et aux spéculations se rapportant au sort réel du Guide, ce sont au contraire des formulations sibyllines qu'Aïcha a choisi d'employer à ce sujet.
On notera tout particulièrement ce passage, qui à lui seul résume l'esprit de la déclaration tout entière :

"Mon père ne nous a pas quittés, il est toujours parmi nous. (…) N'oubliez pas ses commandements vous enjoignant de continuer le combat, même si vous n'entendez plus sa voix" 

De quoi entretenir le doute...voire l'espoir.
Qu'a-t-elle bien voulu signifier ici, à l'adresse de quiconque saura décrypter son message ? A-t-elle simplement voulu dire que l'esprit du Guide et sa pensée sont toujours vivants, dans le coeur de celles et de ceux qui l'aiment et qui ont foi en lui, ou bien, au-delà de ça, est-ce une façon discrète de nous faire savoir qu'il est toujours bel et bien vivant physiquement, donnant ainsi raison à tous ceux qui doutent encore de sa disparition ?... De fait, n'en déplaise à toutes celles et tous ceux qui, dès le 20 octobre, ont pris le parti d'accepter la thèse officielle, trop de zones d'ombre subsistent pour qu'il ne soit pas toujours permis d'émettre des doutes, ni de se poser  de multiples questions plus ou moins embarrassantes...  Du reste, Mouammar Kadhafi lui-même n'avait-il pas prévenu publiquement, à plusieurs reprises, qu'arriverait un moment où on ne le verrait et où on ne l'entendrait plus ? Une stratégie préméditée de longue date...

Quoi qu'il en soit, que l'on croie ou non à sa disparition physique, la controverse ne doit pas diviser celles et ceux qui, de toute façon, se rangent toujours sous les plis du Drapeau vert. Dans tous les cas de figure, il est clair que le Frère Guide et sa pensée guideront toujours les pas de celles et ceux qui refusent de se résigner, qui rejettent le fatalisme comme le défaitisme démobilisateur, et qui au contraire optent pour la voie de la résistance, du combat, de la lutte et de la persévérance.
Haut les coeurs ! Notre brillante soeur Aïcha nous montre la voie, et nous rappelle, si besoin est, que la résignation n'est qu'un suicide quotidien ! Mouammar Kadhafi est à jamais en nous !  Il est dans nos coeurs, il est dans nos têtes, et nous sommes des millions de Mouammar Kadhafi de par le monde, de tous âges, de tous sexes, de toutes nationalités et de toutes origines !


Hans CANY





12:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

22/11/2011

Le Drapeau vert ne s'abaissera jamais !

Qu'on ne compte surtout pas sur moi pour m'intéresser à une "nouvelle Libye", pour me résigner à la "victoire" des rats, ni pour soutenir l'émergence d'un quelconque "nouveau régime" sur fond de "réconciliation nationale". Au contraire, je souhaite l'échec le plus total et le plus cuisant de cette prétendue "nouvelle Libye". Pour moi, seul compte l'idéal socialiste jamahiriyen, et une Libye non-verte perd de facto tout intérêt. Je ne continuerai de m'intéresser qu'aux forces de libération dont l'objectif est clairement la renaissance d'une Libye VERTE. Le reste ne me concerne pas. Et si la révolution verte venait à triompher dans un autre pays que la Libye, voire sur un autre continent, alors mon soutien et mon attention se reporteraient aussitôt sur cet autre pays. Bien qu'étant évidemment anti-impérialiste et anti-colonialiste, je ne suis pas un nationaliste pro-arabe, ni un nationaliste pro-africain. Ma motivation et mes priorités se situent ailleurs.
Le Livre vert et la pensée du Frère Guide resteront toujours pour moi des références majeures. Mais, je le répète, seule la Libye VERTE suscitait réellement mon adhésion. Tout le reste n'est pour moi qu'accessoire.

J'appelle donc de mes voeux un réveil massif et un soulèvement futur du peuple libyen, pour l'éradication définitive des traîtres, des occupants, des néo-colons, et l'édification d'une nouvelle Libye qui n'aura pour couleur que le VERT VIF. Ce qui ne manquera pas de se produire à mesure que le peuple libyen réalisera ce qu'il a perdu... Je saurai me montrer patient.

Hans CANY


Drapeau_vert.jpg


20:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : libye, hans cany, géopolitique et politique internationale |  Facebook | | |

03/11/2011

CONTRE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL


Une déclaration fort pertinente des anarchistes bakouninistes américains du RAVEN'S BANNER COLLECTIVE, avec qui j'ai entretenu une correspondance suivie dans la première moitié des années 1990.
(Les passages du texte en caractères gras ont été surlignés par moi-même)

H.C.




Colloque de "Third Way", Londres, le 21 juin 1992

Message du "RAVEN'S BANNER COLLECTIVE", Floride, USA




Tout d'abord, le Raven's Banner Collective remercie le magazine "Third Way" d'avoir eu l'ouverture d'esprit d'inviter des anarchistes à participer à sa conférence internationale. Nous tenons à préciser que nous ne parlons pas au nom de tous les anarchistes, bien qu'un grand nombre d'entre eux acceptent nos vues. Mais aujourd'hui, nous ne parlerons qu'en notre nom propre.

Notre analyse nous pousse à décrire le Nouvel Ordre Mondial (NOM) comme un mécanisme inventé par la classe dirigeante américaine, qui agit de concert avec les classes dirigeantes des autres pays capitalistes, pour asseoir le règne du Capital sur le monde. Nous désignons le Council on Foreign Relations, la Commission Trilatérale et le groupe de Bilderberg comme des entreprises qui participent directement à ce projet impérialiste.

Nous percevons le Capital comme la perversion, l'aliénation et l'instrumentalisation des forces productrices et créatrices de l'humanité. Dans la société capitaliste, le travail et l'ingéniosité des êtres humains, bases de la liberté humaine, sont transformés en forces exploitantes, corruptrices et asservissantes qui subjuguent les êtres humains.

Le capitalisme technocratique s'avère encore plus destructeur des valeurs humaines. Comme l'a souligné le sociologue critique français Guy Debord, dans un système basé sur la production de commodités, la société se mue en une immense accumulation de spectacles, dans lesquels les relations sociales sont médiatisées par le biais d'images entièrement fabriquées, artificielles, et tout ce qui, jadis, était vécu immédiatement, est devenu représentation.

Quand le "Nouvel ordre Mondial" en actes a été pris d'une fureur destructrice, a basculé dans l'horreur en perpétrant son attaque génocidaire contre le peuple irakien, tout en poursuivant son exploitation maximale du tiers monde par l'intermédiaire du FMI, de la Banque mondiale et des firmes transnationales, il a dépassé en brutalité l'inhumanité intrinsèque du capitalisme conventionnel.

Nous condamnons le pillage des peuples du monde par le Capital.Nous rejetons la déshumanisation et le caractère répressif de l'actuelle société du spectacle, qui réduit l'individu à un pion anonyme perdu dans une mégamachine urbaine et industrielle, et limite les aspirations et les besoins humains au style de vie consumériste.

En tant que socialistes libertaires, nous pensons que le pouvoir du Capital international ne pourra être brisé que par la puissance de la classe ouvrière internationale, non dans le but d'instaurer une nouvelle structure de domination, comme voudraient le faire bon nombre de marxistes, mais dans le but d'abolir toutes les institutions de pouvoir en tant que telles.

L'élimination du Capital et l'émancipation de la classe ouvrière doit être l'oeuvre de la classe ouvrière seule. Aucun parti d'avant-garde, aucun Etat autoritaire ne peut nous conduire par procuration vers la libération.

Les travailleurs peuvent se réapproprier leur humanité et recevoir la valeur réelle de leur travail en s'organisant sur la base de principes fédéralistes, et en agissant directement pour imposer l'autogestion, la propriété collective et la production de biens à usage social.

L'organisation dans l'esprit de l'initiative personnelle et de la responsabilité individuelle, telle est la clé de la victoire des opprimés sur l'oppression capitaliste. Le rôle du révolutionnaire, dans ce processus, est d'éclairer les masses et de les inciter à se "gouverner" elles-mêmes, tout en insistant sur les avantages de la coopération volontaire.

Les travailleurs du monde entier doivent de ce fait mobiliser leurs énergies et s'associer en collectifs, en communes, en syndicats, en coopératives, en congrès populaires, en communautés et en milices, pour former des fédérations aux échelons locaux, régionaux, nationaux et internationaux, et s'auto-administrer au moyen d'une démocratie directe et décentralisée.

Dans l'histoire, nous avons de tels exemples mis en place par des forces révolutionnaires : Commune de Paris, mouvement de Makhno en Ukraine, les principes voulus par la révolte de Kronstadt, la révolution espagnole, et l'insurrection hongroise de 1956.

Nous croyons que tous les peuples, toutes les nations et les cultures, tous les groupes ethniques ont le droit absolu de se préserver tels qu'ils sont et de s'auto-déterminer. Non seulement le NOM projette de détruire toutes les indépendances nationales et populaires, mais le Capital lui-même s'emploie sans interruption à éroder l'identité et la diversité des cultures, des nations et des peuples, afin d'imposer une monoculture globale basée sur le négoce. Il faut lutter de toutes nos forces contre cette homogénéisation de l'humanité.

Mais nous insistons aussi sur le fait que le renforcement de l'Etat-Nation n'est pas une solution pour résister aux déprédations du NOM. Car tout Etat-Nation tend à devenir un NOM en miniature. En tant qu'entité politique, l'Etat-Nation s'est imposé, généralement, aux dépens des faits ethniques et régionaux. L'Etat-Nation a toujours tendance à imposer sa propre variante de l'uniformité aux autres. Sur le plan intérieur, en organisant l'oppression autoritaire de la population en général, et des minorités en particulier. Sur le plan extérieur, en préparant des guerres d'agression, ou en pratiquant l'impérialisme et le colonialisme.


Mille ans d'histoire confirment notre vision contestataire de l'Etat-Nation, et démontrent que cette forme de structure politique a failli, et n'a pas accordé la liberté, la paix, la justice et la prospérité aux peuples.
L'Etat-Nation, tout comme le capitalisme, est obsolète.

L'Etat-Nation n'est pas synonyme de "nation", terme qui, dans son acception originelle et littérale, désigne la collectivité historique, unique en son genre, dans laquelle nait un individu, une personne.

Le besoin légitime des peuples de maintenir leur ethnicité, leur identité nationale et leur indépendance, ne sera jamais satisfait par l'Etat-Nation, porté par cette idéologie malveillante qu'est le nationalisme, mais sera au contraire satisfait par l'organisation des nationalités en fédérations, en régions et en communautés autonomes, fondées sur les principes que nous venons de décrire, à savoir ceux du socialisme libertaire.


Ce que nous venons de dire ne relève pas seulement d'un changement de terminologie : l'Etat, en tant que structure détentrice d'un pouvoir qui émane du haut et se répartit vers le bas, doit être remplacé par des corps autonomes et fédérés qui diffuseront le pouvoir "latéralement", permettant aux décisions de se construire à la base, au niveau des racines, pour s'affiner et grimper vers le haut.

Pour terminer, nous affirmons avec force que la conscience écologique -une conscience qui nous dit "Earth first !", la Terre d'abord, doit être présente au coeur de toutes les transformations révolutionnaires.

Ce que nous venons d'affirmer ici est forcément bref et général. Nous espérons que celles et ceux qui auront trouvé nos affirmations et nos remarques pertinentes feront l'effort d'approfondir leurs intuitions, en explorant les classiques de l'anarchisme, et en lisant les publications de la presse anarchiste.

Nous comprenons parfaitement que nos propositions peuvent sembler utopiques. Néanmoins, nous croyons que l'histoire et les aspirations naturelles de l'homme se situent de notre côté. Les véritables utopistes sont ceux qui cherchent à "réformer" d'une manière ou d'une autre ce monstre insatiable qu'est l'impérialisme capitaliste, ou, pire encore, à le remplacer par de nouvelles horreurs de type étatiste. Mais le rythme inouï des changements qui ont remué ce siècle, tant sur le plan technologique que sur le plan politique, démontre que les impossibilités d'hier peuvent parfaitement devenir les réalités d'aujourd'hui.

Nous, militants du Raven's Banner Collective, continuerons à travailler et à lutter pour nos objectifs libertaires. Et nous demeurons inspirés par ce slogan plein de sève, si souvent écrit à la hâte sur les murs de Paris lors de la révolte des étudiants et des ouvriers en mai 68 : "Soyons réalistes, demandons l'impossible !".


Raven's Banner Collective